Une porte qui claque vaut mieux que… toi qui l’ouvres trop

octobre 11, 2010

Je vous épargne le récit du buzz, puisque vous me lisez tous (je crois) via Facebook.

Toujours est-il qu’on a fait le buzz. En partant d’une blague entre potes: BDW claquait la porte, ça nous aussi on peut le faire, d’ailleurs on va le faire. On est le 4? Faisons-le à 16h44. Et voilà. Succès immédiat, médias compris. Un jour plus tard, 2000 membres et des relais dans des journaux et chroniques d’ici et même de France. Un buzz, quoi.

Avec comme d’habitude (oui, j’ai un peu l’habitude), le flot léger mais pernicieux des critiques ironico-acerbes et autres remarques du style: « Ca ne sert à rien », « C’est pas ça qu’il faut faire! », « C’est pas assez fort, on veut que ça change! », « Votre truc va s’éteindre aussi vite qu’il s’est allumé », « Encore du blabla, faut de l’action »…

Alors ok. Ok, ok, ok.

D’abord, l’action, je connais. Je volais au-dessus des barbelés, emportée par un jet d’autopompe (Cécile, si tu me lis…), que certains d’entre vous ne savaient même pas encore dire « Maman, c’est trop inzuste! ». Et il y a un an, je mendiais dans le métro en gueulant que c’était interdit.

Et justement, parce que ça me connaît, je peux vous dire certaines choses.

– Combien serez-vous, ceux qui sont si prompts à déclarer le discours inutile, quand on vous invitera à passer dans la rue? Je vais vous le dire. Sur 3000, on sera 50. Grand max. Et pas vous. On le sait, on doit avoir 13 vidéos et autant de photos de claquages de portes. Et aucune de l’un de ceux qui trouvent que « claquer les portes, c’est pas assez, il faut faire du concret »

– Qui se souvient du thème de la manif de l’autre semaine? Vous savez, celle où 100 à 150.000 personnes ont défilé dans les rues de Bruxelles… mais ouiii! Celle où, paraît-il, des flics ont arrêté arbitrairement, certains maltraité, des gens « présumés dangereux ». Ah! Là, vous vous souvenez! Ca a fait le buzz!

– Le discours, c’est un truc vachement bien. Très utile. Zola, il était tout seul devant son bureau quand il a écrit « J’accuse! ». Les nazis, ils ont tout bâti sur la propagande. Amnesty, ils écrivent plein de lettres, et souvent ça marche. Dans plein de pays du monde, s’il n’y avait pas des journalistes et blogueurs, il n’y aurait plus aucune pression. Même chez nous, sans les médias et internet, on n’a rien.

Alors bon. Vous pouvez me dire qu' »un truc plus fort, plus concret, ça serait plus porteur ». Mais expliquez-moi, entre la manif de l’autre jour et notre claquage de portes, ce qui diffère en matière de médiatisation chez nous? A part que nous, on n’est pas passés au radio-guidage?

Expliquez-moi ce qui est plus utile? En quoi a-t-on moins marqué les esprits?

 

Et surtout, surtout, dites-moi ce qu’on doit faire, faute de le faire vous-mêmes. Parce que vos discours à vous ne sont jamais, eux aussi, que des discours.

Dites-moi aussi comment on doit le faire. Dites-nous comment tenir un discours qui mette d’accord 3600 personnes, qui mobilise 3600 personnes et qui soit assez porteur pour qu’il soit relayé.

Ah mais oui, je sais! On pourrait faire un groupe facebook!

Ou alors se bouger les fesses? Porter avec nous les idées qu’on soumet? Ou en proposer d’autres? Ou alors vous taire au lieu de saboter le peu qui se fait avec des discours encore plus lénifiants que ceux que l’on dénonce?

Voilà. Je vais encore claquer des portes. Et réfléchir avec ceux qui réfléchissent depuis une semaine au sens que l’on peut donner à tout ça. S’il faut donner à tout ça davantage de sens, ce qui n’est pas du tout certain.

Et quand ça sera oublié, ce qui est certes probable, je participerai à un autre buzz. Parce qu’il y a plein de bonnes raisons d’en faire.

Publicités

3 Réponses to “Une porte qui claque vaut mieux que… toi qui l’ouvres trop”

  1. Cécile said

    Cher Anne, je te lis !

    Bon ok, pas tout, j’arrive pas à suivre même comme bête prof qui se la coule douce en « Nafrique » 😉

    Mais je me rappelle le temps où nous étions jeunes et belles (maintenant qu’on n’est plus que belles 😉 mais surtout idéalistes, persuadées qu’on était de faire changer les choses.
    En ce temps-là c’était la qualité de l’enseignement qu’on défendait… Depuis j’ai réalisé ce vieux rêve d’y participer puisque j’enseigne depuis 6 ans.

    Il y a eu aussi, des années après, une marche blanche. Un autre acte citoyen qui m’émeut encore.

    Entretemps, beaucoup de désillusions…

    Alors Anne, parce que ton idéalisme me semble encore si énergique et mobilisateur, je n’en dirai pas plus sur mes désillusions.
    Parce que suis persuadée, comme quand je me motive pour motiver mes élèves, que la force de l’exemple reste le seul combat. Et qu’il faut des fous, des rêveurs, des grandes gueules, des gens qui osent pour faire avancer les choses.
    D’aucuns peuvent dire « à quoi bon », et j’en suis parfois. Mais j’essayerai toujours de brider cette empoisonneuse petite voix et de continuer à fredonner « résiste « . Même si j’aimerais encore le gueuler comme toi…

  2. Cécile said

    Ooooups !
    « Chère » Anne évidemment, mes excuses ma chère , reste en chaire (et en chair aussi 😉

  3. Fabienne said

    Bonsoir Anne,

    Quand j’ai vu sur ta page fb, et sur la page de nombre de tes amis, l’annonce de ce fameux claquage de porte, je me suis rapidement prise au jeu. Et j’ai senti, effectivement, cette espèce de vague et aussi une sorte de complicité et de solidarité qui se sont d’emblée créées entre tous les « claqueurs de portes ».
    Je ne savais pas que l’action avait eu un tel retentissement mais je m’en félicite. Parce que, cela va de soi, je suis absolument d’accord avec toi pour ce qui est de l’impact de la réflexion et de l’action même derrière un bureau. D’accord aussi de douter du soi-disant engagement des gens qui crient très fort et ne font rien, en définitive.

    A vrai dire, (excuse le discours un poil « ancien combattant » 😉 ) ce claquage de porte m’a fait revenir 30 ans en arrière, quand j’étais de toutes les manifs. 🙂

    Alors, que pourrais-je te dire d’autre que de continuer à avoir d’autres idées ? D’autant plus pratique pour moi, puisque que, n’habitant plus la Belgique, ce sont les seules que je peux suivre devant mon écran !

    A bientôt

    Fab

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :