Michelle Martin sort de prison, le peuple des forums se réveille

mai 9, 2011

Je sais qu’il ne faut pas lire les forums de la presse. Ni les commentaires sous les publications Facebook de la presse. Mais quand j’ai lu que Michelle Martin (la femme de Marc Dutroux à l’époque des faits, ndla) allait probablement être libérée, je n’ai pas pu m’empêcher de zieuter de ci, de là. Et de réagir.

Parce que moi, que Michelle Martin soit libérée, ça ne me fait ni chaud, ni froid. Je suis du genre à faire confiance à notre justice dans certains cas. En particulier dans ce cas-ci, où elle sait qu’elle n’a pas intérêt à se planter. Et je suis du genre à penser que la prison rend les gens plus dangereux qu’autre chose. Et que personne ne mérite un traitement comme celui qui leur est réservé en prison. Par contre, je suis du genre à me méfier des réactions des gens « honnêtes »… et encore une fois, j’ai loupé une occasion de m’abstenir de les lire.

_____________________________________________

Morceaux choisis sur Sud Presse (mais les autres sont idem, pas la peine de vous lancer dans une critique de la presse régionale vs « la bonne presse »):

Julien M. Et moi ce qui me fait encore plus marrer, c’est qui à des trisomiques qui défendraient encore ce genre de personnes sans scrupule! Pour que JUSTICE soit faite, une balle dans la tête comme BEN LADEN et on en parle plus 🙂

Julien M. Pk tu te sens visé? La majorité de la Belgique (95%) est pour qu’on tue cette GROSSE PUTE! J’ai bien dit cette TOUTE GROSSE PUTE qui a tuée 2 petites filles inocentes 🙂 Alala si seulement on avait la peine de mort en Belgique, le pays ne ferait plus payer les contribuables qui se lévent à 6h du mat et qui bosse jusqu’à 17-18h pour ces déchets qui ne méritent pas de vivre 🙂

Anne Löwenthal Julien, vous êtes un abruti fini. Ou alors expliquez-moi votre statistique.

Romy R. il a raison, mais beaucoup ne disent pas se qu’ils pensent!

Julien M. Merci Romy! Ne fait pas attention à Anne, elle n’y connait strictement rien à la Justice… Pour preuve, elle adore claqué sa tune pour des criminels! A croire qu’elle aime ça mdr 🙂

Romy R.  j’avais bien compris

Anne Löwenthal Et moi je reste persuadée qu’il y a plus de 5 % de gens réfléchis dans notre pays.Mais sans doute pas ici, c’est clair 🙂 (Julien et Romy, je me permets de copier-coller vos propos pour mon blog 🙂 je tiens des specimen, là)

Rmy R. anne, copie tout ce que tu veux…..si tu n’as rien de mieux à faire

Julien M.  Anne le prototype de la femme qui se dit la plus intelligente et qui défendrait encore une personne qui tuerait sans pitié ses enfants! MDRR un vrai cas social qui nous fait bien rire en cette après-midi ensoleillé 😉

Julien M. Tracasse elle peut copier au mot près tout le monde est POUR la peine de mort en Belgique… A part 2-3 sans cervelles quoi 😉

(L’intégrale est ici : https://www.facebook.com/sudpresseonline/posts/209559919076646#!/sudpresseonline/posts/209559919076646)

______________________________________________

J’ai lu aussi des appels à la vengeance, au viol, des références aux parents des victimes (qui eux ont toujours, toujours été modérés dans leurs propos, certains étant même militants contre la peine de mort), des propos réjouis de sa libération puisqu’elle pourrait enfin se faire tuer, d’autres se désolant de ce que personne n’ait les couilles d’aller faire justice lui-même, d’autres encore la traitant de « pédophile récidiviste » (si, si!)…

Et au-delà du fait qu’encore une fois, le bon peuple hurle sans savoir, pense que tuer répare, saisit une opportunité de baver sa haine, je n’ai pas grand chose à dire.

Si ce n’est que ces gens-là, ils me font bien plus peur que cette femme.

On a le droit d’être contre cette libération. On a même le droit d’être contre au nom du passé, en ignorant tout de la personne qui va sortir de prison, de son parcours…

On a même le droit de faire pour l’occasion semblant d’avoir toujours ignoré qu’un jour, Michelle Martin serait libérée (et de faire semblant d’ignorer pourquoi on n’en doutait pas). On a le droit d’être assez imbécile pour se dire (sans savoir qui elle est devenue) qu’en prison, elle répare mieux ses crimes. Et que hors de prison, elle va « recommencer » (!).

On a le droit de se rassurer sur notre espèce en décidant de classer les gens en deux catégories: « ceux qui sont des êtres humains » et « ceux qui ne sont pas des êtres humains » et une fois cela fait, de décider qu’on peut tuer ceux de la seconde catégorie.

Mais on n’a pas le droit d’en appeler à la haine d’autrui. A l’auto-justice. A la violence.

Il me semble que pour ça aussi, le législateur a prévu quelque chose, non?


Publicités

140 Réponses to “Michelle Martin sort de prison, le peuple des forums se réveille”

  1. douille said

    « Si ce n’est que ces gens-là, ils me font bien plus peur que cette femme. » En général, ces justiciers de forum « fans de justice » ont on tout autre discours quand on parle de contrôle de vitesse…

    • Cécile H said

      Et ça n’a pas traîné : hop hop un groupe sur facebook. Avec un « NON » rouge qui barre l’avatar. Je sens venir le « si toi aussi… alors colle ça sur ton mur » … Pffff

  2. cecile kruc said

    malheureusement les cons sont légion… effectivement c’est à faire plus que peur, parce qu’en -dehors du fait qu’on puisse être aussi basique que cela, ces « gens » (il s’agit pourtant bien de ça) font partie de ces masses dangereuses et manipulables à volonté…

  3. Nidget said

    Le problème, à mon sens, n’est pas tant de savoir si elle va recommencer ou non, que de savoir si elle a le droit au pardon. Est-ce que rester quelques années en prison suffit à faire pardonner une participation aux meurtres d’enfants (sans savoir vraiment pour les viols, sur lesquels je ne me prononcerai donc pas)? Chacun a le droit d’avoir son avis sur ce sujet. Certes, j’en conviens, les façons de s’exprimer ne sont pas toujours les meilleures quand on est sur ce genre de sujet très sensible. De là à dire qu’on a peur de ces réactions, c’est aussi être dans la sensibilité; il me semble.
    Pour ma part, je ne suis pas pour la peine de mort, mais je suis franchement pour la prison à vie dans ce genre de cas, quitte à payer plus d’impôts (aux moins, ils serviraient à quelque chose :-p). La famille va souffrir à vie, pourquoi les meurtriers seraient-ils libres? A moins qu’on me prouve qu’il existe une justice divine… Je ne crois pas qu’il faille donner une deuxième chance quand les actes sont tels. Je ne crois pas que l’on puisse jamais réparer. Ni en prison, ni en dehors. Et je ne crois pas que l’on puisse jamais arriver à pardonner non plus.

  4. Agathe said

    Effectivement, ces commentaires font peur …

    Mais il est important de noter que l’une des choses les plus difficiles à faire admettre au commun des mortels, c’est que les gens qui commettent des atrocités ne sont pas des « monstres », mais des « êtres humains ». Les actes de barbaries font partie de l’humanité, aussi. Ce n’est qu’en admettant cela que l’on pourra avancer vers une humanité dépourvue de barbarie. Il faut en prendre conscience, si on veut seulement commencer à trouver le chemin de la solution. Combien d’êtres humains normaux en ont massacré d’autres parce qu’ils ne faisaient qu’obéir aux ordres ?

    Parce que si on considère qu’il y a d’un côté les gentils et d’un autre les monstres, on ne voit pas que c’est l’humanité dans ce qu’elle a de plus profond qu’il faut soigner.

    • Melissa said

      Woaw… et si tu allais faire passer l’après-midi à tes enfants en compagnie de Marc Dutroux, cet adorable « être humain » qui a été envoyé en prison où les conditions sont tellement difficiles qu’à chaque fois qu’on le voyait dans la presse il avait la télé et une chambre plus grande que certaines personnes libres!

      • annelowenthal said

        Alors là, je m’incline. C’est tellement ahurissant de bêtise que je ne sais pas quoi vous répondre 🙂

      • Agathe said

        J’ai bien précisé que certaines notions n’étaient pas à la portée de tout le monde. Voici qui le confirme de façon éclatante.

      • Melissa said

        C’est marrant comme vous vous permettez de juger l’intellect des personnes sans même les connaitre… Mais qui êtes vous-donc pour dire que les gens qui sont contre la libération d’une criminelle avant qu’elle ait purgé l’entièreté de sa peine sont des gens bêtes ? Et pour répondre à un commentaire qui se trouve plus bas (celui de Fabrice Neaud), concernant le fait que l’on soit dans un pays de droit : si demain l’état faisait passer une Loi qui abolit définitivement l’emprisonnement, laissant ainsi en liberté tous les criminels quels que soient leurs crimes, agiriez-vous en tant que mouton et en disant « c’est la loi qui le dit donc c’est juste » ou n’essaieriez-vous pas de faire en sorte que cette loi soit remise en question ? C’est ici la même question, différemment tournée : la loi prévoit la libération avant la fin de la peine, mais est-ce juste pour autant ? La justice ne doit-elle être que le reflet de la pensée d’un petit groupe de personnes au pouvoir ? Si vous répondez oui à la dernière question, alors les gens bêtes ne sont pas ceux que vous visez… à bon entendeur…

      • pipo said

        Je crois que tu n’as pas compris que ce qui est ahurrissant de bêtise, Melissa, c’est qu’on puisse croire que 1) Marc Dutroux n’est pas un être humain (ce que tu sembles affirmer…) et 2) que le fait d’avoir une télé dans sa cellule rend la prison facile à vivre… Ahurissant en effet…

      • annelowenthal said

        C’est l’ensemble de son message, qui montre ce qu’elle a voulu lire du mien et c’est ce que vous dites aussi, oui.

      • Melissa said

        Pipo : premièrement on ne se connait pas, je ne vous permets pas de me tutoyer. Et effectivement il y a erreur d’écriture de ma part, les guillemets devaient entourer le mot « adorable » et pas « être humain ». Certes c’est un être humain, mais quand il parait dénué de tout bon sentiment (ce que l’on peut qualifier d' »humanité », au sens ingrat du terme), l’on peut se poser la question quant à sa place dans notre société. Pour répondre au point 2, la thèse était que certains personnes, n’ayant jamais eu aucune activité criminelle, vivent avec moins de moyens que les prisonniers, pour qui nous, le peuple, payons. Ces gens-là vivent une situation hautement plus difficile que la vie carcérale de notre pays…

        annelowenthal : qu’ai-je donc voulu lire du votre ? Rien de plus que ce qui est écrit. Et la non-réponse à mon deuxième message est une réponse en soi. Puisque mon premier exemple était mal choisi, essayons-en un autre : si Mme Martin, après sa libération, venait à s’installer à côté de chez vous (et présumons donc que vous avez des enfants), avec un conjoint qui plus est, n’auriez-vous pas peur ? Car la « haine » de ceux que vous dénigrez vient de ce sentiment, la peur, la peur que l’histoire se répète, que peut-être cette fois ce sera leur enfant, et la peur également de voir que la « justice » de notre pays permet ce genre d’agissements (pour ce qui touche à la pédophilie, mis à part un traitement médical, il y a très peu de chances scientifiques qu’une récidive n’ait lieu), car de nos jours les criminels savent que leur peine ne sera presque jamais purgée en entier et n’ont plus peur du tribunal de ce fait. Mêmes les récidivistes multiples sont relâchés, alors pourquoi s’arrêteraient-ils de commettre leurs crimes ?

      • annelowenthal said

        Vous savez, dans 15 ans, elle aurait purgé sa peine. Vous vouliez quoi, la buter à la sortie?

        Et méfiez-vous de tout le monde, y compris vous. Parce qu’on risque tous un jour de passer du mauvais côté de la force. J’espère que votre bunker est bien planqué!

        Bonne journée!

      • Melissa said

        En tout cas cela aurait fait beaucoup moins de polémique si elle avait été relâchée au bout de sa peine, et pas à la moitié. Aller la buter ? Pour qu’elle meurt rapidement et quasiment sans douleur ? Certainement pas, ce serait un trop grand honneur pour elle, mieux vaut la laisser vivre avec, je l’espère, la culpabilité qui devrait être omniprésente dans son esprit…

        Je me méfie même plus de moi-même que des autres, car j’ai déjà basculé du « côté obscur » et j’en garde même des cicatrices, donc effectivement, mon bunker est bien planqué, car n’importe qui pourrait effectivement devenir dangereux. La subtilité réside dans le conditionnel, n’importe qui pourrait, pourtant tout le monde ne le fait pas, or ceux qui franchissent la ligne sont à peine punis, n’ayant plus peur du jugement… Mais tant mieux pour vous si vous arrivez encore à garder foi en l’être humain, personnellement j’ai perdu cette foi il y a longtemps et ce n’est pas avec cette parodie de justice que cela changera.

    • annelowenthal said

      J’ai répondu. Et Pipo l’avait fait avant moi. Vous m’excuserez, mais je ne peux pas répondre instantanément, j’ai, disons, des activités IRL.

      Quant à votre exemple, il est encore mal choisi. Je n’en sais rien, je me dirai probablement que si c’est permis, c’est que c’est sans risque. Et en tout cas je ne me méfierai pas de son mec, qui ne sera pas, je crois, Marc Dutroux. Quant à elle, pas sous influence d’un pervers, non, elle ne m’effraye pas.

      Mais il se fait qu’on sait depuis le premier jour qu’elle veut aller dans un couvent. C’est donc sur cette base que j’ai écrit mon papier.

      Quant à cette peur, elle vient probablement de choses dont je parle dans un papier plus bas (« La curée »). Elle n’écarte certainement pas le danger. Et elle a bon dos.

      Pour le reste, je vous laisse divaguer. Les récidivistes multiples ne sont pas relâchés. Un récidiviste, c’est quelqu’un qui a déjà été condamné dans une même instance. Même sur RTL ils l’ont expliqué tout à l’heure.

      • Melissa said

        Je reprends vos mots : « si c’est permis, c’est que c’est sans risque »… Voila donc bien ce que j’exprimais plus haut, vous faites partie des gens qui considèrent que parce qu’une décision a été prise par une autorité, elle est forcément bonne… C’est un cruel manque de sens critique que d’accepter de tels faits sans broncher, puisque cette décision n’est prise que par un petit groupe de personnes sans consultation des citoyens qu’ils sont censés protéger. Rien ne dit que ces gens-là ne puissent se tromper. Ce genre d’erreur coûte d’ailleurs très cher, on l’a vu avec la décision de l’ancien Ministre de la Justice au temps où lui seul décidait des libérations.

        Certes, elle va aller travailler dans un couvent pendant 10 ans… Et après ? Avec sa vie connue de tous, qui peut garantir au peuple qu’un pervers, comme vous dites, n’essaiera pas de tirer avantage d’elle… Elle a été manipulée une fois, pourquoi pas deux ? Se dire que le pire des scénarios n’est pas possible relève d’un optimisme à tout épreuve et se base sur une probabilité qui ne peut de toute façon atteindre 100%.

        Et bien sur que si, les récidivistes multiples sont relâchés (je parlais des récidivistes en général, pas juste les meurtriers). Ils n’ont juste pas droit à la libération conditionnelle, mais si la peine prononcée n’est pas la perpétuité, ils se retrouveront bien dehors au terme de leur peine.

  5. Ben said

    « Mais on n’a pas le droit d’en appeler à la haine d’autrui. A l’auto-justice. A la violence.

    Il me semble que pour ça aussi, le législateur a prévu quelque chose, non? »

    Tout a fait d’accord!
    Sa sentence n’excluant pas la conditionnel il est quelque part normal que le cas se présente…mais en tout cas si ce n’est pas trop tot pour ces avocats, peut être que les commentaires amene a penser qu’il est trop tot pour la population…15 ans, la 1/2 de sa peine: peut être un long parcours pour elle en effet manifestement pas assez pour certain parents…ni pour une part de la population…

    Perso je me suis laisser aussi allez a commenter sur facebook et n’est-il pas normal de réagir face a ce type de nouvelle??? Et même si la plupart des commentaires se font pour moi sur le coup de l’émotion j’ose a croire que la raison reprend a un moment sa place…même si les « forum » sont l’endroit propice aux dérapages de tout genre ce qui n’est pour moi nullement nouveau…

    Perso la liberté d’expression pour moi prime…et souvent bien plus de mots que d’acte d’ailleurs…
    Le jour ou l’on se retrouvera face a un dérapage suit a un commentaire sur Facebook ou autre forum on en reparlera…a moins que cela ne soit tut bien sur!

  6. louis said

    je ne me considère pas comme un gros beauf mais malgré tout la place de cette femme est (à mes yeux) en taule !

  7. Sophie said

    Anne, tu aurais pu mettre une mention « explicit content »! J’en ai eu des bouffées de… colère? Irritation? 🙂 Cette auto-suffisance et ce contentement de soi (de M. Nicolas M.) est affolante.

    Mes réflexions à la lecture de ce billet (et des commentaires forums en général):

    – on a la chance d’évoluer dans un milieu progressiste qui connaît assez bien les subtilités de la Justice (et des institutions en général) ce qui permet de se forger -normalement- des opinions nuancées et de comprendre la société comme elle fonctionne, loin des discours simplistes. Nous ne sommes confrontés à des Nicolas M. qu’incidemment, à un dîner de famille trop arrosé (oui, c’est le tonton bourré et lourd, là, dans la belle-famille) ou au détour d’un voyage en train (ou d’un crochet par les forums de journaux). A chaque fois, ça fout un choc.

    – Cette méconnaissance de la Justice (pour ne citer que cet exemple-là) m’interpelle. Je m’interroge aussi sur le rôle d’éducation que jouent les médias et leurs forums là-dedans. Le Soir tente bien d’expliquer des sujets par le biais de « chats », par exemple, mais les commentaires haineux ou outranciers ne se font pas moins nombreux. Dommage… Où faut-il alors éduquer les gens? Lors de cours de « civisme » à l’école?

    il me semblait que j’avais au moins une troisième réflexion, mais je m’en souviens plus, ça doit être l’âge ^^

    • guillaume said

      Vos petites phrases seront inconsistantes tant qu’elles viseront uniquement à mettre, avec le zèle du bon élève, une distance infranchissable entre vous et les sales pensées de cess forumistes que vous dénoncez sans le moindre argument, comme on referme ostensiblement la porte de toilettes qui sentent fort.
      Car vous, au-delà de l’évident sentiment de supériorité que vous apporte votre posture, qu’apportez-vous à ce débat ? Sur quelle base s’appuie votre opinion ? L’on sent bien, dans votre positionnement, l’envie d’appartenir aux élus, aux purs, aux désincarnés, à ceux qui, débarrassés de ces vilains sentiments qui sont le propre de la plèbe inculte, font semblant qu’ils peuvent se contenter de penser le monde sans y vivre pleinement.
      Mais vos propos, sont aussi creux que ceux d’un lycéen qui annone la leçon de morale du jeudi d’avant, en jouant au gentil philosophe, comme l’a fait monsieur le professeur. On se souvient peut-être que « la vengeance, c’est pas bien », mais en revanche, on ne se souvient plus très bien pourquoi ; le souvenir de ce qu’a dit monsieur le professeur est déjà loin.
      C’est pauvre, et comme, en plus, vous osez le mépris, c’est en outre ridicule.

      • annelowenthal said

        Quelle verve pour du creux et du ridicule 🙂

        Relisez-moi, vous verrez que je suggère, par exemple et entre autres choses, de se poser la question de qui est Michèle Martin, ce quelle est devenue, pourquoi on l’estime « libérable », avant de se prononcer sur sa libération.

        Ou ne me relisez pas. Je m’en voudrais de vous faire perdre votre temps.

      • Sophie said

        (Anne, je crois que c’était à mon commentaire qu’il répondait)

        Je ne méprise pas, Jérôme, je constate. J’essaie aussi de prendre du recul, de la hauteur. Ca semble prendre les autres de haut? Peut-être. Dommage. Mais oui, les opinions et les commentaires extrêmes me désolent. Toujours et en tout domaine.

        Après, vous pouvez continuer à faire mon profil psychologique à partir d’un commentaire si ça vous chante. Bonne nuit!

  8. Si on enlevait tes enfant, qu’on les violait et qu’on les laissait mourir de faim, cela te ferait peut-être moins « ni chaud ni froid » que le ou la coupable soit relâché(e) après à peine 15 ans.

    • annelowenthal said

      Argument spécieux… Je ne suis pas dans le cas et j’espère franchement que si j’y étais, j’aurais la mesure des parents des victimes et pas celle des gens qui crachent leur haine sur FB et ailleurs. Parce que ça ne me ramènerait pas mes enfants. Si elle ne présente plus de danger pour la société, en effet, je confirme, ça ne me fait ni chaud, ni froid. Les seuls à pouvoir s’enrager, parce qu’ils sont les seuls qui ont souffert dans leur chair (c’est d’ailleurs pour ça qu’on ne peut pas se faire justice soi-même dans les pays « civilisés ») sont les parents. Et ce sont les seuls qui la ferment ou se contentent de regretter la libération (sans crier à la peine de mort, la loi du talion, le viol, le cassage de gueule et je ne sais quoi d’autre encore (enfin si, je sais, mais j’ai ma dose).

      • Fabrice Neaud said

        Oui, Anne. J’en ai plus qu’assez qu’on me ramène en permanence l’argument bidon du « si c’était tes enfants » ou (idem) « combien tu en as? ». Comme si « avoir des enfants » devaiet forcément donner un passeport pour la haine.

        Alors on va répondre à ces questions précisément. Si c’était mes enfants? Hé bien, précisément, je n’en sais rien. Ou plutôt si, je sais: je pense effectivement que j’aurais la haine. Je pense surtout que je serai désespéré. Mais depuis quand « avoir du cœur » (pour « ses » enfants) empêcherait-il d’avoir un cerveau (visiblement, dans cette affaire, beaucoup ont laissé filer leurs neurones avec leurs gamètes)? Et, encore heureusement, la Loi ne se bâtit pas qu’avec le cœur mais surtout avec le cerveau, pour empêcher les dérives du premier. Alors je sais, si. Je sais Qu’avoir des enfants ne m’autorise aucunement à souhaiter la mort des gens qui pourraient, auraient pu, leur faire du mal. A aucun moment.

        En outre, si après tout une décision de Justice ne me plaît pas, hé bien je peux toujours prendre mon courage à deux mains et aller trucider la personne qui m’aura fait du tort (ça, c’est un sentiment que je connais) mais en AUCUN CAS cela m’autorise à exiger de l’État, de la Justice et de le Loi de le faire à ma place. Je ferai justice moi-même en en assumant les conséquences, c’est-à-dire en tombant à mon tour sous le coup de la Loi.

        Après tout, que la haine et le ressentiment s’expriment, pourquoi pas? Mais que l’on sache à chaque instant que dans un pays de droits, cette expression tombe elle aussi sous le coup de la Loi et que si l’on souhaite joindre le geste à la parole en sus, alors nous devons nous y soumettre également.

        Ce que je reproche le plus dans cette (ces) affaires, c’est cette confusion, ce délire, cette névrose collective qui demande à ses dirigeants du sang après avoir demandé du pain et des jeux.

        Cela me range-t-il du côté des philosophes « supérieurs »? des « élus »? des « purs »? Si tel est le cas, je m’en fous. Ce qui est sûr c’est que si avoir des enfants est un passeport pour la haine et surtout pour la connerie, alors je suis ravi de ne pas en avoir. En effet.

      • annelowenthal said

        Comment on fait les coeurs ici? 🙂

      • Fabrice Neaud said

        Comme ça, non? ❤ 😉

      • annelowenthal said

        ❤ alors!

  9. Sophie said

    bon, ben l’éducation par les médias est visiblement un voeu pieux.. quand je vois les micro-trottoirs de RTL sur le sujet ce soir au JT 😦

    • Reconnaissez tout de même que, même si Michèle Martin reste un être humain, comme vous dites, une peine de 15 ans de prison (alors qu’elle a été condamnée à 30) est trop faible en regard des faits commis.

  10. petiteflo said

    As tu lu « mangez le si vous voulez » de Jean Teulé ?

    http://www.amazon.fr/Mangez-vous-voulez-Jean-Teulé/dp/226001772X

    « une des anecdotes les plus honteuses de l Histoire du XIXe siècle en France » qui est un exemple magistral de la bêtise et de la folie « (in)humaine ».

    C’est cette phrase: « Mais on n’a pas le droit d’en appeler à la haine d’autrui. A l’auto-justice. A la violence »…. qui m’a fait penser à cette histoire que je te conseil vivement de dévorer à ton tour. J’aimerai avoir ton avis sur ce livre 😉

    • annelowenthal said

      Je l’ai commencé, merci de me le rappeler! Je vais le lire! Je te dirai!

      • Marcelle said

        je l’ai lu avant également , et tous ces commentaires haineux et qui n’écoutent que leur haine m’y font penser ! La réflexion est totalement annihilée … finalement , je les plains , ils finiront par s’empoisonner eux-même !
        en tout cas merci pour avoir suscité cette discussion .

  11. Alain said

    Pour ma part, je trouve les propos du Julien M totalement inadmissibles. Et quand on voit que son employeur (Communauté Française) est la seule information qu’il divulgue, grande envie m’est d’envoyer un mail à cette institution pour qu’elle rappelle les bonnes règles d’usage des réseaux sociaux à ses fonctionnaires.

  12. Justiciers des Forums said

    « Parce que moi, que Michèle Martin soit libérée, ça ne me fait ni chaud, ni froid »

    Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

    Albert Einstein

  13. C’est sûr… C’est bien beau de se moquer de l’émotion de gens simples qui sont choqués par cette actualité, mais la complaisance de Löwenthal vis-à-vis de Michèle Martin me donne la nausée.

    • annelowenthal said

      Quelle complaisance? Vous m’expliquez? (Vous avez vu? Jean-Denis Lejeune parle de dérive quand les gens crient au Lynchage).

      Je ne me moque pas, je me désole.

      • guillaume said

        Tout ce qui est excessif est insignifiant, dit-on. La pâte indigeste de bienpensance dont vous tartinez vos commentaires en est une éclatante illustration. C’est à se demander comment vous avez pu supporter son incarcération… Comment justifiez-vous d’ailleurs que le législateur, comme vous l’appelez, ait pu prévoir des peines d’emprisonnement lorsque l’on sait comme « la prison rend les gens plus dangereux qu’autre chose » ? Vous pourriez préciser d’ailleurs ce que vous entendez par « autre chose » ? La liberté par exemple ? Expliquez donc vos postions dans ce débat, où semblez voler plusieurs strates au-dessus des autres.

      • annelowenthal said

        Oh mais volontiers, ça fera sûrement l’objet d’un de mes prochains textes. Je me demande si je n’ai pas déjà abordé ce sujet, d’ailleurs. Mais d’ici là, vous ne me lirez plus, j’en suis sûre. Vous irez faire mouche ailleurs avec vos critiques étayées sur l’indigence et la vacuité des écrits d’autrui 😉

    • Fabrice Neaud said

      Aaaah, et ceci, après l’eargument du « si c’était tes enfants » est encore un exemple type de bein pensance. On peut analyser ce qui précède grâce à un seul petit adjectif qui dit tout: l’adjectif « simples ».

      Ainsi donc, le délire paranoïaque, sécuritaire, haineux de ceux qui sont « choqués » par cette « actualité » reposerait sur leur « simplicité ». Mais je doute qu’il s’agisse ici de « simplicité d’esprit ». Qu’il faut entendre l’adjectif « simples » comme voulant signifier « humbles, sans prétentions intellectuelles » et par extension « bons ».

      La vieille dichotomie populiste ressurgit là, avec ses deux camps: gens simples > avec du cœur, de l’émotion, bons, humbles, Justes, etc. d’un côté et de l’autre, les gens « pas simples » > compliqués, prétentieux, élitistes mais aussi froids, sans cœur, sans émotion, sans compassion, bref mauvais.

      De nouveau nous pouvons résumer: vouloir la mort (ou l’enfermement à vie) de Michèle Martin = être « simples », justes et bons; s’indigner contre cette « émotion » = être sans cœur, froids, prétentieux, mauvais.

      Hé bien je suis ravi de faire partie de la seconde catégorie alors.

      • Fabrice Neaud said

        (oups, et en plus je sjuis un prétentieux qui ne se relit pas puisque je fais des fautes. Il fallait lire « l’argument », « bien pensance », etc.)

  14. Agathe said

    Wow le fAnne Club ! Je peux en être dis ?

  15. Justiciers des Forums said

    « Et l’avantage, c’est que mon fAnne club sait qui je suis 😉 »

    Tout à fait, pourvu d’ailleurs qu’il ne l’ébruite pas trop… Faudrait pas que ça se répande.

    • annelowenthal said

      Et sinon, un truc intéressant à dire? Mh?

      • guillaume said

        Mais d’ici là, vous ne me lirez plus, j’en suis sûre. Vous irez faire mouche ailleurs avec vos critiques étayées sur l’indigence et la vacuité des écrits d’autrui 😉
        –> Je fais suite à ce propos pour vous indiquer simplement que vous vous trompez : je lirai avec soins vos développements s’il y en a. Je ne suis certes pas d’accord avec vos conclusions (encore que je ne défile pas non plus dans les rues avec un calicot où l’on pourrait lire « brulez la sorcière », rassurez-vous) mais je me réjouis de lire comment vous y parvenez. Par ailleurs, suivant en partie votre conseil, j’ai lu d’autres rubriques où vous tenez la plume et je trouve votre prose agréable et rafraîchissante. Bonne soirée.

      • annelowenthal said

        A vous aussi. Et à bientôt alors.

  16. Bleev K said

    C »est bête ton post. Tu prends le contrepied par principe et tu racontes n’importe quoi. C’est un peu désolant du coup et terriblement bourgeois. Je te souhaite de ne jamais souffrir.

    • Fabrice Neaud said

      Ah? Parce que la souffrance permet la compassion pour ceux qui font des appels au meurtre? Et qu’en savez-vous que cette dame n’a pas souffert? Les arguments ici développés ne sont pas un « contrepied », ils sont les seuls entendables face au déferlement de la haine autorisée par « l’émotion » des gens « choquées ». Bourgeois? Bref, encore la vieille dichotomie « gens simples, justes, humbles et bons » contre « bourgeois, prétentieux, sans cœur, etc. »? Déjà lu et entendu. Déjà débouté quelque part sur ce forum.

  17. ann-archi said

    Merci Anne pour ta vision et le courage que tu as de répondre poliment à tous ces abrutis!
    cela me donne la nausée de lire ces commentaires de justiciers d’un jour, d’appel à la haine et à la violence…
    il est bien plus facile d’être un mouton 😉

  18. Ben said

    « Être bête pour ce ramener a se comporter comme des bêtes face a la bête n’amènera a rien… »

    Et pour moi vouloir prendre le contre pied a la haine ordinaire est sans bien plus courageux que les appels au lynchage de soit disant justicier…En cela, Anne, je trouve ton blog tout a fait intéressant…

    Même si perso je trouve aussi que cela est peut être trop tôt…;)

    • annelowenthal said

      Trop tôt?

      • Ben said

        Pour que M.Martin parte en France dans un couvent…vouloir côtoyer dieu après avoir côtoyer le diable…et passe moi l’ironie connaissant la situation de l’église présentement…

  19. Pierre D. said

    > Mais on n’a pas le droit d’en appeler à la haine d’autrui. A l’auto-justice. A la violence.

    (Sauf pour entarter Léonard, hein? Qu’est-ce que c’est mérité!! Qu’est-ce qu’on rigole alors!!! Hein? Hein? Le curé!!!!! dans sa gueule!!!!! Wahahahahahahahaaaaa!)

    • annelowenthal said

      Tssss, Pierre, Léonard, c’est pas « Le curé ». Et entarter, c’est pas pendre par les couilles! (Si si, j’ai lu que des gens voulaient la pendre par les couilles!)

      • Pierre D. said

        Entarter est peut-être moins violent que pendre par les couilles, mais ce l’est beaucoup plus que parler de, ou vouloir, pendre quelqu’un par les couilles (surtout une femme).
        C’est, de toutes façons, une violence physique, et évidemment haineuse (tu as lu le discours justificatif? C’est confondant de connerie sommaire. C’est-à-dire de fascisme? Eh oui, ma belle).

      • annelowenthal said

        Disons que jusque là, dans les faits, ok, c’est pas moins violent. Le truc c’est que quand cette haine est partagée et qui plus est répercutée dans des médias qui vont parfois jusqu’à l’alimenter(faut bien vendre), je crains fort que dans les effets, ça n’ait un jour des conséquences autrement plus dramatiques

  20. Adesta said

    Je suis heureuse de voir quand même des gens qui modèrent leur propos, ne fut-ce que cela. « Faisons leur la même chose », c’est le genre de phrase que je lis le plus dans des cas du genre (cf. l’histoire des chevaux battus, entre-autres) et franchement, ça m’horripile !
    Je comprends leurs réactions, vraiment. Mais balancer des propos sans faire la part des choses c’est irréfléchi au possible. Merci avis populaire !

  21. Pour que ça serve vraiment d’exemple, exécutons la dame dans une cour d’école, en présence des enfants à 9h00 du matin. Puisqu’il s’agit d’élever nos enfants, apprenons leur aussi le goût du meurtre, dès le plus jeune âge !

    [Tout ce que ces gens se permettent derrière un clavier, quand même, comme s’ils étaient en permanence frustrés de leur réalité… 🙂 ]

  22. Justiciers des Forums said

    [Tout ce que ces gens se permettent derrière un clavier, quand même, comme s’ils étaient en permanence frustrés de leur réalité… 🙂 ]

    Eh ben, y’en a des psy sur ce forum…

  23. Catherine said

    La libération de Madame Martin ne vous fait ni chaud ni froid, c’est votre droit.
    Je suis contre sa libération, c’est mon droit aussi.

    Qui suis-je pour juger de sa libération ou pas?
    La même personne que vous qui se permet de juger qui est abruti ou imbécile.
    Mais heureusement vous n’en faites pas partie, alors merci d’exister, votre existence rend le monde meilleur…

  24. Pierre Dubois said

    Votre post est salutaire, je dirais même sanitaire, tout ce qui est excessif est insignifiant mais la mécanisme qui consiste à n’exprimer aucune idée et stigmatiser toutes idées dissonantes est le terrain idéal de régimes politiques de très mauvais souvenir.

  25. johnny call said

    que la honte s abatte sur la justice qui n est autre que l injustice.la justice se fout de nous.la place de michele martin est la prison ou mieux encore dans une oubliette sans eau ni nourriture elle endurera le calvaire des deux petites victimes.

    • annelowenthal said

      C’est gentil d’apporter votre pierre, Johnny, mais je pense que j’ai assez d’exemples de bêtise dans mon texte!

  26. Une petite histoire vaut parfois mieux qu’on long débat : fichiers.immateriel.fr/files/serve_book_preview/3976.pdf

  27. serge federico said

    Chère Anne,
    Bravo et merci pour votre texte et votre courage. Il en faut pour affronter la meute.
    Continuez à mettre en avant les petites bêtises et la grande bêtise.
    Serge

  28. Mélanie said

    salut,
    j’ai lu ton texte avec beaucoup d’intérêt! je suis d’accord avec le fait que la haine n’amène à rien, vraiment, cependant, ayant perdu un frère dans des circonstances particulièrement dramatiques (meurtre), j’aurais vraiment du mal à comprendre que la justice laisse sortir son meurtrier, c’est vrai que je ne veux pas le tuer, mais il faut quand même que la punition soit à la hauteur de l’acte, ce que je veux dire, c’est que la plupart des détenus sont des récidivistes, que la justice est laxiste et qu’il faudrait trouver un moyen, sans peine de mort, je me répète, qui leur ferait comprendre le poids de leurs actes, mais cela est un autre débat… Mais bravo pour ta franchise, je trouve ça bien, nous sommes en démocratie, et je respecte vraiment ton avis!!!
    merci de m’avoir lue, et bonne journée,
    Mélanie

    • annelowenthal said

      Je comprends que tu ne sois pas d’accord avec la « libération ». Je trouve super qu’en tant que victime, tu ne réclames pas la mort. Là où je ne suis pas d’accord, c’est quand tu dis que « la plupart sont des récidivistes » et « la justice est laxiste ». Les prisons sont encombrées de gens qui devraient être ailleurs (d’autres mesures, s’entend) ou qui sont en préventive. La justice est mal fichue, oui, mais laxiste, je ne pense pas.

      Par contre clairement oui, la prison ne suffit pas à faire comprendre, surtout dans l’état actuel des prisons. Le drame c’est qu’en prison, rien n’est fait pour aider les gens à prendre conscience et préparer leur sortie éventuelle.

      • Mélanie said

        oui, mal fichue, comme tu dis! c’est vrai qu’il faudrait un autre encadrement, c’est vrai aussi que certains ont le droit de sortir, mais tu sais, il devrait y avoir alors des structures pour les détenus récidivistes et dangereux pour la société mais surtout ne pas les laisser sortir, je sais de quoi je parle… merci pour ta réponse, et surtout, ne répond pas aux sots, on leur répond par l’indifférence!!! bonne journée à toi!

      • annelowenthal said

        A toi aussi 🙂

  29. […] derniers temps, le « peuple » semble avide de sang, comme on a pu le voir sur Facebook et autres avec entre autre la mort d’Oussama Ben Laden, ou sur le groupe s’opposent fermement à […]

  30. isahons said

    Une femme condamnée à 30 ans doit faire « ses » 30 ans .Comme dit le papa de Julie,elle n’a pas laissé le choix à toutes ses victimes et les a laissé mourir de faim.Ces petites ont dû elles aussi faire des demandes pour sortir et revoir leurs parents elles ont peut-être aussi supplié de les laisser sortir et qu’a -t-elle fait cette « chère madame martin? elle n’a rien entendu,rien fait pour les aider . IL N’Y A EU AUCUNE JUSTICE POUR LES ENFANTS.
    Elle doit se rendre compte qu’elle est punie .

  31. jeremy said

    oué heu…je suis pas pour la violence mais elle faudrait d’abord l’attacher à une chaise, puis lui retourner les ongles, ensuite on lui couperait les paupières pour après lui planter des aiguilles dans les yeux…et c’est pas fini, on lui arracherait des lambeaux de peaux pour les lui faire avaler…mais bon hin…je dis ça mais je suis pas du tout pour la violence… XD

    pour ceux qui aurait pas compris…je précise tt de même qu’il s’agit de second degré

  32. Florence said

    Si je suis tout à fait contre la peine de mort et les grands justiciers tout droit venus du Far West sur Facebook (sans parler des appels au meurtre et compagnie), je ne m’estime pas pour autant stupide de considérer que cette femme doit rester en prison. Le fait de l’avoir laissé sortir une fois a coûté la vie à des enfants, pourquoi prendre le risque que cela se reproduise ? Nous ne savons pas ce qu’elle est devenue en prison, mais qui peut réellement savoir ce qui se passe dans sa tête ? Comment a-t-elle pu vivre sa vie chaque jour en sachant que deux petites filles étaient en train de mourir de faim ? Cela me dépasse, je trouve cela d’une barbarie immonde. Elle a été condamnée à 30 ans de prison, la peine devrait être incompressible. Parce qu’on ne parle pas d’un vol à la tire ou d’un règlement de compte qui a mal tourné. On parle de deux vies qui ont été fauchées, et de dizaines d’autres qui ont été meurtries à jamais. Les parents ont appelé au calme au moment des faits, ont refusé de se faire justice eux-mêmes. C’est tout à leur honneur, je suis moi-même maman et dans un cas pareil je ne suis pas sûre que mon instinct n’aurait pas pris le dessus, malgré mon éducation et mes principes. Mais vous avez vu Jean-Denis Lejeune s’exprimer contre cette libération. Quelqu’un qui a perdu sa fille, qui a trouvé le courage d’être modéré il y a quelques années. Et qui aujourd’hui refuse de voir cette femme en liberté. Alors bon… Est-ce que ça fait de moins quelqu’un de profondément bête d’estimer qu’il y a des crimes trop graves pour donner droit à une libération conditionnelle ? Je ne le pense pas. Il y a des failles au niveau de la justice belge, on ne peut pas le nier. Combien de nos pédophiles ont été arrêtés, relâchés, et ont recommencé ? Les conséquences au fait qu’ils « dérapent » encore sont les viols et les morts d’enfants. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? Maintenant, pour en revenir au sujet de l’article, je suis tout à fait d’accord. Y’a rien de plus con qu’une foule en colère. Je me souviens d’un groupe Facebook défendant un commerçant qui avait ligoté un mec à poil ayant tenté de le cambrioler, et d’un autre soutenant un bijoutier, je crois, qui avait abattu de sang froid une petite frappe. Moi, ça m’avait dégoûtée, on ne se fait pas justice soi-même, on ne règle pas ses comptes comme un cow-boy. Chaque être humain a droit à un procès équitable, et quelles que soient les crimes commis, on en reste pas moins… humain. Pas un super représentant de la race humaine, certes, mais qui a le droit d’être représenté et défendu. Et surtout pas livré aux cons qui se croient être les gentils parce qu’ils veulent voir crever la méchante.

  33. Florence said

    Argh, j’avais posté un commentaire kilométrique et il n’apparaît pas. Mert’. J’espère que mon PC n’a pas buggé et que ça va finir par être posté. Je croise les doigts. Mais je crois que je vais devoir les recroiser et reposter. Grr.

  34. Florence said

    (« Florence, votre commentaire est en cours de validation. » Ok, je sors. Désolée ^^ )

  35. Pierre Dubois said

    Tout ce qui est excessif… merci d’avoir ouvert ce débat, d’avoir dissoné dans ce discours monophonique qui ne carbure pas au, pourtant démocratique, débat contradictoire.

  36. Jean-François said

    Et bien voilà une discussion engagée et animée…
    Et les avis diffèrent, exprimés avec convictions. On peut être pour ou contre, ce qui me dérange dans vos écrits, c’est très fortement votre manque d’époché par rapport aux personnes qui s’expriment, plutôt que sur les avis exprimés. Il est facile de pratiquer une sorte de terrorisme intellectuel en traitant les autres de bétises humaines lorsque les avis exprimés ne sont pas en accord avec le vôtre. Cette mouvance argumentative est très fortement utilisée par nos politiciens qui s’y adonnent sans réserve. Plutôt s’exprimer sur l’individu que sur ses arguments, cela laisse la place a tant de choix, et surtout de se permettre souvent de ne pas répondre aux arguments… Bref vous utilisez le baton et non une argumentation.
    On ne peut juger les gens sur leurs avis, surtout dans une discussion sur un sujet aussi sensible que celui ci.
    Sur ce bonne journée! Plein soleil!

    • annelowenthal said

      Je manque certes d’époché pour l’imbécillité. Et je refuse de faire dans l’angélisme, de considérer que tous les arguments valent une réponse respectueuse. Quand la bêtise flirte avec la méchanceté, je n’ai aucune envie de perdre mon temps. Alors je la souligne. Ceci dit, je fais ça très rarement, regardez mes réponses à certains commentaires 😉

  37. Jean-François said

    Je suis plus du genre à dire que derrière un argument se trouve une personne, et que cette réponse dès lors s’adresse aussi à elle, ainsi qu’à ses arguments.
    Sans juger leurs commentaires, je trouve que certains interposants se sont exprimés avec leurs tripes et leur rage sur cette discussion. Le vocabulaire parfois utilisé n’était certainement pas correct et n’a pas sa place ici. Cela montre néanmoins le niveau émotionnel sur ce sujet fort sensible.
    Je crains malheureusement que ce genre de réactions sera de plus en plus courante, les Belges commencent tout doucement à émettre des avis de plus en plus extrémistes. Et parfois abhérants. Je suis heureux que notre extrême droite Belge Wallonne soit si maladroite et quasi inexistante! Ceci est une constatation de plus en plus fréquente lors de soirées entre amis d’horizons et d’éducations différents. Je suis d’accord avec eux sur le fait que notre socièté va mal, mais pas sur leurs solutions. Si une. Si une alternative s’offre à nous quand au choix de politiciens justes, et qui ont le courage de faire bouger les choses pour que notre pays soit meilleur, là je suis d’accord! Nous sommes face à un non choix lors de nos votes, sachant que le résultat sera sensiblement le même que le précédent, nos candidats ténors étant toujours les mêmes.
    Cordialement.

  38. Le jugement a eu lieu… et dès que tu sors du tribunal et entre en prison, les médias n’ont plus à entrer dans les vies de ces personnes. Le but des prisons est de se réintégrer dans la société. Comment y réussir si 15 ans après les faits, les médias remettent cela en avant. La prison doit être un droit à l’oubli aussi.

    • annelowenthal said

      Tout à fait. Et la personne qui en sort a payé sa dette. Ca aussi, c’est la vérité judiciaire.

  39. serge federico said

    Mais n’oublions pas que la population a besoin de son lot de monstres cathartiques, bien pratiques pour voiler sa propre lâcheté quotidienne. Nous avons un cas d’attouchements très proches de nous, mais la dénégation (l’aveuglement) est forte chez les gens : malgré l’expérience du passé, même s’ils savent que des monstres existent, ils ne veulent pas admettre les monstres qu’ils connaissent, qu’ils fréquentent. « Le monstre près de chez toi a un visage et une vie à ce point proches de la tienne »… Le peuple a à la fois besoin de monstres tenus à distance et jetés en pâture… Dans un mois, il aura oublié Michèle Martin et attendra la prochaine libération pour se rappeler qu’il est en sécurité, puisque le monstre est connu.

  40. AngelaH said

    Je suis d’accord avec Florence, MM devrait purger ses 30 ans de prison, peu importe ce qu’elle est devenue entre temps. Et je ne veux pas debatre sur la question si oui ou non elle est une meilleure personne ou si elle regrette ou pas… Julie et Melissa auraient pu devenir aussi plein de choses (on a peut-etre tue une de celles qui aurait trouve le remede contre le sida ou une musicienne prodige), mais on ne leur a pas donne la chance… alors… Si la justice a decide 30 ans, la sortir plus tot c’est lui faire un cadeau qu’elle ne merite pas… et ce n’est pas … juste!!!

    • annelowenthal said

      Ce qui n’est pas juste, ces que ces gamines soient mortes ou traumatisées. Se venger (ce que vous prônez) ne sert strictement à rien. Si pas par foi en l’être humain (et ses capacités de regrets, réintégration…), libérons-la par souci d’économies 🙂

      • Jean-François said

        Si on doit la libérer par souçi d’économie, il faudrait alors prendre d’autres mesures économiques! Ce n’est pas cette seule personne qui fait du mal à notre portefeuille étatique! Ses actes furent horribles et sa libération après 15 ans est en mon sens une insulte de plus envers le sort de J&M. Cette femme, même si manipulée, aurait pu changer le sort de ces enfants. Or, elle n’en a rien fait.
        Maintenant si les psy et consorts ont décidé de sa sortie qu’il en soit ainsi! Mais je ne peux pas pardonner ses actes, même si certaines personnes estiment qu’elle en a payé le prix! Rien ne peut la pardonner.
        On ne peut pas parler de récidive pour cette personne, elle a fait cela sous influence, la société « in perso » ne risque rien. Par contre l’image de notre justice en prend pour son grade. Et la couleur déjà foncée de notre système judiciaire se noircit encore.
        Cela ressemble à une comédie Histrionique bien mal tournée.

      • annelowenthal said

        C’était une boutade, en référence à ceux qui réclament la peine de mort par souci d’économie (ce en quoi ils se leurrent, d’ailleurs).
        Je pense que la justice en sort confortée dans son rôle de « raison » (vs nos tripes), dans son rôle de réinsertion (permettre la libération anticipée, c’est laisser entrevoir une chance de se réinsérer et c’est du coup, maintenir une certaine paix en prison).
        Cela dit, personne n’est obligé de pardonner. Mais entre ne pas pardonner et se venger par colère, même par colère compréhensible, il y a un pas que même les parents des victimes n’ont pas franchi, dans cette affaire.

    • Fabrice Neaud said

      Oh, l’argument « c’est Mozart qu’on assassine », pitié!

  41. Loop said

    La prison ne sert à rien. Aucun rôle éducatif et aucune méthode de rachat de sa personne ! En plus, on est peut-être privé de liberté mais en sécurité.

    Les envoyer déminer en Afghanistan avec les militaires (par exemple) serait une bonne idée. Ils sauveraient des vies et seraient aussi confrontés à la terreur de mourir. Quel bon moyen de prendre conscience de ses actes passés. Ce n’est pas de la vengeance vu que je n’y ai rien à gagner, mais un moyen de faire un peu de bien après tant de mal.

  42. Jean-François said

    C’est votre droit de penser ainsi Miss. Lowentahl, vos commentaires sont anti-nomiques à ceux rapportés par les radios. Vous êtes à contre courant de la pensée générale, et comme l’on vit dans une soi-disante démocratie, chaque idée peut-être exprimée librement, quoique.
    Le bâton n’est pas tenu par nous, heureusement. Les fouineurs journalistiques s’en donneront à coeur joie pour tenir ce rôle. Votre avis est entendu. Pourtant je ne suis pas d’accord avec votre version des faits concernant les parents, juste à l’écoute des nouvelles des journaux. Mais qui suis je?…

    • annelowenthal said

      Oui, et? Je ne lis aucun appel à la haine, à la pendaison « par les couilles » (sic), à la violence… vous oui?

      • Jean-François said

        Non plus! Mais votre avis sur cette libération devrait aussi tenir compte de la déception des parents, personnes les plus touchées par ces malheurs.

    • annelowenthal said

      Ce billet est mon avis sur la violence des réactions.

      Et comme je le dis, la décision, perso, elle ne me fait ni chaud, ni froid. Les gens en pensent ce qu’ils veulent. Mais un peu de dignité de la part du peuple ne ferait, j’en suis sûre, pas de mal aux parents (qui en ont, eux).

  43. lolo said

    Bonjour,

    Comment ne pas exprimer de la haine envers cette femme qui a laisse mourrir 4 enfants de faim et de soif….. A lire votre article je culpabiliserai presque d’etre révolté devant des actes si odieux. Je pense réellement que cette femme n’a pas sa place dehors et que la relacher relève de la provocation !!

    • annelowenthal said

      Apprenez à lire, alors… euh pardon, on va encore dire que je suis méprisante: si vous me relisez, vous verrez que je ne fais nulle part allusion aux faits et même que je dis qu’on peut penser que cette décision de la libérer n’est pas juste.

  44. Ben said

    Je crois que le problème qu’a bien mis en exergue Anne est le fait que des que quelque chose choque dans les médias a l’encontre d’un individu on a droit au lynchage dans les commentaires d’article ou sur facebook

    Le fait il ne s’agit pas d’être hautain, bourgeois , bien pensant mais d’être dans une société de droit qui a ses règles de bonne conduite en 2010 et de ne pas être sur la place publique devant l’échafaud en 1800 ni dans un mauvais western ni d’être dans un village de ******** criant sa haine a la vilaine sorcière…

    Je tient a signaler que dans l’exemple repris ou Julien M s’exprime les trisomiques que je sache ne lui on rien fait et mérite un peu de respect tout autant que les putes dont le langage doit être tout aussi châtiez que ce monsieur…
    Il n’est pas nécessaire de répandre un langage ordurier dans les forums…ni des appel a la haine d’aucune manière!!!

    Quand a la peine de mort ou quelconque forme de châtiment se n’est pas sans raison quelle a été abolie et perso étant défenseur des droit de l’homme je considère plutôt cela comme un progrès de notre société…

    si maintenant la moindre des exceptions vous semble propices a tout abus c’est votre opinion mais ne veuillez ne pas vous étonner si plus tard vous vous retrouvé a votre tour abuser…

    La justice est humaine, en cela elle n’est pas parfaite et ne le sera jamais…j’ose a croire que la vindicte populace si aisément manipulable par les médias et l’émotion des révélations puisse laissé place a l’expérience de professionnels et a leur sagesse…oui parfois et en cela je comprend les parent que cela puisse semble injuste mais la société, réfléchissez bien, est elle un modèle de justesse???

    Mais pour en revenir:
    Mais on n’a pas le droit d’en appeler à la haine d’autrui. A l’auto-justice. A la violence.

    Il me semble que pour ça aussi, le législateur a prévu quelque chose, non?disait Anne…

    Cela devrait être le cas mais revenons au fait que cela est bien trop peu souvent respecter dans les commentaire en général et cela sur bien d’autre sujet que le sujet que celui qui nous préoccupe…

    • Fabrice Neaud said

      Personnellement, le commentaire de ce (crétin de) J. M. sur les trisomiques m’a tout autant choqué. Idem sur les « putes ». J’ai cherché sur facebook comment signaler les propos de cet individu à ce moment-là, puisqu’il existe une rubrique « incitation à la haine » avec, en détail « sur la base d’un handicap ». Hélas, il semble impossible de condamner les propos d’un tiers dans un « commentaire ». Quel dommage…. Si quelqu’un a la solution…

  45. genevieve said

    La réaction de haine et de désir de violence est au contraire un comportement très sain! Bien sûr qu’on a le droit d’ être en colère, et de le dire!
    Où va notre société si les droits des meurtriers importent plus que la protection des enfants?
    Le laisser faire que vous pronez est bien plus grave !! La colère a fait avancer le droit, il faut continuer

    • annelowenthal said

      Haine et désirs associés à « sain », ça me laisse songeuse…
      Je ne prône aucun laisser faire 😉 ou alors faut me dire où

  46. AngelaH said

    Je ne parle pas de de se venger sur MM, mais du fait qu’elle doit « payer » sa dette. Si sa dette etait de 30 ans, qu’elle y reste pour 30 ans. Si je fais un emprunt a la banque sur 30 ans, personne ne me dit au bout de 15 ans « vous avez paye votre dette ». Et je n’ai tue en plus personne…

    • annelowenthal said

      Oui, mais la société (la loi) dit que si quelqu’un a fait du chemin, ne constitue plus un danger pour la société et montre qu’il a de quoi s’y réintégrer… il a payé sa dette.

      • snivel said

        Ce n’est pas parce la loi le dit que c’est juste. En tout temps les lois ont étés critiquées, reformulées, supprimées, mises à jour. C’est un peu facile comme argument de dire la loi dit que.

      • Melissa said

        Et heureusement qu’elles ont été reformulées, sinon nous en serions encore à la loi du Talion, justement.

    • annelowenthal said

      Snivel, je réponds à AngelaH qui dit que « 30 ans, c’est 30 ans », que la règle est la règle. Et je dis donc quelle est la règle chez nous.

  47. snivel said

    Je dirai même plus. Ce sont nos politiques qui créent les lois. Hors ne sont ils pas censés représenter l’avis de ceux qui ont voter pour eux?

    • annelowenthal said

      Heureusement que non. Ils sont sensés être capables de plus de distance que le commun des mortels. Et quand on voit les horreurs que le commun des mortels nous sort depuis 3 jours, je dirais même que ça serait dramatique.

  48. Tiens il y a confusion entre « elle sort » et « elle est libre ». C’est pourtant fort différent.
    🙂

  49. snivel said

    Les horreurs que vous citées sont les extrèmes présentes chez le commun des mortels. Mais la majorité du commun des mortels ne pense pas de cette manière. Ce n’est pas pour autant qu’elle accepte cette libération. On peut facilement s’en rendre compte quand on lit les commentaires déposés sur la plupart des forums. ce que vous dénoncez n’est qu’une minorité dans un grand bouillon de raz le bol.

    • annelowenthal said

      Tellement minoritaires que tous les médias s’en sont fait l’écho et qu’un groupe qui avait réuni 70.000 personnes en quelques heures à peine a dû fermer…

      • snivel said

        Tous les gens ayant rejoins le groupe contre la libération de Mm Martin ne criaient pas au meurtre ni à la vindicte populaire. Vous frôlez l’amalgame si je peux me permettre.

      • annelowenthal said

        On peut à peu près tout se permettre ici… (mais on s’expose hein :D)

        Rentrer dans ce groupe, c’était en cautionner le(s) propo(s). D’autant que personne ne modérait lesdits propos. Des amis en sont d’ailleurs sortis dès qu’ils ont vu à quoi ils s’associaient.

      • Melissa said

        Ca c’est faux, le créateur du groupe dénonçait tout comme vous les incitations à la haine, et demandait à chacun des membres de modérer ses propos!

  50. snivel said

    Donc des gens que vous considérez comme des amis ont rejoins ce groupe de part son intitulé comme la majorité des 70 000 personnes l’ayant rejoint. Seulement une minorité ( il n’y avait pas 70 000 commentaire haineux) a pourri ce groupe. Quant au fait qu’il n’y avait pas de modération je ne peux que vous rejoindre, d’ailleurs le créateur de ce dt groupe a stipulé au journal de 13 h être dépassé par les évènements et que c’est pour cela qu’il avait fermé le dit groupe. Mais à la base la majorité des gens présent n’étaient que contre sa libération et pas pour les saloperies que certains réclamaient par vengeance.

  51. Je suis frappé par la haine et des commentaires que je lis (tant ici que sur les sites)

    Aujourd’hui, une « bonne citoyenne » ce doit de signer contre la libération de Michèle Martin. Notez que je suis donc une mauvaise citoyenne.

    On m’a largement insulter quand j’ai dis que j’étais pour une application de la justice « la même pour tout le monde ».

    la plus part des gens haineux ne connaisse pas la réalité carcéral d’une personne ayant participer à ce genre de crime. On les protège contre la mort, car il est nessessaire qu’il fasse leur peine de prison. Et qu’il paie leur dettes à la société.

    Il est nessessaire que notre justice soit la meme pour tout le monde, je radote.

    Une peine de prison a un nombre d’année obligatoire, et un nombre d’année soumise à la liberté conditionnel. Je ne suis pas apte à juger de ces conditions. Je suis une maman, avec un coeur de maman. Des personnes ont fait un choix de carrière difficile, avec une responsabilité que PERSONNE ne leur envie: celle d’évaluer, entre autre, si les conditions sont requise. Et je pense que c’est bien mieux ainsi qu’une comition évalue selon un tas de critère si « oui » ou « non », un prisonnier peux sortir

    La haine contre Michèle Martin est là. Mais pensé a d’autre famille victime d’un pédophile, d’un complice. des affaires pas médiatisé. Serait-il juste que Michèle Martin reste plus en prison par la simple cause de « haine populaire » alors que l’oncle Machin-Chose lui est sorti sous les conditions normal.

    Nous vivons dans le principe que les gens sont égaux. Cette égalité fait qu’on doit l’être aussi dans l’application des peines. Ce petit principe de rien du tout, oublié fait que je suis ravie que tous les condamnés soit égaux dans l’application des peines et des conditions. Je suis heureuse que ce ne soit pas le peuples qui décides sous couvert d’un blessure non cicatrisé de ce genre de choix.

    JE suis géné quand je vois que « pour » Michèle Martin on va TOUT changer dans l’application des conditions. C’est une politique qu’on voit dans la Justice francaise.

    La justice ce veut détacher des émotions, pour prendre une décision.

    Voilà, un jour, Dutroux va sortir. Parce que nous vivons dans un pays avec un système de justice qui dit qu’on peu pas passer 300 ans en prison. Parce que nous n’avons pas la peine de mort. Qu’on a démontré que « Oeil pour Oeil » ne résoud rien.

    Bref, je ne suis pas juge. Et j’en suis bien heureuse. Car je peux me permettre une avis avec mes émotions.

    A la base j’en avais rien a faire qu’elle sorte de prison ou pas.

    Je ne suis pas une victime dans cette histoire. Je peux entendre, lire, accepter sans soucis que les familles des victimes sont en colère car aucune peine de prison ne pourra payer réellement leur drame. Mais, je suis sure que leur avocats à l’époque ont expliquer qu’il y avait une partie incompressible et une partie soumise a condition dans l’exécution de la peine.

    • annelowenthal said

      Oui, et c’est à ce moment-là que les gens auraient dû se plaindre. Pas maintenant, en lui faisant un deuxième procès.

  52. Ju said

    Ce genre d’analyse me fait rire… Une meilleur attitude serait de prendre tout ce qui est dit sous le coup de l’émotion avec du recul.

    C’est aussi l’émotion qui nous rend humain. Réagir de manière vive à quelque chose que l’on ressent comme profondément injuste en fait partie. A vous de l’accepter, et de le prendre avec du recul. Ce n’est pas parce que des gens disent qu’ils préféreraient voir M.Martin découpée en morceaux avec un couteau à couper le beurre qu’ils seraient effectivement heureux de la voir souffrir si cela se produisait devant leurs yeux. Avec votre sagesse, je pensais que vous l’auriez compris…

    • annelowenthal said

      J’ai bien compris que c’était de l’émotionnel pur (merci pour ma sagesse 🙂 ). Mais on doit laisser dire alors? Je ne crois pas. D’autant qu’en cautionnant, on encourage. Certaines personnes peuvent aller très loin dans l’émotionnel.

    • Ju said

      Je pense que chacun réagi à sa manière. Il ne faut pas oublier que M. Martin n’a jamais exprimé de remords, ce qui est très frustrant. Les gens qui parlent de lui faire des atrocités ont simplement envie inconsciemment de la voir regretter ses actes (ce qui n’est pas le cas visiblement). En l’imaginant torturée, on l’imagine supplier et regretter ses actes qui l’auraient amené là.

      Si M.Martin avait montré des sentiments humains lors de son proces, si elle avait fondu en larme, les gens ne réclameraient pas sa souffrance. Mais dans les faits, elle n’a fait que se montrer froide comme le marbre et impassible…

      • annelowenthal said

        On ne sait pas si elle éprouve quoi que ce soit. Les seuls à le savoir sont ceux qui ont décidé qu’elle pouvait quitter la prison. C’est un de mes premiers reproches. Personne n’en sait rien. Mais on se soulève quand même, sur base de suppositions.

  53. annelowenthal said

    Et quand bien même! Quel est l’intérêt de la laisser en prison? Qu’est-ce que la prison va lui apporter? Et à nous?

  54. Lledelwin said

    Je suis heureuse de vous lire. Moi aussi, ça me chipotte qu’on libère Michele Martin. Je n’ai aucune empathie pour cette femme, même le récit pathétique de sa vie avant sa rencontre avec M.D. ne suffit pas à me faire éprouver le moindre gramme de sympathie pour cette bonne femme… Et qu’elle puisse bénéficier de la conditionelle, ça me fait mal au ventre, tout de même. J’étais encore jeune ado quand on a retrouvé les corps de Julie et Melissa, puis de Anne et Efje. J’étais plus toute jeune ado quand on a enfin jugé Marc Dutroux et ses complices. Et on les a doucement oublié en prison… Et maintenant, Michelle Martin, puis M.D demandent la liberté conditionnelle, et les émotions remontent…

    Mais il s’agit d’émotion, pas de réflexion. Parce quand je réfléchit, je me dis aussi qu’il serait très très très déplaisant, pour ne pas dire bien pire, qu’on commence à faire deux poid deux mesure en fonction de l’émotion soulevée par un crime comparé à un autre et par l’empathie et les excuses que l’on peut trouver à untel ou untel.

    Et la haine banale me choque. Les appels aux meurtres de la meurtrière, au viol de la violeuse, à l’oeil pour oeil et dent pour dent, ça me débecte. Tant de temps après, l’émotion ne s’est pas appaisée ou alors elle a été soigneusement entretenue.

    C’est le même phénomène qu’avec Ben Laden ou Hitker : on se trouve un bouc émissaire et on le sort de l’Humanité, pour ne surtout pas s’interroger sur nos part de monstruosité, en l’occurence dans le cas de Michel Martin : la lacheté devant la perversité de son mari.

  55. William W said

    Votre sagesse et votre tolérance mènent la société à sa perte. Je suis d’accord sur le fait qu’un être humain n’a en aucun cas le droit de prendre la vie d’un autre, pour moi Michèle Martin devrait volontairement donner sa propre vie. Il n’y a pas de rédemption possible pour michèle martin, qui a perdu toute humanité (je parle ici de qualités humaines)et ne pas purger sa peine en entier serait une insulte aux petites.

    • annelowenthal said

      Ce qui mène la société à sa perte ne peut être ni sage, ni tolérant… ceci dit, je ne vois pas ce qu’apporterait à ma société la mort de Michèle Martin. Ni en quoi sa libération nuirait à la société. Et comme le dit très bien Marie ici: http://www.lafillede1973.com/1552-nous-les-monstres/comment-page-1/, il faut accepter qu’on a affaire à un être humain, avec des qualités et des défauts humains. Du moins si on veut pouvoir réfléchir. Et peut-être prévenir.

  56. William W said

    La libération de Michèle Martin nuit à la société car elle apporte de la peine, de la frustration et un sentiment d’injustice à un grand nombre de personnes. Or je doute que michèle martin puisse compenser cela en apportant du bonheur à un nombre équivalent d’individus, voire à qui que ce soit.
    Concernant l’article, d’accord mais non, tous les humains n’ont pas cette part de monstruosité en eux…

    • annelowenthal said

      Ce qui n’est pas normal à mes yeux, c’est que les gens (les victimes mises à part, puisque rien ne peut, je suppose apaiser leur colère) s’en sentent frustrés et dans un sentiment d’injustice. Je pourrais donc pousser mon raisonnement et dire que c’est eux qui, faute de recul, nuisent à la société (en tout cas à mes yeux, parce que je ne trouve pas l’expression de leur frustration digne).
      Tout le monde n’a pas cette part de monstruosité non. Mais tout le monde n’est pas sous la coupe d’un pervers. Et tout le monde peut basculer. Personne ne s’attendait à ce qu’un proche bascule avant qu’il ne le fasse.

      • William W said

        Vous ne pouvez pas condamner l’identification générale, l’empathie exacerbée envers les familles des victimes.
        Condamniez-vous également la marche blanche en 1996?
        En effet les messages de haine sont indignes et condamnables, mais la frustration est tout à fait compréhensible.

      • annelowenthal said

        Je ne condamne pas l’empathie. Mais ce n’est pas de l’empathie. Puisque les comportements excessifs à propos de cette affaire sont à 1000 lieues de ceux des personnes qui en ont souffert dans leur chair.

        Je ne suis pas allée à la marche blanche à l’époque. Je ne voulais pas. Sans bien entendu condamner les intentions de cette marche. Ca retombe à plat, on l’a vu d’ailleurs. Et ces comités blancs ne me plaisaient pas du tout (on sait d’ailleurs ce qu’il en a été)

      • annelowenthal said

        (Je parle des gens qui diffusent des messages haineux, vindicatifs, vengeurs, bien sûr, pas de tous ceux qui sont bousculés)

      • Fabrice Neaud said

        Pour ma part je condamne l’identification « générale ».

        Quel est son sens? En quoi les gens se sentent-ils « tant » concernés? La paranoïa de voir leurs propres enfants mourir sous les coups d’un(e) pédophile récidiviste? Mais il faut arrêter le délire!

        Les premières causes de mortalité chez les enfants/adolescents n’est certainement pas la pédophilie, mais les accidents de la route, l’alcool, la drogue, le suicide pour cause de violences homophobes (et de difficulté à s’identifier sexuellement) > 3 suicides sur 4 (ou 3 TS sur 4) sont causées par la violence adolescente sur l’orientation sexuelle supposée, sans compter la mal ou sous-nutrition des pays du Tiers-monde.

        Mais, comme par hasard, l’identification « générale » se fait sur la pédophilie… Je demande à chacun de se poser la question du SENS de cette identification et de cette indignation si hystérique. Pourquoi ça les remue tant? Qu’est-ce qui est mis en jeu dans la psyché de chacun et ses névroses personnelles, ses refoulements, pour qu’il/elle/eux se sentent tant concernés par la pédophilie?

        C’est bizarre, je ne vois jamais les pères ni les mères se révolter avec autant de virulence contre l’alcoolisme de leur progéniture. Pourquoi? Parce qu’ils ont été ivrognes eux-mêmes en étant ados et qu’en pardonnant plus facilement ce vice qui tue sur la route dix mille fois plus qu’un détraqué sexuel ils se pardonnent à eux-mêmes?

        Ah, mais oui. Avec la pédophilie, il y a là un ennemi objectif et extérieur, identifiable et condamnable/né. Sans compter que je soupçonne au fond de chacun de ces révoltés de rejeter au loin une pulsion qu’ils savent très bien, au fond d’eux-mêmes, n’être pas si « exceptionnelles » que ça… Quand on sait que la plupart des crimes pédophiles sont perpétrés par des proches, j’émets l’hypothèse que l’indignation générale n’est bien qu’une sorte de cri d’alarme contre soi-même. Mais il est plus facile de se révolter contre une femme exceptionnellement « étrangère » à un mal CONSTITUTIF de la cellule familiale (la violence et les mauvais traitements faits aux enfants) que de se remettre en question soi-même sur le familialisme, fondement morbidement ontologique de nos sociétés.

        Oui, Anne, je vous cite car vous avez raison: « Tout le monde n’a pas cette part de monstruosité non. Mais tout le monde n’est pas sous la coupe d’un pervers. » C’est parfaitement exact. « Et tout le monde peut basculer. » Refuser de le voir, refuser de le croire, c’est se condamner plus sûrement à basculer un jour.

        Ce que j’émets ici en hypothèse fait crisser des dents? Normal: tout ce qui refoule fait crisser.

      • Faunea said

        « Tout le monde peut basculer » dis-tu?

        « Basculer » à ce point, ça craint…!

    • Faunea said

      @Fabrice Neaud, t’es l’auteur de bédés?

      Chacun s’identifie à celui qui lui ressemble le plus.
      Certains à la victime, certains au bourreau, et puis certains encore détournent le débat, comme tu le fais si bien, et dans le sens qui les intéresse.

  57. Faunea said

    « Je suis du genre à faire confiance à notre justice dans certains cas. » dis-tu.

    Pourtant, elle était déjà récidiviste.
    La confiance, ça se mérite.

  58. Ludo said

    Le seul problème dans cette affaire, c’est qu’elle n’ait pris que 30 ans et non la réclusion criminelle à perpétuité. A partir du moment où la remise de peine existe, il n’y a aucun critère qui permet de dire « Michelle Martin n’y a pas droit » alors que d’autres affreux criminels l’ont…

  59. Ik had een korte mededeling in te kopen op te schrijven te bedanken voor alle fantastische suggesties u plaatsen op http://www.sofille.be . Mijn langdurige internet lookup heeft bij de finish van de dag is erkend met betrouwbare gegevens en technieken voor de handel met mijn collega’s . Ik zou beweren dat een aantal van ons lezers zijn echt serieus geluk te leven in een belangrijke locatie met heel verschillende uitstekende personen met inzichtelijke pointers .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :