Chers (très chers) élus

octobre 28, 2011

C’est marrant, j’avais à l’époque écrit un article intitulé « Chers (très chers) voleurs »… bon, loin de moi l’idée de comparer des mecs qui ont saccagé ma bagnole avec des politiciens, mais quand même… il y a quelque chose de pourri au royaume de nos élus…

Personnellement, je n’ai jamais été de ceux qui brandissaient les « Travaux inutiles » de la RTBF en étendard de la cause « Tous pourris ». Je n’ai même jamais vraiment contesté les revenus de nos élus.

Par contre, j’ai toujours eu du mal avec cette obligation que j’ai d’aller travailler presque chaque jour que le bon dieu fait pour un salaire qui ne me permet pas de boucler mes fins de mois tandis que certains (bon nombre) de mes élus (enfin, quand je dis « mes », c’est parce que j’ai un profond respect pour les urnes, quand bien même elles sont mal remplies) font au mieux acte de présence lors de leurs assemblées, pour voter des trucs que je trouve de plus en plus douteux, pour faire des choix qui ne justifient à mes yeux pas les impôts que je paie… bref, j’ai toujours estimé que trop rares étaient ceux qui faisaient le boulot pour lequel nous les avons mandatés, et rien que lui.

Mais ma critique s’arrêtait à peu près là, en ce qui concerne les revenus des politiques. Je sais d’ailleurs que certains en rétrocèdent une partie au parti.

Et bon, un peu comme quand on hurle au « Point Godwin (https://annelowenthal.wordpress.com/2010/09/28/moi-je-naime-pas-le-point-g/) dès que quelqu’un tire la sonnette d’alarme, j’ai tendance à répondre « populisme » quand certains (souvent les mêmes, il est vrai) dénoncent les dépenses de notre gouvernance.

Seulement, je suis comme tout le monde (enfin, comme 99% des gens): mes fins de mois commencent le 20 (et même avant). De plus en plus de personnes sombrent dans des misères crasses. Notre Etat laisse des gens à la rue alors qu’il a des dizaines, des centaines de bâtiments inoccupés. Quand je demande l’étalement de mes impôts, je dois batailler, ramper, pleurer. Quand je demande l’étalement de ma facture Electrabel, il m’est refusé.

Pourtant, mes impôts, ils n’ont ces dernières années pas vraiment fait l’objet de choix solidaires. J’ai de plus en plus le sentiment que les choix politiques pour le non-marchand consistent à bricoler avec des montants, toujours les mêmes (je prends ici, je mets là, et chaque année on tourne) tandis que s’étalent dans nos médias des sommes colossales destinées à sauver mes banques et que je demande en vain, avec bien d’autres, qu’on taxe ce qui ne l’est pas.

Pourtant Electrabel n’a jamais eu à demander un étalement de ses impôts. Parce qu’en fait d’impôts, Electrabel, voici ce qu’elle paye : http://www.ptb.be/nieuws/artikel/electrabel-paie-433-dimpots-et-vous.html.

Je sais, je sais, c’est un lien du PTB. J’ai été PTB quand j’étais étudiante, à cette époque où son slogan était « Faites payer la crise aux riches » et où je le trouvais facile, rapide et un peu con. Aujourd’hui je le fais mien.

Tout ça pour vous dire, chers élus, que même moi qui suis je pense quelqu’un de mesuré, ou, pour le dire de manière plus lucide, qui suis capable de faire preuve de mesure, je commence à en avoir marre de vous voir rouler (parfois avec chauffeur) dans des bagnoles qui coûtent pour certaines ce que je dois encore rembourser pendant 33 ans pour ma maison.

Que je ne supporterai pas deux fois de vous voir tergiverser pendant plus de 400 jours sur des questions communautaires.

Que je trouve vos revenus, avantages en nature compris, indécents par rapport au mien, qui est pourtant un tout petit peu au-dessus du revenu moyen.

Que je ne suis plus allée chez le coiffeur depuis 2 ans. Que j’achète mes vêtements en seconde main. Que je vais au Lidl pour la plupart de mes courses. Que je stresse. Et que je m’en veux de stresser pour des histoires de fric, d’autant que le stress, c’est mauvais pour ma santé et que le médecin, ça coûte un pont.

Et que ça y est, moi non plus je n’en peux plus de voir des choses comme celle-là:  http://videos.lalibre.be/video/iLyROoaf2DRV.html 

Publicités

3 Réponses to “Chers (très chers) élus”

  1. Miloon said

    Pas mieux. Merci.

  2. 15 % de la population belge vît au seuil ou sous le degré de pauvreté. Un sur sept. Pour le moment.

    Chers élus…

  3. Arielle said

    Certains ont des revenus inouïs, indécents tout simplement !
    Et on s’étonne de voir des « indignés » ? Il est temps que les gens réagissent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :