Lettre à ma page

juillet 30, 2010

Tu es toute blanche et tu me fais chier parce que je ne sais pas quoi dire.

Mais je dois te remplir. Et comme je ne sais pas quoi dire, je vais te remplir de rien. Mais tu seras pleine quand même. Pleine de rien.

Oui, bon, je sais, tu as l’habitude. Il y a plein de gens qui remplissent leurs blancs avec du creux. Mais eux, ils ne le font pas sciemment! Moi, je vais m’appliquer. Je vais bien bien m’appliquer. Dans quelques lignes, tu seras inutilisable. Il faudra passer à la suivante.

Il paraît que je suis excessive. Y en a même qui disent que je suis trop excessive et ça, ça ne veut rien dire. Alors je te le dis. Et comme je suis excessive, tu penses bien que je ne vais avoir aucun mal à te remplir!

Le comble de ce remplissage (ah ah!), c’est qu’un jour, j’aurai sûrement plein de choses consistantes à te dire. Et quand bien même j’aurais le temps de le faire, je n’aurai plus la place.

T’as vu? Plus que quelques lignes et j’ai fini. Tu croyais m’angoisser, avoue! Et finalement, c’est qui, qui tremble, là? Hein? Tu sens comme tu es légère, avec tous ces mots bien lourds? Tu ne sers plus à rien. Sur ce coup-là, je suis pleine d’orgueil. Remplir de rien, c’est pas donné à tout le monde!

Voilà. J’ai gagné. Tu es vide et tu vas remplir les pages d’accueil de mes amis. Et ça, ils te le diront, c’est complètement inutile.

Publicités

2 Réponses to “Lettre à ma page”

  1. Massimo said

    Comme quoi, hein, comme quoi.

  2. annelowenthal said

    Comme quoi quoi?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :