Malbouffe, ou comment on nous fait décidément avaler n’importe quoi.

mars 7, 2012

Ca fait un petit temps qu’on pinaille, de manière un peu cyclique, sur une taxation de la malbouffe. En général c’est suite à des actualités sur les coûts de la sécurité sociale, parfois sous des articles sur la tabagie et j’y ai même eu droit sous un film sur la pauvreté.

Ca vole tellement bas que le débat s’éteint aussi vite qu’il s’est enflammé. En gros, c’est un peu comme pour la sécurité sociale et la clope (et sauf quand les médias décident que c’est une polémique intéressante): personne n’y croit.

Eh bien voilà, ça y est. Méchant mauvais consommateur, tu bouffes mal, tu paieras pour ça!

Ceci dit, encore une fois, il faut bien reconnaître que le pouvoir a raison. Y a pas mieux pour renflouer les caisses de l’Etat que de taxer faute de prévenir. On le sait depuis que les taxes existent. Fumez, braves gens! Buvez, braves gens! Il en restera toujours quelque chose!

Et surtout, n’éduquons pas. Eduquer, ça coûte cher, et ça pourrait bien s’avérer efficace. 

Et surtout, bassinons le bon peuple fauché avec des potagers à entretenir. De toute façon, il a le temps, il chôme et les quartiers sociaux, c’est plein de jardins. Et s’il n’a pas le temps, c’est qu’il travaille, et donc il peut prendre sa bagnole et aller acheter bio bon marché, il existe bien deux magasins dans sa région qui le lui permettent! Qu’il cuisine aussi. Parce que faut pas non plus venir pleurer si on ne prend pas la peine de se préparer à manger. Pendant que le petit prend son bain ou regarde Disney channel, il y parfaitement moyen de ne pas s’en occuper et de lui préparer le souper! Et qu’il cuisine de bons produits! Pas des sous-marques-qu’on-ne-sait-même-pas-ce-qu’il-y-a-dedans de chez Lidl ou Aldi! Des fois, entre la santé de sa famille et son portefeuille, il faut faire des choix!

En gros, culpabilisons les gens. Ils paieront sans broncher et ramèneront sous le manteau, rouges de honte, de quoi exterminer leur famille à grand prix.

Oh et puis on s’en tape. Parce que comme le dit mon amie Maco, grande gouroute de la cuisine italienne aux yeux de mon fils, de toute façon, la bouffe, dans pas longtemps, on la volera.

http://www.lesoir.be/lifestyle/sante/2012-03-07/faut-il-taxer-la-malbouffe-901249.php

Publicités

3 Réponses to “Malbouffe, ou comment on nous fait décidément avaler n’importe quoi.”

  1. Pascal Warnimont said

    En fait le monsieur il dit aussi (surtout?) dans son rapport que les citoyens ne devraient que les citoyens n’ ont pas a payer de taxes sous formes de subsides a l industrie agro alimentaire…

  2. Pascal Warnimont said

    « Dans les pays de l’OCDE en particulier, où les subventions agricoles se situent toujours à des niveaux élevés, le système fait que les contribuables paient trois fois pour un système qui est une recette pour être en mauvaise santé. Ils paient pour des subventions peu judicieuses qui encouragent l’industrie agroalimentaire à vendre des aliments lourdement transformés au lieu de vendre des fruits et légumes à un prix inférieur; ils paient pour les efforts de commercialisation de cette même industrie, dont les produits de la vente d’aliments dommageables pour la santé sont déduits des bénéfices imposables, et ils paient pour des systèmes de soins de santé dont les budgets sont fortement grevés par les maladies non transmissibles. » »

    http://www.lalibre.be/societe/sciences-sante/article/724443/taxer-la-malbouffe.html

  3. Lunesoleil said

    Excellente réflexion sur la nutrition, il devient urgent de gérer au mieux son assiette il en va de notre santé … 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :