Face à la violence du pouvoir… la légitime défense des peuples

février 14, 2012

 Ce matin, à la radio, Thomas Gunzig a dit: « brûler un Starbuck Café à Athènes, ça ne sert à rien mais ça défoule ».

Le genre de propos que j’approuve et que j’appuie d’un laïus contre la violence. Violence que j’abhorre, que j’ai toujours condamnée, que j’ai toujours qualifiée de langage imbécile.

Car c’est vrai, même quand elle s’est révélée fructueuse, la violence n’est que, j’en suis quasi persuadée, l’argument ultime pour qui n’en a plus d’autre. 

Seulement là, je pense qu’on a épuisé tous les autres arguments. Et que face à la violence que les peuples subissent, y compris chez nous, dans un quotidien de plus en plus sinistre, face à cette violence institutionnalisée et justifiée en permanence par un argument que l’on sait tous malhonnête (le sacro-saint « On n’a pas le choix »),  face à ces SDF dormant contre la façade de bâtiments publics, chauffés et inoccupés, face à ces Grecs qui n’ont plus rien et que l’on saigne encore et face à ces forces de l’ordre lancées sur nous dès qu’on verbalise l’intention de protester… je ne vois pas trop ce qu’il nous reste comme autre langage.

Comment peut-on crever de faim et entendre les dirigeants de ce continent nous dire qu' »On n’a pas le choix » sans se le prendre comme un coup de poing dans la gueule?

Comment peut-on écouter sans s’énerver Elio Di Rupo déclarer ce soir à la télé: « Si quelqu’un a la lampe d’Aladin, on va l’utiliser », sachant très bien qu’il sait très bien que de l’argent, il y en a des tas et qu’il refuse d’aller le chercher, dans l’immobilier, dans les fortunes, dans les transactions financières, autant d’endroits où des gens ne savent plus que faire de leur pognon mais refusent d’être solidaires?

Comment peut-on voir un continent entier refuser de taxer les transactions financières au prétexte que « Si on ne le fait pas tous, ça n’est pas possible » tandis que l’un après l’autre, ses pays les plus pauvres crèvent la misère ou votent à l’extrême droite, voire les deux?

Comment peut-on supporter qu’on laisse un peuple crever sous prétexte que ses dirigeants ont triché?

Qu’est-ce qui lui reste, au peuple grec, pour se faire entendre, lui qui occupe ses places depuis des mois sans violence?

Qu’est-ce qui nous reste, à nous, qui pour une petite fête citoyenne même pas entamée passons la nuit au cachot, avec violences et amendes? 

Eh bien, Thomas Gunzig, il nous reste des Starbuck Cafés à démolir. Ca me désole. Ca me donne la nausée. Hier encore je hurlais contre ça. Mais Nadine vous a reproché votre phrase et j’ai réfléchi.

Tout casser, c’est certainement moins glorieux que le dialogue. Mais pour le dialogue, il faut être deux. 

Et si ça défoule, ça aura au moins… défoulé.

Publicités

15 Réponses to “Face à la violence du pouvoir… la légitime défense des peuples”

  1. Ced said

    En suivant ce raisonnement l’état serait en droit de faire une répression militaire quand il penserait avoir dialogué tant qu’il pouvait ?

    • annelowenthal said

      Ben il fait déjà de la répression policière. Et il ne s’est jamais gêné pour faire de la répression militaire dans des Etats où il avait prétendu avoir fait tout ce qu’il pouvait (mais très discrètement, parce qu’on n’a rien vu)

  2. Cette discrétion de l’état s’appelle le monopole de la violence physique légitime.(Max Weber).

  3. jmdonline said

    Lorsque 80% de la population mondiale sert de chair à canon pour 10% de la population mondiale, il est certain que la loi du nombre l’emporte. Ainsi sont tombés plusieurs empires, par la révolte et le soulèvement populaire.

    Malgré tout, n’ayant aucun souvenir de ce qui a causé notre perte et notre colère on répète de toutes pièces ce contre quoi on s’est soulevé. Oui, le pouvoir corrompt?

    Qu’est donc l’homme sinon la bête?
    Et l’on on se contente de briser des vitrines!

  4. Quand même les pacifistes convaincues en arrivent à de tels raisonnements… je me dis que la mayonnaise est enfin prête à prendre, et que le moment où même les pantouflards seront contraint de bouger s’approche à grand pas. Un jeune ami bouillonnant m’a dit il n’y a pas longtemps: « je ne veux pas me dire à soixante ans que je me suis battu toute ma vie pour rien, que rien n’a évolué depuis mes vingt ans..! » Hé bien, tu ne te seras peut-être pas battu pour rien, mon ami, tes plaies et tes bosses auront portées leur fruits…

  5. Lorsque l’on cherche á ettouffer les revolutions pacifiques, on ne laisse au peuple que la solution de la violence …
    JFK
    Je pense à cette phrase depuis l’acampada de plaza del sol á Madrid que g vecu en mai

  6. bernie said

    Et après la violence ?
    Détruire ne construit pas.

    Rappelons le phrase attibuée (à tort ?) à Churchill : il n’y a pas pire régime que la démocratie parlementaire…mais je n’en connais pas de meilleur !

    JFK disait aussi : ‘N’attends ce que ton pays peut faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour lui »…alors faisons ce que nous pouvons faire autour de nous pour changer notre propre monde.

    Bernie

    • annelowenthal said

      On essaye. Mais quand on manifeste l’intention de manifester de manière sympathique et festive on se retrouve au cachot. Alors il reste quoi?

  7. bernie said

    Anne

    Tu me permettras de te tutoyer…comme un compagnon qu’on a rencontré par hasard au détour d’un blog, comme on rencontre quelqu’un sur un GR : on fait un bout de chemin ensemble, échangeant des idées, dans le respect de l’autre.

    Depuis notre première rencontre, j’ai lu tes « archives blog»…

    Ton expérience du « cachot » remonte à l’organisation d’une manif devant le 16 Rue de la Loi à Bruxelles : zone définie comme « neutre » parce qu’elle y concentre les lieux de deux pouvoirs : l’exécutif et le législatif…qui trouvent leur fondements dans le suffrage universel..

    Tu as fait la relation détaillée des contacts préalables entres les Forces Publiques et les organisateurs, ou responsables dont tu étais, pour vous permettre d’exprimer votre mécontentement, même pacifiquement… : la « sacralisation de la zone neutre » doit être respectée : dans nos démocraties, nous avons mille espaces de liberté d’expression géographiques, virtuels, privés…Ne soyons pas comme des enfants gâtés (que nous sommes objectivement) pour vouloir toujours « franchir l’interdit »…parce que c’est interdit (je pourrai faire une digression psychanalytique de comptoir)…

    Tu sais mon intérêt pour l’histoire : ce sont les nazis qui ont incendié le «Reichstag » symbole de la démocratie « bourgeoise » pour prendre des mesures anti démocratiques, donc contre les libertés du peuple, des ouvriers, des petits bourgeois et des autres = des gens comme moi et toi…

    L’histoire, ne se répète pas : elle bégaye.

    Tu me demandes : « il reste quoi ? » :

    Alors, oui à l’indignation ET

    Oui à l’action en commençant par des actions concrètes, ici et aujourd’hui…un fameux défi…
    Agissons, partons de notre premier réseau et tel la pierre qui est lancée dans l’eau, espérons que nous ferons des « ronds dans l’eau », qui par résonnance, construiront une alternative concrète.

    Inch alla

    Amicalement,

    Le troll, le caillou dans le soulier,

    Bernie

    • Un Homme said

      Tiens, juste pour mon edification personnelle, qu’a-t-elle de si « sacre » cette fameuse zone neutre pour qu’on n’y permette pas les manifestations, meme les plus pacifiques? (excepte bien sur pour ceux qui savent s’y imposer, les pompiers etant le dernier exemple en date)

      Quant a la « violence » et a la « destruction » imputees aux manifestants, il faut tout de meme realiser qu’elle n’est qu’une reponse a celles beaucoup plus grandes exercees par les classes dominantes (a travers l’instrument etatique) sur les domines…

      • Bernie said

        Salut l’Homme
        (votre pseudo est un générique, la majuscule d’un nom commun fait montre d’une identification ou prétention à l’Universel)…que vous corrigez par l’article « Un », hélas lui aussi frappé de la majuscule !…S’il ne reste qu’un homme c’est vous ! (lol…desolé je ne sais pas reprendre les smileys !)…moi aussi, je suis un homme !
        Pour l’anecdote, la « permission », la licence accordée aux pompiers provient sans doute de la proximité que Police et Pompiers partagent quotidiennement…De plus, selon une récente enquête d’opinion les « pompiers » font partie du Trio de tête des « groupes sociaux » les plus appréciés…Au secours les Pompiers…
        Enfant mâle, le rêve c’est Pompier ou aviateur…
        Il me semble avoir lu que le Cdt de Pompiers de Liège a interdit l’usage des véhicules d’intervention pour manifester : beau courage….bon courage.
        Pour le reste :Relisez ma réponse : vous y trouverez vos réponses…ou à tout le moins mes réponses à vos questions.

        Bernie

  8. annelowenthal said

    Tu as lu ce qui t’arrangeait. Nous n’étions pas en zone neutre et il était déjà convenu que nous n’irions pas.

    • pffff zone neutre ca me fait rire !! tu manifeste la ou on te le dit et quand on te dit !! surtout tu nous derangent pas hein !! bientot on nous enverra manifester directement dans des cachos et croyez moiqu’il y aura un bon paquet de cons qui pensseront pancarte a la main que ca changera tout

  9. Bernie said

    Comme d’habitude, sauf que tu devrais dire que j’ai retenu « ce qui m’arrangeait »…Comment savoir si des détails écrits « arrangent », avant de les lire ?….

    Bernie

  10. […] notre devoir et nous le ferons. De gré ou de force. A cet égard, je vous invite à lire ceci: https://annelowenthal.wordpress.com/2012/02/14/face-a-la-violence-du-pouvoir-la-legitime-defense/ Share this:FacebookTwitterJ'aimeJ'aime  Publié par annelowenthal Classé dans: […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :