Une mauvaise blague

décembre 19, 2010

Hier, j’ai fait une mauvaise blague. De mauvais goût et tout. J’ai osé dire, sous un article concernant la maman de monsieur Vande Lanotte, je me cite:

Ah oui mais non hein! Un mort dans la rue, un mort là-haut! On la joue win-win, sinon c’est pas honnête! Allez, les gars, il nous faut encore deux mères! 

(Ben quoi?)

Pour être sincère, j’ai hésité à publier. Et puis je l’ai fait en me disant « on va voir ». Et j’ai vu. On m’est bien bien tombé dessus.
Bon, je passerai sur le fait que n’importe qui qui me lit un tout petit peu devrait savoir que je n’ai jamais souhaité la mort de personne, même pas celle de gens pour lesquels beaucoup la réclament à hauts cris. Je me fous un peu de ce qu’on peut penser de moi, je me fous encore plus de ce qu’on peut dire de moi en sachant très bien que, me connaissant, on n’en pense pas un mot (oui, parce que pour ceux qui ont suivi la publication sur mon mur, les commentaires qui l’accompagnent ne sont rien à côté de messages que j’ai reçus).

Ce qui me choque, moi, et vous commencez à le savoir, ce qui me fait honte même, c’est cette barbarie de notre société qui laisse des gens crever dans nos rues. Il y a déjà eu des morts cet automne. Il y en aura encore cet hiver. Et ça, on le sait tous. Et non seulement peu s’en offusquent (bien trop peu!) mais en plus on laisse dire partout des trucs immondes du style « Ils n’avaient qu’à pas venir » ou pire: « Arrêtons de les aider, nous d’abord! ».

Donc pour faire bref: on a d’une part des gens qui vont mourir parce que notre société a décidé de ne pas leur sauver la vie (oui oui, a décidé) et d’autre part ma blague de mauvais goût. (Oui, c’est un peu réducteur, mais bon, c’est mon blog :p).

Et comme par hasard, ceux qui me tombent dessus avec le plus de hargne parce que ce que j’ai dit est « lamentable », « immonde », « médiocre » et j’en passe sont ceux qui n’ont jamais, jamais appuyé le moindre de mes propos sur la situation des gens à la rue.  Parmi eux, certains ont même écrit certains des trucs immondes dont je parle plus haut.

Alors moi,  je veux bien reconnaître que si monsieur Vande Lanotte me lisait, j’aurais vraiment déconné. Je veux bien reconnaître qu’une maman, c’est sacré (en tout cas la mienne). Par contre qu’on s’offusque de ceci et pas de cela, non, désolée, ça, je ne peux pas le comprendre. Ce que je regrette, dans cette « affaire », c’est que j’avais beau m’y attendre, ça me désole quand même.

Publicités

2 Réponses to “Une mauvaise blague”

  1. Phil said

    Elle était nase ta blague (humouristiquement parlant)

  2. Pascal said

    T’en fait pas. Si en plus ils comprennent pas « l’humour », je ne comprends pas Pq ils te lisent. Sur le fond t’as totalement raison. Sur la forme, parfois éveiller les consciences peut avoir un effet désastreux. Bref ne regrette rien. Surtout si tu savais a quoi t’attendre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :