Journée de la femme (des femmes) et toute cette sorte de féministes

mars 7, 2012

(J’ai juste en 2013 ajouté la parenthèse au titre pour m’éviter un débat stérile qui passe à mon sens à côté du fond.)

Avant, je n’étais pas féministe. Enfin je veux dire, j’étais anti-féministes.

Parce que je considérais que les féministes étaient une bande de favorisées intellectuelles cependant peu lucides sur la difficulté d’être féministe dans des pays où le chemin vers l’égalité est digne de celui que nos aïeules féministes (que j’ai toujours admirées, elles) ont eu à parcourir. Alors moi, j’aimais pas qu’on gueule sur des femmes déjà opprimées pour leur dire comment il faut faire pour être une femme, une vraie. En plus, je trouvais que tout ça manquait de classe, de grâce, de… féminité.

Dans le même ordre d’idées, je considérais que de nos jours, si la femme travaille en moyenne plusieurs heures de plus par jour que les hommes (puisque bon nombre d’entre elles s’occupent du ménage, de la cuisine, des bains du petit et de ses devoirs) pendant que môssieur fait je-ne-sais-pas-quoi-en-fait-parce-que-chez-moi-ça-ne-s’est-jamais-passé-comme-ça, eh bien, c’était bien souvent de sa faute. En plus, j’en connais plein, des femmes qui considèrent que c’est à elles de faire tout ça. Et j’en connais même qui le font avec plaisir.

Dans un autre ordre d’idées, je considérais que la féminisation des mots, les changements grammaticaux et la lutte armée contre la précision « mademoiselle » dans des documents officiels étaient aussi importants à mes yeux que la couleur du slip de ma chef.. fe (même si le langage est performatif). Qu’être « chef » plutôt que « cheffe », si on a des nichons, ça sonne un peu comme une conquête. Et que franchement, si on se battait pour ça, c’est qu’on n’avait pas vraiment de quoi s’indigner dans la vie.

Bon voilà. Ca, c’était avant.

Aujourd’hui, je considère toujours pareil.

Sauf que! (Oui, je l’ai fait exprès, de venir deux fois à la ligne, c’est pour voir quelle chienne de garde va me mordre avant d’avoir lu la fin) Sauf que j’ai compris que tous les féministes (car il y a des hommes féministes aussi) ne sont pas des ayatollah du pantalon côtelé, des terroristes des chaussettes dans les sandalettes, des iconoclastes du mollet sans poil, des hystériques du quota.

Et que même chez nous, il y a de rudes combats à mener. Et qu’heureusement qu’il y en a pour le faire.

Quand je vois une Marine Le Pen parler d’IVG de confort, quand je vois une Burqa, quand je vois les statistiques de maltraitance, quand je vois la pub, quand je vois qu’on attaque une ministre très grosse sur son poids tandis que ses congénères masculins peuvent puer de la gueule sans que personne ne bronche, quand je vois mon salaire, quand je vois les rayons jouets dans les magasins, quand je vois qu’une fille-qui-couche, c’est encore une salope…

… eh bien j’ai envie de jouer ma supériorité aux a-fonds de bière.

Ou de mettre ma plus jolie robe et de fourrer mon décolleté plongeant sous le nez d’un gros con machiste pour le convaincre que non, je ne suis pas son inférieure. Ca marche toujours du tonnerre. Et rien que ça, c’est une preuve.

Publicités

20 Réponses to “Journée de la femme (des femmes) et toute cette sorte de féministes”

  1. Marievh said

    Ben il était temps que tu t’en rends compte…

    (sorry, aujourd’hui, j’ai troqué le bisounours contre le gremlins, voilà, voilà…)

    • annelowenthal said

      C’était quand même y a quelques jours, tsé ;-))

      • Marievh said

        « rendes » évidemment, « rendes »…

        Moi, j’en ai marre de faire le même, sale, constat chaque année des choses qui avancent pas.

        Du coup, cette année, je tente autre chose, je vais faire des textes sur ce que sont les femmes…

        « compliquées, vénales, changeantes… »

        Voilàààààà.

  2. annelowenthal said

    Ce qui est vrai! Mais moi je voulais être consensuelle :-))

  3. En tant que « iconoclaste du mollet sans poil » et « hystérique du quota », puis-je juste te faire remarquer amicalement que ce n’est pas la journée de LA femme mais DES femmes, justement parce que ceal reconnaît leur diversité, les avec et les sans poil, les hystériques et les raisonnables, les jupe longue et les pantalon côtelé… Encore une question de mots, eh oui, mais les mots me semblent importants… 🙂 Bon 8 mars et bonne suite surtout !

    • annelowenthal said

      Ah oui, j’oublie toujours… DES femmes. C’est parce que chez moi, c’est une évidence :s désolée. Et bravo pour ton site! (Quand même Irène, pas les mollets!)

  4. Angela said

    Moi je ne suis pas une femimiste. Parce que je n’ai rien fait pour ameliorer la vie des femmes. Elles, l’ont fait: il y en a qui ont donne leur vie ou qui ont sacrifie beaucoup pour que nous soyons ou nous en sommes aujourd’hui. Et elles se battent encore pour tant de choses (oui, il y a parfois des extremes, mais parfois il faut demander beaucoup pour en obtenir peu)…

    Alors le jour ou je ferai qq chose pour les autres femmes, ne fut qu’une petite chose, je m’en appelerai une feministe. Jusque la… j’adhere…

  5. Les fantasmes de Clothilde B said

    Très bel article ! La chute me plaît beaucoup !

  6. Les fantasmes de Clothilde B said

    Je me permets de mettre un lien sur le thème « c’est quoi une salope ? » Moi aussi je suis révoltée par cette idée qu’une femme qui aime le sexe, les hommes, soit une salope. Pourquoi les hommes, eux, sont des Dom Juan ?

    http://lesfantasmesdeclothilde.wordpress.com/2011/12/12/le-petit-chaperon-rouge/

  7. Les fantasmes de Clothilde B said

    J’ai partagé votre article sur mon Facebook Clothilde Bretonès, il est vraiment super !

  8. Lunesoleil said

    Je vois en haut du blog écrit –> Faites des enfants … mais qui? ce sont toujours les mêmes … à quand ça change ? …. euh bonne question …. bah !!!! on eut pas changer l’ordre de la nature hein ? …. qu’es-ce que t’en dit de ça ? … ce qui n’empêche faudrait as en abuser …. la femme est une pièce unique mais indissociable de l’homme auquel il lui manque la tolérance de reconnaître la différence et son égal … Oui je sais nous sommes très complexes la faute à qui? … a la Lune pardi 🙂 !!!!!

  9. Thierry said

    Des gros con machistes, j’ai la faiblesse de penser qu’il y en aura toujours… malheureusement /c; J’aime beaucoup votre blog !

  10. Jean-Louis Paquay said

    Journée des femmes ET journée mondiale du don d’organe… coïncidence rigolote…ou pas…
    Marcel Mauss en ricane dans sa tombe 🙂

  11. je suis également très girouette sur le féminisme, mais aujourd’hui, oui il y a des inégalités qui persistent qui me font fumer les oreilles, bouillir le sang et me retourne les intestins. je dois quand même l’être à fond les ballons. je reste quand même mitigée sur LA journée de LA femme… est-ce une grande cause ou la journée des gros stigmates?

  12. Quoi les pantalons en velours côtelé ???

  13. Irène Grätz said

    Bel article. 🙂
    Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :