Au-delà des bornes, Charlie

novembre 8, 2011

Charlie Hebdo, tout le monde connaît de nom. Peu de gens le lisent. Moi, par exemple, ça m’arrive de manière très ponctuelle, quand une info circulant sur le net m’intéresse. Cet article n’a donc évidemment pas pour but de critiquer quelque chose que je ne connais pas assez pour le faire, mais bien de parler des derniers événements en date.

Pour ce qui est du numéro « Charia Hebdo » (que j’évoque dans l’article précédent), mon avis est, en résumé, le suivant: ce titre ne m’a même pas choquée, je pense que même si certes il était provocateur, il ne faisait in fine qu’énoncer un fait. Et si un média s’abstenait d’évoquer un sujet parce qu’il risque de froisser, ça serait vraiment très triste (d’ailleurs j’ai déjà dit ici combien je trouvais nos médias tristes). Attribuer la responsabilité de ce qui s’est passé à Charlie Hebdo, c’est donc en cette occurrence et à mes yeux procéder à une inversion des rôles des plus détestables.

Si Charlie Hebdo a brûlé, c’est parce que quelqu’un a bouté le feu à Charlie Hebdo.

Aujourd’hui, revoilà Charlie Hebdo avec une nouvelle Une. On y voit un couple homosexuel, « un musulman et un  journaliste deCharlie Hebdo », nous dit cet article: http://yagg.com/2011/11/07/charlie-hebdo-choisit-un-baiser-gay-pour-repondre-aux-extremistes/. Avec en titre: « L’amour plus fort que la haine ». Et ici, oui, je trouve que Charlie dépasse les bornes.

Avant tout parce qu’à cette heure,  ON NE SAIT PAS qui a bouté le feu au journal. L’enquête ne privilégie aucune piste. 

Certains me diront sans doute que Charlie Hebdo n’accuse personne ici. Qu’il envoie un message d’amour parce que l’incendie a relancé les amalgames entre « musulmans » et « intégristes », avec les haines qu’ils charrient. Mais bon, on ne va pas non plus faire dans l’angélisme. Ce journal, quoiqu’on en pense, est réalisé par des gens intelligents. Qui savent* que cette Une dit aussi (voire exclusivement aux yeux de certains): ce sont des intégristes qui ont fait le coup. Les intégristes condamnent l’homosexualité.  Remettons une couche de provoc sur tout ça.

Et je ne trouve pas que ça soit une bonne manière d’apaiser les esprits, surtout en cette période où en France, une certaine Marine Lepen gagne déjà assez de terrain comme ça (en grande partie grâce aux médias, qui en affirmant sans savoir que les coupables sont les intégristes, apportent de l’eau à son moulin un peu trop visible partout).

Bien entendu, Charlie Hebdo fait ce qu’il veut. Il est même réjouissant de constater qu’il existe encore des médias qui font ce qu’ils veulent. Et encore une fois, si des gens réagissent violemment parce qu’ils ne sont pas d’accord, c’est à eux que reviendront les torts.

Mais là, Charlie Hebdo a décidé, à l’instar de presque tout le monde, que l’incendie était le fait d’intégristes musulmans. Ou à tout le moins d’encourager ceux qui le pensent (alors qu’on n’en sait fichtre rien). Et ça, encore une fois, ça heurte mon respect profond de la présomption d’innocence.

Et ça enfonce encore plus les seules victimes de l’incendie de l’autre jour: les musulmans dans leur ensemble.

 

*Certains me diront qu’en prêtant de telles intentions à Charlie Hebdo, je fais exactement l’inverse de ce que je prêche. Mais ça serait considérer que je prends les gens de Charlie Hebdo pour d’innocents naïfs infichus de mesurer les conséquences de leurs publications, ce qui n’est pas le cas.

Publicités

7 Réponses to “Au-delà des bornes, Charlie”

  1. Ø said

    Ca aurait soulevé beaucoup moins de polémique si on le voyait embrasser le Pape.

  2. Ø said

    Ne vous en faites pas. Paraitrait que ce seraient des Juifs qui auraient commis l’attentat contre CH.
    Tout est bien qui finit bien : les Juifs méchants, sournois, aux ongles crochus qui boivent le sang des bébés contre les gentils Palestiniens. L’ordre des choses serait ainsi rétabli

  3. Le rôle de Charlie Hebdo est de dépassé les bornes, au sens subversif du terme et avec humour.

    J’aime l’humour « bête et méchant » car il fait mouche … comme l’était celui des Coluche ou Desproges – salutaire.

  4. Martens Denis said

    C’est étonnant comme les avis peuvent diverger quand il s’agit d’humour. Autant je trouvais sotte la couverture « charia hebdo », autant celle-ci m’a fait sourire. Je me souviens d’une pleine page d’un numéro d’Hara Kiri qui prétendais soutenir la lutte contre la faim dans le monde en montrant une main glissant une tranche de jambon timbrée dans une boite aux lettres et adressée à « Bamboula – Afrique ». Hara Kiri choquait et n’a pas vécu longtemps mais personne dans les rangs de la gauche n’aurait soupçonné leurs auteurs de racisme. Au fond, je suis assez d’accord avec les accusations d’opportunisme intéressé du Charlie actuel quand il tape plus souvent sur l’Islam que sur Dieudonné ou BHL. Ce qui m’inquiète vraiment, plus que l’incendie des locaux, peu importe la religion des crétins qui l’ont provoqué, c’est un sentiment d’évaporation de l’humour libertaire.

  5. Olivier said

    Ces auto-proclamés « libertaires » qui s’acoquinent avec – ou du moins tolèrent dans leurs parages – des ministres de l’intérieur (procès des « caricatures » et soutien public de Mr Sarkozy il y a 6 ans, incendie de leurs locaux et visite de Mr Guéant il y a quelques semaines) ne me font pas rire.
    Je pense pour ma part que l’anticléricalisme claironné outrancièrement par Charlie Hebdo est un pauvre cache-sexe à la misère de la pensée qui s’y étale depuis fort longtemps. Se faire une réputation d’esprit fort en tapant bruyamment sur les bondieusards les plus caricaturaux ne demande guère d’efforts, et n’incite pas plus que ça à la remise en cause de ses propres contributions d’athée à une société qui a encore et toujours besoin de religions, de mythes, de foi, de soumissions intellectuelles, d’impensés et d’impensables (lesquels sont assurément plus répandus aujourd’hui sous des formes profanes que sous celles des sacrés archaïques: et donc susceptibles de se retrouver en bonne place aussi chez les athées).

    Le genre de confusionnisme intellectuel qui prétend que Charlie hebdo serait « libertaire », complaisamment relayé dans les médias « libres de faire ce qu’ils veulent » et par nombre de simples quidams, me paraît bien plus sûrement nocif pour la pensée de tout un chacun que ne peuvent l’être le dogmatisme des fous de dieu ou que les bornes que s’imposent les simples croyants.

    D’autant plus qu’à cette confusion se mêle celle qui confond liberté d’expression et liberté de la presse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :