DH: une faute, oui, mais la faute à personne

mars 26, 2011

Et donc, c’est la faute à personne. L’auteure n’a pas écrit ce que nous avons lu hier, mais bien l’article publié ce jour. Si le texte d’hier est apparu, c’est à cause d’un malentendu.

Une seule chose me rassure. Un journaliste est souvent mis face à un choix difficile: « Tu écris ou tu laisses la place à un des 200 qui l’attendent derrière la porte ».  Je ne sais pas ce qu’il en est de cette journaliste-ci, mais je me suis bien gardée de la nommer, parce que même si je la désapprouve, je peux supposer la pression qu’elle subit, pour l’avoir moi-même connue à une époque où c’était moins dur.

Je maintiens. Si cet article écrit à l’insu du plein gré de chacun l’a pourtant été, s’il a été publié, et s’il l’a été dans la DH, ce n’est pas une surprise.

Ce qui l’est, c’est que la journaliste soit officiellement disculpée par son éditeur. Et bon, c’est une bonne surprise. En voilà une qui ne fera probablement plus le même choix (si tant est qu’elle y ait été soumise… mais j’aime bien prêter des bonnes intentions aux gens).

Voici les articles du jour:

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=1136336

Nos excuses Nouvelle Recherche

Vous avez été nombreux – et à juste titre – à nous faire part de votre stupeur voire de votre colère à la lecture du petit texte publié hier dans ces mêmes pages et faisant état d’un Top 5 en matière de prostitution tout à fait déplacé. Nous tenons à présenter à tous les lecteurs que nous avons choqués nos plus sincères excuses. Cet article n’aurait jamais dû figurer dans votre quotidien, nous en sommes parfaitement conscients.

Il ne s’y est retrouvé qu’à la suite d’un malheureux malentendu entre différents services de la rédaction.

Notre but est et restera toujours de vous informer au plus juste et le plus déontologiquement possible.

C’est pourquoi nous avons décidé de publier le texte que vous auriez dû lire hier matin, dans les colonnes de La Dernière Heure, sous la plume de notre consœur, dont nous tenons à préciser qu’elle n’est en rien responsable du dommageable quiproquo évoqué plus haut.

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=1136337

PROSTITUTION

Donner des informations n’est pas pénalement répréhensible

BRUXELLES Le site youppie.net qui regorge d’informations sur la prostitution est-il légal ?

En matière de mœurs, les principales préventions sont les viols, les attentats à la pudeur et l’atteinte aux bonnes mœurs. Les concepteurs et les utilisateurs de ce forum des coquineries ne risquent pas a priori d’être inquiétés.

Le concepteur est tenu d’annoncer le contenu à caractère sexuel du site et d’interdire son entrée aux mineurs. Cette précaution est prise dans ce cas. Le seul risque des utilisateurs qui opèrent un classement des prostituées serait de voir l’une d’elles, mécontente des commentaires émis à son égard, déposer plainte pour propos calomnieux.

D’un point de vue moral, l’existence d’un tel site pose question. Il témoigne d’une marchandisation de la personne et d’un mépris total des prostituées qui offrent avant tout des moments de plaisir à leur clientèle.

Établir de tels classements est un manque de respect par rapport à une profession. À notre connaissance, il n’y a pas de site où les prostituées cotent les performances, la propreté ou la sympathie de leurs clients. Si c’était le cas, certains ne seraient pas fiers…


Publicités

Une Réponse to “DH: une faute, oui, mais la faute à personne”

  1. Lou said

    Je viens de lire ces quelques informations sur le site youppie et suis stupéfaite de constater que l’on ne puisse y mettre un terme. En effet, il est flagrant de constater que le grand « ordonnateur » de ce site, stano n’est pas tout blanc… Pourquoi aucun corps de police que ce soit en Belgique ou en France n’est allé regarder de plus près ce qui s’y passe. Je croyais qu’abriter des personnes qui se vendent sexuellement était passible de tomber sous le coup de proxénétisme ? Ce site fait l’apologie de la prostitution, dirige la clientèle vers tel ou tel bar, vers telle ou telle autre fille, etc. En lisant divers articles l’on comprend fort bien que beaucoup ont quelques intérêts à fréquenter des bars en Belgique et l’on peut s’apercevoir que des filles sont les petites copines de certains… Il est clair que des commentaires sont directement dirigés pour alimenter certains clubs. Comment un tel site n’est-il pas encore fermé alors que l’on note des filles comme des vulgaires morceaux de viande ou des produits banals de consommation. Le fait d’aller voir une fille doit rester une démarche entre deux adultes consentants… Le fait que ce site existe fait planer le doute que cela ne dérange pas certains de nos dirigeants et autres qui y voient là peut-être le moyen de faire de temps en temps leur marché, de laisser des entreprises le faire pour leurs employés… Tous les doutes sont permis et cela permet toutes les dérives !
    Merci de bien vouloir me dire ce que vous en pensez et pourquoi la loi ne permet pas de fermer ce site,
    cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :