Prenez votre pied, pas celui des autres

août 23, 2011

Cet après-midi, l’un de mes contacts FB, blogueur et chroniqueur bien connu (et donc fort lu) a publié, sur Twitter et FB, la vidéo d’un couple en vacances quelque part dans une ruine du sud de la France, lui derrière elle dans une position sans équivoque avec des mouvements qui ne laissaient planer que la dame.

En guise de commentaire, mon contact révèle son identité (une bourgmestre belge) et parce que c’est drôle, il ajoute un de ses statuts, « Après un tel congé, je peux encore et encore, les batteries sont complètement chargées. »

Puis il publie la page FB qui n’a pas manqué d’apparaître pour rire de la chose. Puis une photo de l’équipe de rédaction d’une télé en train de se tordre de rire devant la vidéo, puis des photos humoristiques présentant la dame et son camarade de jeu affairés dans toutes sortes de monuments touristiques.

Alors moi, vous me connaissez. Outre le fait que quand je serai une star intersidérale, j’aimerais bien pouvoir froucheler sans faire le buzz, je trouve ça déplorable et je l’ai dit. D’autant que notre homme, réputé expert en communication et chaque semaine invité sur un plateau à commenter l’actualité avec ce regard-là, a déjà blogué à plusieurs reprises sur la vie privée.

S’en sont suivis quelques échanges au cours desquels il m’a été opposé que la dame n’avait qu’à pas s’exposer dans un lieu public, que cette vidéo constituait « un élément d’appréciation de sa personnalité », que « les faits de la vie privée » entraient, par le truchement d’une caméra, dans la sphère publique…

Ce à quoi j’ai répondu un tas de choses que je vous épargnerai ici.

Je pense que là, on dépasse une limite. Des vidéos du genre, on en voit tout le temps, certes. Faire l’amour dans un lieu public, c’est s’exposer, certes, c’est d’ailleurs ce risque qui pousse à le faire.

Mais ici, on révèle une identité. Qui plus est, celle d’une personnalité publique. Dire que puisqu’elle a été filmée, l’action entre dans la sphère publique, à l’heure où outre des caméras de surveillance partout, chacun a de quoi immortaliser tout ce qu’il voit, c’est très dangereux.

Et se dédouaner de toute responsabilité parce que quelqu’un s’est exposé, c’est un peu facile.

Quand bien même la dame se serait fait troncher en plein Cora à La Louvière un samedi matin en hurlant « filmez-moi! filmez-moi! » (et on est très loin de ce cas de figure), le mec qui la filme, celui qui diffuse et celui qui partage  n’en sont pas moins responsables d’avoir filmé, diffusé, partagé.

La vidéo a été retirée. Mais le mal est fait. Une personne a été exposée et obligée de communiquer sur un épisode dont elle ne sera pas la seule à devoir se défendre (parce que oui, des journaux parlent déjà de « scandale »). Cette dame a probablement un monsieur, peut-être celui de la vidéo. Elle a sans doute des enfants. Des amis, de la famille.

Quand je lui ai dit tout cela, mon interlocuteur m’a dit que « Le droit à l’image est un brin plus complexe ». Ce à quoi je lui ai répondu qu’en effet, il n’était pas illégal de manquer de respect à autrui.

Il m’a ensuite invitée à ne pas oublier le libre examen et à ne pas préjuger et juger autrui.

Je me demande bien quel choix il a laissé à la bourgmestre avant de la livrer comme ça en pâture pour un fait qui, caméra ou non, ne regarde qu’elle et son camarade de jeu. Et je me dis que comme lors de l’affaire DSK, au cours de laquelle les médias s’étaient défendus auprès de ceux qui leur reprochaient d’avoir publié des photos alors que c’est illégal en arguant que « de toute façon, tout le monde le fait », on est en train de franchir sans aucun scrupule des limites auxquelles personnellement, je tiens beaucoup.

Et je crains fort que nous n’ayons bientôt plus à envier les pires feuilles de chou britanniques, à cause desquelles notamment un ministre a déjà dû démissionner parce qu’il avait eu une liaison extra-conjugale.

De la presse de caniveau. Avec toute la pudibonderie et les indiscrétions (humiliations) qu’elle entraîne.

Et en fin de compte, je pense sincèrement que si les gens prenaient un peu plus leur pied comme ces deux-là, ils s’intéresseraient probablement moins à ceux qui le font.

Publicités

22 Réponses to “Prenez votre pied, pas celui des autres”

  1. Claire A. said

    Ben, comme d’hab’…je suis on ne peut plus d’accord avec toi…. Merci de l’avoir écrit!

  2. Christine Guillaume said

    Ben … itou, suis oki doki, c’est le comble de l’hypocrisie, enfin … un des combles … il y en a tellement ! Biz ma grande, tes articles sont toujours d’à propos, fouettant, cool de nous tenir éveiller, tu veilles! Pense à fermer tes n’yeux n’yeux un tout ch’tit peu, histoire de t’aérer la tête.

  3. […] sites de presse et qu’elle fasse les choux gras de bon nombre de médias (mais vous le lirez chez Anne et elle motive extrêmement bien son point de vue) parce qu’effarée, de fait, je ne le suis […]

  4. male said

    Et vous imaginez l’enfer que « les gens » vont lui faire vivre dans sa ville et son fils ado…

    Par une peur très égoiste qu’il ne m’arrive la même chose, je n’alimenterai pas le buzz

  5. Mateusz said

    Bonjour Anne,

    pour moi, à partir du moment où tu es en public, tu n’es plus dans la sphère privée. Je comprends que cela puisse exciter des gens de s’envoyer en l’air en public, je n’ai rien contre cela. Après si on te voit et qu’on te reconnaît, c’est ton problème. Tu as joué avec le feu, tu t’es brûlé. Ce n’est pas la faute du feu.

    Je ne suis pas d’accord quand tu écris « Une personne a été exposée ». C’est, pour moi, « Une personne s’est exposée ».

    Quand tu es une star « intersidérale », tu profites de l’univers médiatique pour devenir encore un peu plus une « star ». La dame profite des médias (presse, radio, télé et Internet) pour devenir la femme politique qu’elle est. Elle s’expose en met sur la table son nom et son image publique.

    Ici, nous avons son image publique. Et son nom va de paire.

    Mais cet épisode ne vaut pas plus que l’histoire d’un pote qui se prend les pieds dans le tapis et qui fait une bête chute. « Ohé, t’aurais dû voir machin, il s’est pris une belle gamelle ! »

    Ben oui, c’est le genre de choses dont on rit.

    Mais cela doit en rester là. Au stade la blague de potache. (Qu’on voudrait tous éviter)

    Maintenant, tous les abrutis qui parlent de scandale ou de démission feraient mieux d’aller s’installer dans une communauté d’Amish.

    Moi je t’avoue que cela me rend cette madame sympathique. J’aime que les gens profitent des plaisir de la vie.

    • annelowenthal said

      Si ce n’est qu’elle n’était pas dans la zone où elle est médiatisée. Les gens qui l’ont filmée ne savaient pas qui c’était. C’est ceux qui l’ont reconnue qui auraient dû la fermer. Car non, désolée, elle s’est peut-être exposée, mais certainement pas à ça.

      • Mateusz said

        Je suis d’accord qu’elle ne s’est pas exposée à cela mais le B.A.BA quand tu deviens une personnalité publique, c’est de faire attention à ton image.

        Tu profites des médias, les médias profiteront de toi si tu leur en donnes l’occasion.

        Ce sont les gens qui se mettent en scène qui sont les plus exposés. Où qu’ils soient.

  6. annelowenthal said

    Où qu’ils soient, certainement pas. Franchement, t’es une personnalité, on a le droit de faire ce qu’on veut avec ton image? Non.

  7. […] part du billet d’Prenez votre pied, pas celui des autres. Celle-ci y écrit ceci : Je pense que là, on dépasse une limite. Des vidéos du genre, on en […]

  8. jde said

    Première chose : Ce genre de pratique dans les lieux publics s’assimile à un attentat à la pudeur, et oui, c’est interdit. Peut etre qu’ils ne pensaient pas qu’on les voyait mais ca reste un délit.

    Deuxième chose: Quand on est un personnage public, qu’on soit dans son pays ou non, en vacances ou dans le contexte professionnel, on se doit de se surveiller. A fortiori pour les politiques. Si on ne veut pas que les gens s’intéressent à ce qu’on fait, on le cache ou on se retire de la sphère publique.

    Troisièmement : Les medias sont ce qu’ils sont et ils sont là parce que vous les suivez; vous pouvez cracher sur cette pratique mais cela prouve au moins que vous avez regardé la video et donc joué le jeu des médias en question.

    Et pour finir : Quand on est au courant de tout cela, aller se faire ****** (je reste poli) en plein air dans un lieu touristique; c’est jouer avec le feu. Elle a joué, elle s’est brûlée, eh oui.
    Les médias, c’est comme le feu; c’est pas bien ça brule 🙂 Mais plutot que de critiquer le principe, evitons de mettre notre doigt dedans.

    • annelowenthal said

      Euh, éviter de mettre le doigt dans quoi? Perso, je ne compte rien éviter, parce que je n’inverse pas les rôles. Elle a certes fait un truc « interdit » (sans faire de mal à personne, au contraire), mais celui qui est en tort ici, c’est celui qui filme et diffuse, a fortiori avec son identité. C’est d’ailleurs également interdit.

      Bien sûr que je suis allée voir, après avoir lu ce que c’était. Et là aussi, n’inversons pas les rôles. Je l’ai vu, oui, comme tout le monde. Mais parce qu’on me l’a montré.

      Et non, ce n’est pas parce qu’on est un personnage public qu’on mérite d’être jeté en pâture pour des faits sans aucun rapport avec sa fonction publique. Jetée en pâture avec tous ses proches, qui auront à subir les sarcasmes et autres regards plus ou moins complaisants de leurs semblables.

      Cette affaire n’en est une que parce que certains en ont décidé ainsi. A commencer par des médias, dont je me demande vraiment s’ils savent encore que le nombre de clic ne détermine pas la valeur d’une « information »

      • jde said

        Le doigt dans le « feu ».

        Par exemple, j’ai en horreur les trucs à la secret story; eh ben je regarde pas; ils n’auront pas mon audience. Pourquoi ? Parce que c’est tout ce qu’ils veulent et tant qu’on regardera, ils continueront. Si on me montre un truc qui me plait pas, je regarde ailleurs.

        Si la même personne avait fait du bénévolat ou autre oeuvre de charité pendant ses vacances, elle n’aurait pas manqué de prévenir la presse. C’est ça être connu, c’est peut être pas super mais c’est comme ça. Est ce qu’on vote pour quelqu’un uniquement pour son programme sans chercher à savoir qui est la personne et si elle est crédible ? Pas moi en tout cas.
        Cette histoire, moi ca me fait rire et au final je m’en tape. Mais il y a des gens que de telles pratiques choquent et qui se battent contre ca. Il est certainement important pour eux et leurs valeurs de savoir que cet élu politique s’y adonne et ils préfèreront voter ailleurs. En politique, tu représentes les gens et c’est ta personnalité complète qui est en jeu.

        Et les gens me font rire avec leurs informations « de valeur »; un media n’est viable que s’il a une audience. Un article, un livre, une video peut etre réalisé avec toute la minutie, l’étique professionnel et tout ce qu’on veut; s’il n’a pas d’audience, il n’a aucune valeur. Tu as regardé la video, tu as lu l’article ? Alors tu as joué à 100% le jeu des gens qui l’ont publié, rien d’autre ne les intéresse.

        En plus, en en écrivant un blog post et en le partageant en dessous du post de l’article de Sudpresse sur Facebook, tu fais remonter l’info dans la timeline des gens (+ y’a de commentaires et de j’aime, plus ca remonte et tu as commenté 3 fois 🙂 ). Et pire, imagine les gens qui lisent ton blog, je parie que tu as donné à plus de 80% des gens qui ignoraient l’histoire l’envie de voir cette video.

        Si tu veux pas qu’une info se répande, il faut pas en parler.

  9. annelowenthal said

    Je n’adhère pas à un argument « faut pas regarder » quand on me l’oppose à une critique sur la qualité… certes, faut pas regarder, mais la qualité n’en est pas moins ce qu’elle est 🙂

    Pour ce qui est de l’argument « si elle avait fait du bénévolat », il est spécieux… basé sur une hypothèse, donc procès d’intention et quand bien même: en quoi aller là où elle invite autorise-t-il à aller là où elle n’invite pas?

    Un média est certes viable s’il y a audience. Mais à n’importe quel prix, perso, je ne pense pas. Mais là ok, c’est une question de valeurs personnelles 😉

    Pour le reste, je t’invite à lire le lien ci-dessous. Et je te remercie pour tout ce pouvoir que tu m’accordes (mais si j’ai blogué, c’est parce qu’il y avait déjà buzz. Et je ne pense sincèrement pas que mon blog invite à regarder). Pour ce qui est de la timeline, apparemment, on n’a pas le même fb.

    Le lien: https://annelowenthal.wordpress.com/2011/03/25/la-dh-sans-capote-cest-dangereux/

  10. jde said

    La « qualité » dont tu parles est purement subjective tandis que mon propos sur l’audience est mesurable et tout ce qu’il y a de plus objectif. C’est peut être pas génial mais c’est un reflet de la société actuelle et c’est une niaiserie de croire qu’on va changer les choses en disant « c’est pas bien ». De plus, c’est toi même qui a mis ces deux choses totalement différentes en rapport : « A commencer par des médias, dont je me demande vraiment s’ils savent encore que le nombre de clic ne détermine pas la valeur d’une « information »  »

    « Là où elle n’invite pas » : C’est un lieu public, désolé, il n’y pas eu intrusion.

    Je te donne pas plus de pouvoir que tu n’en as mais ça me fait rire de lire « Oui cette chose s’est passée mais il ne faut pas en parler »… J’en parle pour dire qu’il ne faut pas en parler….

    Regarde « A la une » et « Plus récents » sur ta page d’accueil FB, mesure la différence. FB se place automatiquement sur « A la une » quand tu te connectes pour la première fois.

  11. annelowenthal said

    Oui mais opposer « qualité », même subjective, à « audience », c’est un tout petit peu oiseux… Et ce n’est pas moi qui le fais. Ce sont les médias.
    Je ne pense pas être niaise en dénonçant ce que j’estime « pas bien ». Et ce dont je suis certaine, c’est qu’en ne le faisant pas, je n’ai aucune chance.
    Non, ce qui apparaît à la Une, ce sont les dernières publications. Les commentaires ne changent rien.

    • Mateusz said

      SI si Anne, les commentaires y changent. Chez moi, c’est Top News et Most Recent. Le Top News, A la une chez toi, est régi avec un algoritme particulier qui implique, entre autres, les commentaires. Mais ce n’est pas le seul…

      Tu peux ajouter la fréquence de contact avec les personnes et bien d’autres choses.

  12. annelowenthal said

    Je t’assure que non. Pas chez moi 🙂 tu peux venir voir! Ce qui vient en une est le dernier truc posté par un contact.

  13. Mateusz said

    Donc tu sur l’onglets avec les trucs les plus récents comme moi… mais JDE lui te parlais de l’autre, celui que Facebook met par défaut, celui qui utilise l’algoritme dont je parle au-dessus.

    Je vais voir de temps en temps pour voir les trucs que Facebook me propose de lire ou d’écouter 😉

  14. annelowenthal said

    Jcomprends rien à votre charabia 😀 par contre je suis certaine que publier mon blog sous le lien de sudpresse n’a pas fait remonter le lien de sudpresse sur ma page d’accueil

    • jde said

      Ben non, évidement, quel serait l’intérêt de te remonter un truc que tu as déja vu et commenté ? … c’est sur la page des autres gens qui « aiment » sudpresse ou qui sont dans tes contacts.

      Ils font ca parce que si tu as cliqué, si tu as commenté, mis j’aime ou autre; en somme si t’as eu une interaction avec un post, c’est qu’ils jugent que ce post est digne d’intérêt. C’est ca le web en 2011. Ce n’est pas que la presse, c’est le web en général; tu fais de l’audience ou tu meurs.

  15. Shaomi said

    Je suis complètement d’accord avec toi mais regarde ce qui se passe dans la vie « non-médiatique », ou comment tout ce que l’on fait ou dit peut être retourné contre nous… Je lis ça et là que tu en as marre des politiques et des journalistes qui se dédouanent derrière des « c’est pas ma faute » et des « tout le monde le fait » et je partage ton indignation, mais finalement je trouve qu’ils reflètent bien les gens qu’ils informent ou « représentent »…

    • annelowenthal said

      C’est sûr… seulement moi, naïvement, je me dis que ceux qui nous dirigent devraient voler un peu au-dessus de la mêlée… c’est dans ce sens-là que je vote, en tout cas… vainement, tu penses 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :