« On n’a pas de travail pour toi. Mais tu seras puni quand même, vilain chômeur! »

octobre 19, 2011

On le sait, la note Di Rupo prévoit une dégressivité du chômage

Je ne vais pas m’attarder sur le détail, il est sans importance (vous pouvez cependant le consulter ici, page 39: http://www.lachambre.be/kvvcr/pdf_sections/home/110704_NOTE%20DE%20BASE%20FORMATEUR%20DEF.pdf ).

Je ne vais pas non plus m’attarder sur cette hypocrisie magistrale qui consiste, dans notre pays, à refuser d’aller chercher l’argent là où il est – et en quantité – au prétexte que ça équivaudrait à faire « fuir les capitaux » ou « à se planter » (Dixit Melchior Wathelet cette semaine).

Non non. Ce qui m’occupera ici, c’est une autre hypocrisie.

La Libre Belgique nous l’annonce ce matin**, la moitié des Belges estiment que les allocations de chômage sont trop élevées. Dans le même temps,  bon nombre d’entre eux sont insatisfaits de leur salaire.

Là où ils ont raison, c’est quand ils estiment leur salaire insuffisant. Là où je ne les comprends pas, c’est quand dans le même temps ils estiment les allocations de chômage trop élevées. Car à moins de considérer qu’un chômeur, ça a un estomac plus petit, un corps plus résistant à l’épreuve du froid et des yeux qui voient dans le noir, il me semble pour le moins illogique de considérer qu’on n’a pas assez d’argent pour boucler ses fins de mois et qu’un chômeur, qui touche moins, en a trop pour le faire.

Bon, certains m’objecteront que le chômage, c’est tellement confortable qu’on s’y complaît. Les mêmes me diront que les chômeurs, ça travaille au noir. Et là, je n’ai rien à répondre. Parce que quand on baigne avec tant d’allégresse dans des généralisations pareilles, je pense qu’il est inutile d’insister…

Mais il y a autre chose. Un truc tellement évident que même ceux que je viens de citer sont en mesure de le comprendre: en Belgique, il n’y a pas de travail pour tout le monde. J’ai appris cette semaine qu’en Hainaut, dans la région de La Louvière, il y avait un emploi vacant pour 50 chômeurs. 1 pour 50. UN pour CINQUANTE. ***

Maintenant, on peut organiser une tournante. Prenons une année de travail, soit 220 jours à 7h30 par jour. Ce qui nous fait 1650 heures. Soit 33 heures par an et par chômeur.

Mais bon, pour le reste, il fait quoi, le chômeur? Il regarde ses indemnités diminuer au fil des mois? Lui qui déjà pour bon nombre d’entre nous est un genre de sous-homme parce que, n’est-ce pas, le travail fait l’Homme, il fait comment pour rester en vie quand même?

Eh bien je vais vous le dire: il travaillera au noir. Et il aura bien raison. Parce que nos dirigeants, ils n’arrêtent pas de nous parler de création d’emplois. Du non-marchand qui sera de plus en plus nécessaire. D’intérêts notionnels pour encourager la création d’entreprises. De protection contre la fuite des capitaux.

Et des capitaux, c’est vrai, on en a plein chez nous qu’on protège soigneusement. Le truc, c’est que je ne sais pas trop dans quel but, car d’emploi, il n’y a pas…

**http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/692657/les-allocations-de-chomage-sont-trop-elevees-pour-les-belges.html et http://www.lalibre.be/archives/divers/article/693962/ok-pour-limiter-le-chomage-mais-pas-question-de-travailler-plus.html et http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2011-10-18/trop-elevees-les-allocations-de-chomage-870891.php

***http://www.rtbf.be/info/societe/detail_semaine-de-l-emploi-le-coaching-personnalise-des-chomeurs?id=6896103

Publicités

49 Réponses to “« On n’a pas de travail pour toi. Mais tu seras puni quand même, vilain chômeur! »”

  1. Ce que je ne comprends pas, c’est que nos dirigeants trouvent plusieurs milliards d’Euros à débloquer pour venir en aide d’une banque tandis que des dizaines d’entreprises plus ou moins grandes mettent la clé sous le paillasson, laissant un nombre incalculable de gens sur le carreau.
    Des gens qui ont travaillé et, de fait, on droit au chômage (car le chômage est un DROIT !). C’est d’autant plus rageant que ces mêmes personnes ne retrouveront peut-être pas de travail sous prétexte qu’ils sont « trop vieux », « pas assez qualifiés », « trop qualifiés », « pas assez expérimentés » etc.

    De là à croire que les capitaux passent aujourd’hui devant l’être humain, il n’y a qu’un pas…

  2. Ø said

    Il n’y a pas assez de travail, vous le reconnaissez, vous le CLAMEZ.
    Il n’est donc ni nécessaire ni utile mais au contraire couteux et ruineux d’accepter une quelconque main d’oeuvre étrangère alors si je suis bien votre raisonnement.

    • annelowenthal said

      Ca, ça se tiendrait si la Belgique était la seule à manquer de travail et si on voulait réfléchir sans nuance. A moins que vous ne considériez que tout le monde est apte à travailler dans le bâtiment, par exemple?

      • je ne pense pas que c’est le travail qui manque, ce sont les emplois rémunérés qui manquent. En tant que chômeuse, je fais du bénévolat, ça pourrait être un emploi rémunéré, le travail, je l’effectue!

      • annelowenthal said

        Tout à fait d’accord…

      • Ø said

        Pourquoi pas ? Tout le monde pense bien que ses enfants sont aptes à suivre un cursus universitaire. A moins que vous considériez que l’aptitude nécessaire pour travailler dans le bâtiment soit moins « gratifiante » que celle nécessaire pour être « col blanc »

    • annelowenthal said

      Je n’ai jamais considéré ça sur une échelle de valeurs… Par contre, penser que tous les parents pensent leurs enfants capables d’un cursus universitaire est une erreur monumentale.

  3. Claire A. said

    Et peut-être que si les politiciens voulaient enfin investir dans un enseignement digne de ce nom, il y aurait moins de chômeurs!!! Car, un enseignement adapté aux capacités de l’élève, ferait en sorte que la personne serait prête à s’investir dans l’emploi, la création, la recherche de solution!!! Je me répète mais si nous en sommes là, c’est parce que l’enseignement est pourri depuis des dizaines d’années!!!!

  4. 1 pour 50. Et bien, pour moi, habitante du Hainaut et jeune diplômée, ça s’annonce ardu. Bien que je cherche partout en Belgique, la situation doit être la même en moins pire.
    Et puis, les recruteurs, quand il y en a, cherchent un idéal voire même une utopie même.Le « pas assez expérimenté », je l’ai déjà entendu un bon nombre de fois. Et le coup aussi de « ce ne sont pas vos compétences qui sont remises en cause mais votre profil ne correspond pas ». Il y a toujours un truc qui ne va pas.
    Et puis, que dire des annonces factices? Annonces qui ne se sont que là pour montrer que la société va bien?
    Malheureusement, comme le dis Mademoiselle Catherine, « de là à croire que les capitaux passent aujourd’hui devant l’être humain, il n’y a qu’un pas… » Mais le problème c’est que ce pas devient de plus en plus petit. L’argent, le profit, il n’y a plus que ça qui compte. Et ce avec le moins possible de salarié. Et nous, pauvres petits chercheurs nous sommes les premiers à ce le prendre en plein dans la figure. Et la création d’emploi, promise par l’Etat, ne vient pas…

  5. Julien said

    Et pourquoi y a pas de travail dans le Hainaut?
    (je le redemande, pour bien qu’on le comprenne : )
    Pourquoi n’y a-t-il pas de travail dans le Hainaut?

    La gauche est au pouvoir, à tous les niveaux de pouvoir, depuis des dizaines d’années.
    Depuis des dizaines d’années, la gauche nous bassine avec ses pseudo-réformes sociales pour augmenter l’emploi.
    Et rien ne change : Pas d’emploi, pas d’emploi et pas d’emploi.

    Si on adoptait une autre vision que celle de la gauche au pouvoir, je le rappelle, depuis quelques dizaines d’années, et qu’on se demandait : Pourquoi il n’y a pas de travail?
    Parce que personne n’en crée, pardi !

    Si chaque chômeur créait son business, le Hainaut serait la région la plus productive de Belgique!

  6. jona said

    j’aime l’article, mais j’aimerais les source pour le 1 emploi pour 50 chômeurs svp 🙂

  7. Comme vous le dites, il ne faut pas généraliser

    Quelques remarques

    – 1 boulot pour 50 dans le hainaut: Je ne sais pas si ces chiffres sont correctes, je pense qu’ils sont cependant exagérés. Perso je vis dans le hainaut, je travail à Bruxelles… ou est le problème ?

    Et si on formait les gens a créer leur entreprise ? Ha on me dit que ça existe…

    – Le chomage est un revenu temporaire. Ma règle serait : Si tu cherches mais que tu trouves pas, améliore tes compétences, si tu t’améliores mais que tu trouves toujours pas, apprend autre chose, retourne à l’école. Mais si tu fais rien de tout ça, pas de chomage !!! Je serais d’accords de financer des études universitaires ou autres durant 3 ans et plus à des chômeurs et de conditionner le chomage par leur présence au cours et leurs résultats.

    – Il faut punir le travail au noir. Il n’est pas normal d’avoir une double rémunération. Maintenant il y a travail au noir et travail au noir. Je crois que ce qui dérange le plus ce sont les gars qui gagnent plus avec leur noir qu’avec leur chômage. C’est inadmissible. Commençon déja par eux. Je ne suis pas d’accord avec vous sur  » il travaillera au noir. Et il aura bien raison » Ca coince pour moi… Il faut à la fois bannir le travail au noir mais également bannir l’organisation du travail au noir par certaines entreprises qui y trouvent leur compte.

    – Il faut plus de différence entre le chômage et le salaire. La solution aujourd’hui est de diminuer le chômage. Mais on parle également d’augmenter le salaire poche pour les petits salariés. Donc là aussi je ne suis pas d’accord avec votre vision partielle des choses

    • pimprenelle said

      et bien je assez d’accord avec toi, sebastien
      je pense aussi que
      – de plus en plus de personnes sortent des études sans même avoir obtenu le CESS et espèrent trouver de suite un emploi. quand on les questionnent ils ne savent même pas dans quoi, on entend souvent « dans la vente, je sais pas.. » Alors on essaie de leur faire comprendre que sans qualif aujourd »hui ça ne sert à rien de s’imaginer qu »on va trouver vite et pour des salaires convenables (souvent ces jeunes espèrent 1500 net pas mois…).
      Alors on explique que la formation, même Forem quoiqu’on en dise, les aiderait à acquérir ce qui leur manque comme compétences, mais bien souvent on se heurte à un mur. On voudrait tout pour rien, et si on a rien et bien ,c’est pas grave, il reste le bon vieux chomage !
      – on parle ici de la suisse mais en europe la Belgique est quand même le seul pays à accorder le chomage sur base des études, ici pas besoin de travailler, il suffit d’aller voir dans les autres pays : il faut avoir travaillé pour avoir son chomedu…on est quand même le cul dans le beurre de ce coté là..
      – les compétences, on ne cesse d’en parler, les métiers en pénurie,les secteurs qui se développent, suffit de regarder sur le site Forem pour les connaitre et de forcer les choses en s’inscrivant à des formations porteuses d’emploi. Plusieurs centres de compétence du Forem on des chiffres de personnes qui trouvent un emploi, sans compter la promotion sociale ou les CEFA. Mais pour ça faut du courage, faut oser s’investir…
      – il y a néanmoins beaucoup à faire au niveau de la scolarité en soi et notament redonner gout aux jeunes à étudier et leur donner des pistes réelles, les informer sur le marché, ne pas les envoyer dans des voies de garage.
      – la travail en noir est reellement une plaie, combien de personnes ne m’ont déjà pas avoué qu’elles profitaient allégrement du système, et d’une certaine manière mettent les chomeur honnetes dans la merde…des personnes qui se ont 3-4000 euros par mois (de source sure), ou des familles qui jouent sur deux adresses… sans compter que ces personnes qui travaillent en noir volent une place qui pourrait/devrait etre déclarée….
      – le système péréclite à cause de tous les abus et ceux ci émanent aussi des entreprises qui veulent engager pour rien, le mouton à 5 pattes….tout le monde a sa part de responsabilté et doit juger s’il est bon ou non pour l’avenir de notre sécu de se comporter ainsi, surtout s’il a des enfants!
      – le chomage est un droit mais dans le cas où on peut se prouver qu’on fait bien tout pour trouver un emploi, quitte à se remobiliser, à accepter des concessions, et qu’on remue ciel et terre. Certains pensent que deux candidatures par mois c’est assez ! foutaises…
      Pour ma part c’est grace au forem que j’ai trouvé une formation et mon 1er emploi, même si je devais tous les jours faire liege-namur pour me former et que j’étais seule avec un enfant un chomage chef de famille !

  8. Bruno said

    J’aurais juste voulu savoir d’où provenait votre source d’une offre d’emploi pour 50 chômeurs, cela afin d’étoffer mon argumentaire… Merci beaucoup !

  9. Florence said

    1 emploi pour 50 chômeurs dans le Hainaut, mais les Hennuyers ne se bougent pas! Il faut dire ce qui est. J’habite le Hainaut, je travaille dans le Brabant Wallon (seulement 30 minutes de trajet en voiture, c’est pas la mer à boire) et je suis indépendante à titre complémentaire, bref je me bouge!
    Le forem offre des tas de formations pour ceux qui ne trouvent pas de travail dans leur branche. Il suffit parfois d’aller voir juste un peu plus loin pour trouver du travail, sans parler de toutes les aides pour devenir indépendant ou créer son entreprise, l’état donne énormément de primes et cie aux chômeurs qui veulent se lancer là-dedans, ils ont des formations gratuites auxquelles nous n’avons pas accès ou que nous devons payer des 100aines d’€ et qui ne sont dispensées que pendant les heures de bureau de toute façon…
    Il ne faut pas mettre tous les torts du même côté quand on parle de chômage en Belgique.

    • annelowenthal said

      Je dirais que certes certains pourraient se bouger. J’habite La Louvière et je travaille à Bxl. Sans ce travail, je n’aurais pas les moyens d’aller… travailler. Oublions le train, c’est l’enfer sur cette ligne. Les Tecs Hainaut, n’en parlons même pas. Pour créer une entreprise, les aides ne suffisent pas, tout le monde n’est pas armé pareil…
      Certes, il y a des profiteurs partout. Mais c’est une infime minorité. Ou alors on peut virer tout le personnel du Forem et donner de l’emploi à quelques chômeurs 🙂

    • Je dirai qu’il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.
      Il y a des chômeurs qui ne cherchent pas, je ne remets pas en cause. Mais il y a des chômeurs, qui cherchent et se forment. Je ne retrouve plus l’article mais un homme cherche depuis 2 ans du travail, il a fait des formations complémentaires pour qu’on ne lui dise plus que ses compétences sont remises en question. Et cet homme n’a toujours pas trouvé de boulot.
      Et puis, tout le monde ne se voit pas indépendant. Oui, ça s’apprend vous me direz mais si la personne n’a pas la fibre, elle n’y arrivera pas.
      Bref, il ne faut pas se leurrer, du travail en Hainaut il y en a moins qu’ailleurs. Oui, il faut se bouger, allez ailleurs. Mais si on n’utilise pas les transports en commun, la voiture n’est quasi pas remboursé. Et bref comme le dis Anne, vous payez pour aller travailler.
      Bref, les 2 côtés sont en tord et ces 2 côtés doivent changer.

  10. La solution est pourtant simple : le revenu de vie inconditionnel pour tous. Pour en savoir plus : http://dai.ly/m2PM1b

  11. Greg said

    Du boulot, il y en a… suffit de regarder la penurie ds certains domaines…. Alors oui je vomis sur les chomeurs… longue durée… Et oui ça doit être dégressif!!!! 36 ans, et ça fait 18 ans que je bosse sans diplome spécifique, mais en me donnant à fond ds les boulots que j’ai fait!!!! d’ou j’ai réussis à gravir les échelons petit à petit….

    • annelowenthal said

      Si je suis au chômage, il est hors de question que j’aille travailler dans le bâtiment. Ce n’est pas mon truc, je déteste ça. Et je ne vois pas pourquoi je devrais accepter de passer ma vie à faire un truc qui ne me convient pas.

      • Vous pensez peut-être que tout ceux qui travaillent dans le batiment le font parce qu’ils adorent ça? Vous en connaissez beaucoup de gosses qui rêvent que quand ils seront grand ils porteront des blocs de X Kg toute la journée par n’importe quel temps?

      • annelowenthal said

        Je n’ai jamais ni dit, ni pensé un truc pareil 🙂

      • annelowenthal said

        Vous pensez peut-être que je cumule les boulots pour le plaisir de vivre pour travailler? 😉

  12. mary said

    @ Greg. Pourvu que ça dure pour toi aussi, petit:-)

  13. King Lee said

    Bonjour,

    Pas plus tard que la semaine passée je postulais pour un emploi et après avoir envoyé mon cv j’ai resonné à l’annonceur il me disait qu’il avait reçu 150 cv , le ratio en région de Liège serait donc de 1 sur 150.
    J’avais également eu le chiffre comme quoi il y avait 30000 annonces sur le site du forem pour 150000 demandeurs d’emploi en Wallonie , donc ça laisse quand même 120000 personnes pour qui il n’y a pas d’emplois….Je suis fatigué des lieux communs sans cesse étalés partout, les chômeurs sont fainéants, comme les grecs d’ailleurs c’est bien connu..Tous ces lieux communs qui servent en permanence le pouvoir en place et ses réformes abjectes qu’il veut nous faire passer….Il serait tant d’user dans nos vocabulaires respectifs de la notion de travailleurs avec ou sans emploi car dans une conjoncture comme celle ci plus personne n’est à l’abri de délocalisations , demandons donc aux travailleurs d’Arcelor Mittal , demain travailleurs sans emploi….Tout ce qui divise est bon pour le pouvoir en place par ces gens qui pavanent avec leur titres de politiciens mais qui n’ont la plupart du temps plus aucun contact avec la vie réelle….Et les fermetures d’entreprise ne sont pas prêtes de diminuer , la seule solution pour nous travailleurs avec ou sans emploi est donc la solidarité et l’empathie si tant est que ces notions n’ont pas complètement de nos cerveaux à grand renfort de lobotomie télévisuelle avec un message permanent qui semble être tue ton prochain , écrase le avant qu’il ne fasse lui même , j’aimerais garder l’optimisme d’un travailleur sans emploi qui espère , mais je ne me fais malheureusement plus beaucoup d’illusions tant ce monde et son projet semble dans l’impasse….

  14. WNR said

    Sans compter que sans aide à l’emploi vous pouvez vous brosser pour trouver un job. Je suis chômeur depuis un an et je n’ai droit à rien, ni « Win-Win », ni « PTP », ni « Activa ». Au Forem, on m’a carrément dit de rester chez moi parce qu’avec un an de chômage(il en faut deux pour obtenir le droit de travailler) je n’aurai droit à rien et que donc un patron ne m’engagera pas, ce qui se vérifie effectivement puisqu’aucunes réponses positives depuis un an de postulat, à être chaque jour dès 6h du matin sur le site du Forem qui ne lâche d’ailleurs le plus gros de ses offres que vers 10 ou 11h du matin voir beaucoup plus tard quand il y a un salon de l’emploi.
    Dites vous bien ceci, les « gens » du Forem n’ont pas d’intérêt à mettre les chômeurs au travail sans quoi, ils n’auraient plus rien eux même, travailler comme indépendant est plus que dangereux en Belgique les statistiques de faillites annoncées de temps en temps au infos ne sont pas là pour faire joli et elles sont en constantes augmentations.
    Pour travailler comme GERANT INDEPENDANT dans une société dont je ne citerai pas le nom, on me propose de faire 78 heures semaines pour la modique somme de 1600 euros BRUT par mois, je veux bien bosser 78h semaines mais faut pas pousser bobonne dans les orties, autant créer le 4ème Reich…
    Les formations Forem? Laissez-moi rire vous les travailleurs bien pensants qui vomissez sur les chômeurs, la moitié de ces formations demandent un diplôme de base ou une expérience effective et l’autre moitié est obsolète. Deux exemples: Formation de grutier = deux ans d’expérience dans la construction et pas comme commis manœuvre bien sûr, cela serait trop facile. Formation en informatique: Système d’exploitation utilisés = Windows XP ou Windows des années 2002 à 2008 alors que nous sommes en 2011 et que Windows 8 sort déjà en démo. De plus, les formations c’est bien beau mais dans la plupart des cas, elles ne correspondent pas à la réalité du terrain ou ne sont pas validées par les patrons eux-mêmes qui estiment que seul le diplôme compte et non une attestation de formation Forem ou autre.
    Il me reste alors le plan « pfi » mais quand je postule deux fois pour la même place parce que pas besoin de qualifications, « PFI » proposé et que l’on ne répond pas je dois faire quoi???? Aller supplier????Me mettre à genoux????
    Je suis convoqué dès lundi au Forem puisque un an de chômage ce jour là, convoqué pour voir si je cherche de l’emploi alors j’ai pas le temps, pas le temps d’attendre une hypothétique réponse d’un patron mal élevé qui n’a pas été éduqué à répondre aux gens et qui ne pense qu’à la rentabilité, la compétitivité, la flexibilité et surtout au fait de savoir comment il va faire pour vous foutre dehors en délocalisant ou en partant avec la caisse, plus le tant de supporter vos pleurnicheries sur les chômeurs, vous qui (mais vous ne le direz pas par fierté) pester sans cesse sur vos conditions de travail, sur le patron qui paye royalement 500 euros de contributions quand tout va bien et qui ne vous donne pas congé parce que le chien à crotter sur le paillasson et que vous n’avez pas le temps de le nettoyer sans un jour de congé, ou tout simplement faites grève parce que l’on vous refuse 1 centimes d’augmentation dûment pomper par l’ami Reynders et sa bande de joyeux lurons payés entre 15 et 17000 euros brut.
    Je clôturerai par ceci: en Suisse les chômeurs sont payés 2700 euros par mois (vu le niveau de vie de la Suisse rien d’étonnant), MAIS ON LES MET AU TRAVAIL 6 MOIS PAR ANS (source d’un indépendant belge parti travailler là-bas), alors dans ces conditions je veux bien vivre en Suisse je suis au moins assurer de bosser 6 mois par an ce que je ne peux prétendre ici en Belgique chômeur ou pas….

    • WNR said

      Et d’ajouter aussi qu’un chômeur longue durée avec 20 ans d’expériences en glandage professionnel devant sa télé ou sa console, lui n’est pas inquiéter par le Forem… Cherchez l’erreur…..

      • annelowenthal said

        Y a quoi comme espoir pour le mec qui est depuis 20 ans au chômage? Vous croyez vraiment qu’un employé du Forem est compétent à lui tout seul pour le remettre sur les jolis rails du marché du travail?

      • WNR said

        Certes, il n’est déjà pas compétent pour quelqu’un qui n’à qu’un an de chômage parce que la loi dit qu’il faut deux ans de chômage pour bénéficier d’une aide à l’emploi.
        Celui ou celle qui à 20 ans de chômage (et c’était là une métaphore pour décrire un chômeur de longue durée) à donc toutes les aides possible et peut trouver de l’emploi pour autant qu’il en cherche….

      • annelowenthal said

        Oui en théorie. Le mec qui a chômé 20 ans, il a un fameux travail à faire sur lui-même. Tant qu’on n’acceptera pas ça, on n’arrivera à rien.

    • TT said

      J’ai suivi une formation pendant 6 mois en informatique et trouvé un job immédiatement après. Oui, j’ai fais 1 mois de stage « gratis », j’ai (re)commencé par un PFI, 2 fois 8 semaines pour s’assurer de ce que je valais et terminer ma formation en immersion professionnelle. Oui, l’entreprise à aussi profité du plan Activa (pq s’en priver?!?). Oui, j’ai appris notamment sur XP. Pq? Toujours utilisé dans la plupart des entreprises. Il y a même encore du windows NT…apparut en 1996 et même du dos! Moins de 6 mois après cette formation, j’avais mon CDI, un bon salaire et sans cette formation je ne serai nulle part. Ou peut-être dans un Help-Desk, sans avenir…
      De plus, ce type de formations permet de sortir du cercle infernal (que j’ai connu) du « moins j’en fais, moins j’ai envie d’en faire ».

  15. Assez d’accord dans l’ensemble. Je dirais même qu’une augmentation des allocations de chômage est une nécessité. Il n’y a aucune raison de maintenir volontairement des gens dans la pauvreté sur le prétexte qu’ils n’ont pas de travail.

    Ce n’est que dans ce cadre qu’il y a un sens à pourchasser les fraudes au chômages et allocations sociales. Ces fraudes me révoltent quand elles sont utilisées comme un moyen de s’enrichir, mais sont complètement compréhensibles quand il s’agit simplement de se garantir le minimum.

    Et je suis évidemment tout aussi favorable à l’augmentation des salaires des travailleurs, et je ne vois pas pourquoi elle n’est pas possibl actuellement.

    Quand au mythe de la fuite des capitaux et des employeurs… D’une part, depuis 30 ans, la répartition de la richesse entre travail et capital est de plus en plus inégale.D’autre part, les entreprises en Belgique font de plus en plus de bénéfices. Cet état de fait ne semble pourtant pas lié à une stimulation du marché de l’emploi. Les entreprises ont beau gagner plus d’argent et les revenus du capital augmenter, les travailleurs gagent de moins en moins. On peut donc se poser la question de savoir si le modèle de l’entreprise capitalisée est un bon modèle pour créer mais surtout répartir la richesse. Ces réflexions peuvent mener à relativiser la pertinence de retenir à tout prix ces capitaux et ces entreprises. Au-delà de cela, n’importe qui connaissant la réalité des entreprises savent qu’il n’est pas si simple de déménager une entreprise. Cela a un coût humain et financier élevé. Faire croire qu’une entreprise puisse décider si une mesure lui déplaît de partir dans les semaines qui suivent est stupide. Si une entreprise quitte un territoire, c’est que cela a été planifié, budgétisé…

    Bref…

  16. Claire Brenu said

    J’aimerais qu’on m’explique quelque chose, que je ne parviens pas à comprendre . Pourquoi, puisqu’il manque d’emploi, s’entête-t-on autant à faire travailler les plus âgés, et même, pire, à reculer l’âge de la pension ? Il vaudrait mieux libérer ces emplois pour les plus jeunes, non ? On va me dire qu’il n’y a plus d’argent pour les pensions ? Mais qu’on le prenne dans la caisse du chômage !D’un côté vous avez des vieux travailleurs qui n’en peuvent plus, de l’autre des jeunes qui cherchent désespérement un emploi. De plus, chômer pendant des années, ou passer d’un emploi précaire à l’autre, ça crée un autre gaspillage: celui des connaissances acquises pendant les années d’études, payées par la société !

  17. King lee said

    @WNR je ne suis même pas certain de cela , j’ai postulé pour un emploi dans mon secteur ( culturel ) , le patron voulait m’engager MAIS il s’agissait d’un PTP ( durée de 3 ans )et il fallait maximum un diplôme d’Humanités supérieures , ironie du sort mon diplôme supérieur a maintenant une équivalence universitaire ( nous avions mené des luttes à l’époque pour qu’il soit reconnu…) , je n’ai donc pas pu être engagé pour un emploi pour lequel je convenais et pour lequel le patron voulait m’engager…Par contre je voulais passer les examens à la Province et là on me soutient que mon diplôme n’a pas d’équivalence universitaire…Cherchez l’erreur…Les lois et plans de toutes sortes sont élaborés dans des bureaux ou il n’y a plus aucune connection avec le monde réel….
    La recherche d’emploi s’apparente de plus en plus à un enfer sans la moindre logique humaine , et la solution semble la précarisation des travailleurs avec ou sans emploi….

  18. « Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple. » Cette citation de Jacques Prévert ne nous sauvera pas de la morosité de ce nuage d’un jour, grève, manifestation, austérité, récession, répression, note dégradée, plainte, rébellion… mais elle nous rappelle la nécessité d’apprécier les petits bonheurs de la vie. Pour beaucoup, l’existence a le goût amer du désespoir. La réalité des factures, la cherté de la vie, la survie dans un travail alimentaire… alimentent le questionnement sur l’utilité de se lever le matin. A quoi bon! si l’on ne voit pas le bout des fins de mois difficiles. Doù l’importance de parier sur le don, ne serait-ce que celui d’un sourire. Après, les mauvaises nouvelles tournant en boucle dans les médias s’abattent comme un véritable fléau de façon redoutable, voir nuisible. Affranchissez vous! Eteignez vos postes de télévisions! Aimez la poésie! Ouvrez des livres! Sortez! Vivez! Maintenant, car demain il sera trop tard. Si cela peut ouvrir le ciel étoilé de l’univers, c’est gagné! « Within the sound of silence. »

  19. Julien said

    Je doute réellement de la proportion d’un seul poste vacant pour cinquante demandeurs d’emploi en Hainaut.
    Je travaille pour une société implantée dans les environs de Charleroi. Des postes sont vacants depuis plusieurs mois, voire plusieurs dizaines de mois!
    Nous offrons des salaires tout à fait normalisés au vu de notre secteur d’activité, et somme établis depuis plusieurs dizaines d’années dans ce même secteur.
    Il y a même un poste à responsabilités à pourvoir, pour lequel un diplôme n’est pas forcément nécessaire, et pour lequel la qualité d’organisation est le seul pré-requis.
    Et nous ne trouvons personne… et ne recevons pas même un seul CV pour ce dernier poste vacant!
    Les seuls « demandeurs » d’emploi qui se présentent, sans rendez-vous bien entendu, sont des « demandeurs de chachets » pour montrer patte blanche vis-à-vis de leurs recherches d’emploi obligatoires. Quand on leur demande si ils désirent réellement un emploi, ils le refusent pûrement et simplement. Quel plaisir de les raccompagner sur le trottoir dans ces conditions… et sans leur précieux cachet, bien entendu!
    Alors, à d’autres, le sempiternel « il n’y a pas assez de travail pour nous »!
    Acceptons de nous salir les mains, les déplacements, les horaires instables, le froid et le chaleur sur notre lieu de travail, etc…!
    Nos grands-parents travaillaient peut-être comme des bêtes, mais ne se plaignaient pas toutes les 10 minutes, et nous approchions alors le plein-emploi en Belgique…

    • annelowenthal said

      C’est quoi, ce poste intéressant? 😀 combien?

      Plus sérieusement, cette histoire de « preuve qu’on a postulé » est une crasse. Plein de gens sous-qualifiés ou vivant dans des région où en effet, il n’y a pas assez d’emplois, sont obligés de ramener ce papelard. Perso, j’estime que ce n’est pas ça, un bon accompagnement de chômeur. Si un chômeur vient me demander son papier, je le lui ferai volontiers.

  20. WNR said

    @Julien:
    Je suis demandeur d’emploi et étant assez bien éduqué, je ne cherche pas de l’emploi juste pour un « chachet du Forem parce qu’aussi non la madame du Forem, elle va supprimé mon saûmâaache et je devrai aller au CPACH », mais bien pour travailler.
    Je n’ai pas non plus pour habitude de m’incruster à l’ancienne, sans rendez-vous chez les gens. Je postule très régulièrement soit par courrier, soit par mail.
    Mais comment expliquez-vous puisque vous critiquez une certaine « espèce de chômeur », ce que je peux en partie comprendre car c’est justement cette espèce qui nous pourrit la vie, nous chômeurs cherchant réellement du travail, que sur je ne sais plus combien de candidatures en un an ( j’en ai tellement envoyées à raison de 1 à 5 par semaines que je ne les compte plus) seul 5% ont répondu?
    Sans perdre de vue que la moitié de mes candidatures n’auront certainement pas été lues et auront voler directement dans le « coupe-papier » ou à la poubelle .
    La moindre des politesses, quand on est bien éduqué (et ce n’est nullement une attaque à votre encontre que les choses soient claires) c’est de répondre, que l’on soit patron ou « baraquie » de première les règles sont les mêmes et doivent être les mêmes pour TOUT le monde.
    Lorsque je fût patron de ma propre webradio, les artistes qui « frappaient » à ma porte recevaient une réponse dans la demi-heure, et pas 20 ans plus tard, personne ne restait sans réponse et pourtant ce n’était qu’une modeste webradio.
    Quand je pense que dans certains endroits où j’ai postulé, ils vous annoncent clairement qu’ils vous répondront dans trois semaines, je ne sais comment réagir, si vous patrons ou DRH n’avez pas le temps de répondre, moi chômeur qui cherche un emploi, je n’ai pas le temps d’attendre le bon vouloir du patronnât, le temps c’est de l’argent et pas que pour les travailleurs, pour moi aussi car mon année de chômage étant effective, je vais progressivement redescendre vers le fameux revenu d’intégration qui ne me permettra plus de vivre décemment.
    Alors si les chômeurs doivent balayer devant leur porte, j’estime que le patronnât doit faire de même aussi. Sur ce, je vous souhaite à vous et votre société, une excellente carrière faite de nouveaux challenges et d’aboutissements positifs, et vous souhaite de trouver le personnel qui vous manque.

  21. JJ said

    WNR, je suis entièrement d’accord avec toi. Ça fait 4 ans pour moi que j’ai fini mes études, 4 ans ou j’en ai envoyé des CV ( bon je l’avoue, j’ai fait quelques pauses ) et où je me suis senti totalement ignoré car n’ayant jamais de réponses. Recevoir une réponse même négative, c’est juste la moindre des choses….En 4 ans, j’ai eu un seul entretien et il ne m’ont jamais rappelé. J’ai fait des formations, des suivis forem ou encore Mirho et ça n’a jamais rien donné. J’ai passé mon permis, j’ai le plan win win, j’avais le CPE,… j’ai tout fait pour avoir les cartes en mains mais ça n’a servi à rien. La situation devient pesante car bien évidemment je vit toujours chez mes parents et c’est vachement tendu. Comment puis je acheter une voiture sans avoir de salaire ? Alors qu’il faut une voiture pour avoir un travail. C’est un cercle vicieux. tout ce que j’ai retenu ces dernières années, c’est « Bruxelles », si je veut travailler, je suis obligé de passer par la case Bruxelles, me taper les retards de train une fois de plus ( mes 4 ans d’études, ça m’a suffit pour toute ma vie ) et perdre beaucoup de temps inutilement….

  22. WNR said

    Cela ne s’invente pas !!!!
    A toutes celles et ceux qui douteraient encore de ce que j’avance dans les différentes réponses que j’ai apporté jusqu’ici, et à tout les adeptes du: « Quand on cherche du travail on en trouve, c’est juste une question de volonté, faut savoir ravaler sa fierté et prendre ce qui vient, même balayeur de rue et autre bla-bla moralisateur de travailleurs intégristes anti-chômeurs aillant oublier leur carrière de sans emploi », une offre d’emploi vient d’être postée sur le site du Forem pour être je cite: « Ouvrier d’entretien de nettoyage et de maintenance des voiries » manière pompeuse de dire « balayeur de rue », (tout comme le restaurateur de nous sortir une phrase à rallonge pour nous faire déguster un plat de pomme de terre avec un morceau de viande sur une feuille de salade ou sur une cuillère de faillot).
    Je prendrais volontiers cette place mais le hic: il faut avoir le fameux « PTP » et pour avoir ce précieux Sésame, il me faut deux ans de chômage complet indemnisé chose que je n’ai que depuis un an. Donc même pour être balayeur de rue faut montrer pattes blanches…. CQFD…..

  23. […] que nos médias se sont empressés de faire écho d’une enquête déjà évoquée ici: https://annelowenthal.wordpress.com/2011/10/19/on-na-pas-de-travail-pour-toi-mais-tu-seras-puni-quand…) et suite à certains propos tenus ci et là, je voudrais ajouter l’une ou l’autre […]

  24. […] depuis que nos médias se sont empressés de faire écho d’une enquête déjà évoquée ici: https://annelowenthal.wordpress.com/2011/10/19/on-na-pas-de-travail-pour-toi-mais-tu-seras-puni-quand…) et suite à certains propos tenus ci et là, je voudrais ajouter l’une ou l’autre […]

  25. Karl-Heinz Braun said

    Bon, j’entends que tout ira mieux si on augmente ses compétences.
    Prenons un peu de recul. En 100 ans, la productivité des pays a augmenté d’un facteur 100. Dans 100 ans, la productivité aura encore augmenté d’un facteur 100. De deux choses l’une: soit on consomme 100 fois plus, soit on travaille 100 fois moins. À nous de choisir.

  26. Karl-Heinz Braun said

    Bon, j’entends que tout ira mieux si on augmente ses compétences.
    Prenons un peu de recul. En 100 ans, la productivité des pays industrialisés a augmenté d’un facteur 100. Dans 100 ans, la productivité aura encore augmenté d’un facteur 100. De deux choses l’une: soit on consomme 100 fois plus, soit on travaille 100 fois moins. À nous de choisir.

  27. […] En Belgique, on manque d’emplois. Et ce n’est pas moi qui le dis (ici pour la Wallonie), même si je l’ai déjà dit. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :