La violence, la nôtre, la sienne.

avril 10, 2012

Il est des adversités que je fuis. Je suis par exemple de ceux qui à l’approche d’une bagarre prennent leurs jambes à leur cou et s’en vont le plus loin possible. J’exècre la violence physique, je déteste les armes, j’ai la trouille quand je vois une émeute.

Et c’est pas faute d’être habituée. Des bagarres et des guerres, on en voit tout le temps à la télé (et pas qu’au JT), on paie pour en voir au ciné et il suffit de constater l’attroupement que provoque une bagarre pour comprendre que ces choses-là attirent bien des gens.

Je connais plein de garçons qui se sont déjà battus. Je connais même quelques femmes qui se sont déjà battues. Même mon fils a envoyé un copain à terre l’autre jour. Pour mon plus grand déplaisir, mais bon, j’ai eu bien du mal à l’engueuler étant données les circonstances de son geste.

Alors quand l’autre jour j’ai appris qu’un mec en avait tabassé à mort un autre, je me suis dit « Et voilà, ça devait arriver ». Puis j’ai appris que le mec avait donné un seul coup de poing et je me suis dit (oui oui, j’assume) « Merde, c’est pas de bol ».

Puis j’ai lu, comme vous tous je suppose, que le gars était décrit comme « sympathique et gentil » et j’allais me dire « Ben oui, comme bien des gens qui ont déjà donné un coup de poing » quand j’ai lu que certains s’offusquaient du fait qu’on précise la chose. Criant même au racisme à l’envers, parce que « c’est sûr, si le gars avait été maghrébin, on n’aurait jamais lu ça ».

Peut-être bien. Peut-être pas. Quoiqu’il en soit, c’est un procès d’intention, parce qu’on n’en sait rien.

Et donc, finalement, je me suis quand même dit « Ben oui, comme bien des gens qui ont déjà donné un coup de poing« .

Mais voilà. Ce gars là a donné le mauvais coup de poing au moment opportun. La STIB a arrêté ses employés. Réclamé des mesures au politique. Le politique s’est empressé de lancer des propositions.

Et, sans vouloir le moins du monde amoindrir les conséquences dramatiques de ce coup de poing, on peut dire qu’il a eu un effet magique, mieux que dans Goldorak: d’un geste mortel commis par un automobiliste sur un autre automobiliste, on a fait une affaire tellement gigantesque aux conséquences tellement inattendues que maintenant, on nous annonce fièrement des portiques dans toutes les stations, des flics à tous les coins de rames et des agents de sécurité aux compétences policières.

On a même réussi à convaincre un tas de gens que la mort de ce pauvre monsieur eut été évitée si de telles mesures avaient été prises plus tôt. Et que de telles mesures les protégeront à l’avenir de ce genre de fait divers dramatique.

Mais je voudrais qu’on m’explique en quoi des portiques à l’entrée des métros adoucissent les moeurs. En quoi des flics à tous les coins de rue rendent les gens plus contents de leur sort. En quoi des agents de sécurité habilités à contrôler mon identité vont faire de moi quelqu’un qui n’aura plus jamais envie de casser la gueule à personne dans un métro surbondé, mal entretenu, trop cher, souvent en panne.

Et je voudrais rappeler que le type qui en a tué un autre l’autre jour devra répondre devant la justice (et c’est très bien) de « coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Un truc qui aurait pu arriver à plein de gens. Y compris à mon fils l’autre jour.

Publicités

26 Réponses to “La violence, la nôtre, la sienne.”

  1. xavier said

    ben oui. mais là, Anne, je te trouve bien tendre. entre ces « propositions politiques » là et le site de délation du belang, on vit dans un monde qui pue sa mère qui est morte la semaine dernière près du poêle, avec des gens apeurés et frustrés qui réclament de la sécurité à coup de matraque et de colsons. ça mobilise plus qu’un no-border (en prison!) ou une rave party (en prison!) ou que d’odieux maîtres-chanteurs grévistes de la faim (en prison!) j’aime les gens, des fois.

  2. et sans vouloir sauter du coq à l’âne.. plus il y a de flics, gardiens et vigiles dans les rues, plus la proportion de ‘désireux de balancer des coups de poing’ il y a…

  3. et sans vouloir sauter du coq à l’âne.. plus il y a de flics, gardiens et vigiles dans les rues, plus la proportion de ‘désireux de balancer des coups de poing’ est dangereusement grande

  4. baczynsky said

    violence assez généralisée pour qui prend les transports en communs souvent surbondés dans les heures de pointe,dans des trams, métro, exigus avec une rpoximité qui crée un potentiel d’agressivité que j’ai rarement senti dans d’ autres villes.
    violence souvent gratuite et en hausse mais en attendant, quelle autre alternative, proposez-vous ?

    • annelowenthal said

      Mon blog en regorge. Ceci dit, quand bien même je n’en aurais pas, ça ne rend pas une situation acceptable 🙂

  5. Cash said

    La violence commence par le non-respect de l’opinion des autres. Quand on voit sur ce même site des phrases du style : « Vous avez un problème psychologique, non? Moi, ça ne me dérange pas que vous vous défouliez ici, ceci dit. Mais vous avez de la bave aux commissures et ça n’a pas l’air de vous apaiser… vous n’iriez pas consulter, plutôt? »;  » j’ai déjà assez de trolls à gérer »; « Vous êtes affligeant » « Vous avez l’art d’écrire des trucs à la con »… je ne fais que vous citez. Et pourtant, il s’agissait d’opinions, certes differentes des votres, mais étayer par des arguments objectifs…
    Commencons donc par respecter l’opinion des autres, cher anne… ce sera un pas dans la bonne direction.

  6. Isa said

    Je n’ai jamais cautionné une quelconque violence… Je ne veux jamais justifier le besoin d’en arriver là ! Mais si un jour des flics sont dans un bus, je laisse tomber mon abonnement ! J’ai été agressée verbalement trois fois dans un transport en commun dont deux fois par un conducteur de bus. J’ai envoyé une réclamation à la STIB en leur demandant de prendre des mesures pour que leurs employés soient formés à pouvoir être un minimum sympathique avec la clientèle et ils m’ont répondu que c’était prévu dans le programme… Mon oeil ! Il y a sur le marché des tonnes d’assistants sociaux qui pourraient devenir accompagnateurs et jouer le rôle de médiateurs sans uniforme.. Pitié ! Et on revient sans cesse sur l’insécurité à Bruxelles qui croît proportionnellement avec la longueur du JT… Beurkkkkk !
    Et j’aimerais qu’on m’explique pourquoi en cas d’accident avec un transport de la STIB, c’est un employé de cette même société qui est responsable du constat… Je trouve cela fort peu objectif ! C’est là que le flic serait le plus utile !

    • Egle said

      Très pertinent comme commentaire…c’est vraiment dommage qu’on se penche sur le sujet STIB sans aller aux entrailles du problème! J’ai moi aussi, et mon mec, et ma pote et mon amie venue de Londres et…la liste est longue..été agressée par un conducteur Stib et oui bordel j’aurai pu faire partie de ceux qui leur foutent un coup de poing!
      Je me demande pourquoi dans les transports en commun même le citoyen le plus civilisé et calme peut devenir un catcheur prometteur! Donc, pourquoi répression, pourquoi ne pas investir dans une vraie innovation du materiel?
      Genre des portes de bus qui ont des senseurs et ne coincent pas les gens à longueur de journée…et puis dans le foie de la bête, quand quelqu’un se plaint à la Stib pourquoi il n’y a pas de suite convenable, qui est-ce qui contrôle les possibles abus venant de ceux qui se disent les victimes ces derniers jours?
      Et juste en guise de fin, ça me fait vraiment mal au coeur qu’une famille ai perdu son père et qu’un mec porte le poids d’avoir tué un autre avec un coup de poing…juste des marionnettes d’un système social obsolète et mesquin.

  7. Sarah said

    Les portiques de sécurité ont été pensés et mis en place bien avant l’incident de samedi et leur but premier est de lutter contre la fraude comme c’est le cas dans de nombreux pays/villes.

  8. annelowenthal said

    Oh mais c’est une vraie question. Je pense qu’en effet vous pourriez avoir des problèmes psychologiques. Ça n’a rien d’agressif.

    • Cash said

      Avoir une autre opinion que la votre est donc maintenant le signe de problèmes psychologiques. Je crois que vous touchez du doigt le fond… du problème de notre société : le manque de respect des uns par rapport aux autres. Et vous en etes un bel exemple. Vous etes incapable d’accepter que qqun ait une opinion différente de la vôtre. Si vous aimez tant les débats d’idées et le partage des opinions, alors pourquoi considérer celui qui ne pense pas comme vous comme qqun qui a des problèmes psycho?

  9. annelowenthal said

    J’invite les gens qui saisiraient ce comm au hasard à parcourir l’ensemble des comms du blog pour se faire une idée…

    • Cash said

      et pour ceux qui veulent un résumé, voici un petit florilège de vos réactions dénuées de toute agressivité et remplies de tolérance : “Vous avez un problème psychologique, non? Moi, ça ne me dérange pas que vous vous défouliez ici, ceci dit. Mais vous avez de la bave aux commissures et ça n’a pas l’air de vous apaiser… vous n’iriez pas consulter, plutôt?”; ” j’ai déjà assez de trolls à gérer”; “Vous êtes affligeant” “Vous avez l’art d’écrire des trucs à la con” et le dernier en date « Je pense qu’en effet vous pourriez avoir des problèmes psychologiques »… Comment peut-on y voir de l’agressivité? c’est d’une gentillesse, d’une tolérance et d’un respect de l’autre sans limite. 🙂

      • Et je les maintiens toutes, ces réactions à votre trollage. Vous me croirez ou non, mais là, je vous ménage. Et même je vous réponds le moins possible. Un bon psy se tairait carrément. Vous devriez vraiment essayer.

        Mais bon, vous n’avez pas envie, vous préférez parler de moi, de mon intolérance et de mon agressivité. Ca ne me dérange pas. Ne vous étonnez pas cependant si je réagis! 😉

  10. Frédéric said

    Anne, j’espère que vous n’avez pas besoin des autres comme témoins pour vous défendre. Non non, répondez à Cash sans vous cachez derrière quelqu’un pour une fois. Bas les masques, fini les insultes, au placard les rengaines « caliméristes » et ayez le courage de vos opinions. J’attends (vainement?) depuis bien longtemps. Trop facile de stigmatiser, d’infantiliser, de rabaisser l’autre: thèses, antithèse et synthèse voilà ce que nous méritons de la part d’une journaliste et non pas des amalgames, des non dits et autres phrases empruntes de dédains. Si vous n’en êtes pas capable, arrêtez de cracher dans la soupe, envoyez votre CV à TF1 et faites partie de ce qu’on appelle la médiAcrité.
    Et pour votre info, car avec vous il est bon de toujours rappeler, je ne connais ni de loin ni de près ce(tte) Cach. Inutile donc de me proposer de faire connaissance ni même de former un club. Courage fuyez… comme au début de cet article?

  11. Marc GALMART said

    C’est déplorable cette logomachie masturbatoire !!! Ne vous en déplaise ! Un homme est mort et un autre a tué pour un accident de circulation, lors d’un constat à l’amiable entre une société de services publics et une personne privée. Si ce n’était pas affligeant, un drame humain, c’eût pu être une caricature de notre société. Je pense que nous sommes tous responsables et ce n’est évidemment pas les portiques, les stewards policés ou un accroissement du nombre d’uniformes quelconques dans notre environnement urbain qui vont résoudre les problèmes de vie en communauté. C’est assez primaire comme réaction. Nous devons vraiment nous aiguiller vers une société plus humaine qui tire les valeurs humanistes vers le haut. Nous sommes tous concernés par ce drame. Les valeurs sociétales doivent être réévaluées. Nous devons déterminer où doit se situer l’homme. Enfin, c’est fou…Vous avez tous pris connaissance qu’une jeune fille a été écrasée par un tram. Le tram a priorité !!! Il a priorité pour des questions d’économie, de gestion de réseaux. C’est affolant, ça ! Vous comprenez de quoi je veux parler…et de l’importance de se conscientiser!
    PS: Il se fait que ces deux drames se sont passés récemment et ont frappé la collectivité. C’est la raison de mon choix. Je ne désire absolument pas stigmatiser la STIB. Il y a assez d’exemples de violences dans le monde économique aussi…

  12. Cash said

    Je parle de vous chère Anne car je trouve que vous etes un exemple d’intolérance de notre société… Vos réactions en sont la preuve. Jamais il ne viendrait à l’idée de vous traiter de troll pour autant ou de réagir comme vous le faites à mon égard. Je respecte votre opinion, je vous lis avec intérêt car vous écrivez bien mais je ne vois vraiment pas l’utilité de traiter les gens de trolls quand ils sont en désaccord avec vous ou simplement quand ils completent certains de vos propos… La violence commence ici par l’irrespect de l’autre…

  13. Mais je ne correspond pas à la définition de troll, vous bien! Allez, bonne journée. Et bonne année aussi. J’arrête de vous répondre. C’est comme ça qu’il faut faire avec les trolls.

    Ah oui, plutôt que de parler de moi et de mon intolérance, que vous avez déjà évoquée 1833882 fois, merci de rester dans les sujets de temps en temps. Je sais que je suis fascinante, mais bon, voilà quoi :-)))

  14. Cash said

    Mais chère Anne, je suis en plein dans le sujet. Vous affirmez à juste titre que les mesures prises par nos politiques ne suffiront pas à faire diminuer la violence de notre société. Que la solution passe par plus de respect entre nous… Je trouve que la moindre des choses, c’est que sur votre blog, vous fassiez preuve de tolérance à l’égard des autres. Allez bonne journée.

  15. xavier said

    mais cash, il me semble que sous des dehors affables, vous manier avec brio un genre de guérilla de l’invective, un houspillage habile, et ce genre d’insulte qui consiste à dire « c’est celui qui le dit qui y est. » ceci dit anne a bien tort de s’en émouvoir. bon, au moins elle n’est pas insensible. (je ne dis pas cela pour vous relancer, hein.)

    • Mitou said

      Cash et Frederic parlent avec un français on ne peux plus correct, sans agressivité, et non affable…je n’apprécierais pas non plus de me faire traiter de « troll » alors que j’essaie tout simplement d’argumenter et de chercher la discussion sereinement. La sérénité est certainement ce qui manque à Anne, qui est certainement quelqu’un d’intelligente (mais je vais certainement me faire traiter de quelque chose moi aussi, car apparemment être franc et sincère ne plaît pas). Il est un fait qu’une opinion différente de celle d’Anne, qui pourrait amener un débat constructif, n’est pas appréciée. Xavier, j’aimerais savoir ou se trouve l’insulte dès lors que l’opinion est différente de la nôtre?

      • Oh mais je débats. Avec plein de gens et sur plein de sujets. Seulement en effet, quand on m’agresse ou qu’on me sert des arguments imbéciles (par exemple et sans viser personne) juste pour le plaisir de troller (et là, suffit de parcourir le blog pour savoir qui je vise), je m’adapte 🙂

        Vous trouvez ça mal, méprisant, psycho-rigide, douloureux? Soit. C’est votre droit le plus strict.

        Mais moi, je maintiens que passer autant de temps sur mon blog alors qu’il est si dénué de sens et que ma personne est si peu crédible, c’est de l’ordre de l’obsession 🙂

  16. Mitou said

    où* oops 😉

  17. Any said

    Moi je suis d’accord, avant de commencer à débattre, il faut être du même avis… Sinon ça sert à rien !

    Ça va là ? Où je prend rendez-vous tout de suite pour la consult de groupe de mardi prochain ? En plus c’est cool, y’aura que des trolls 😀

  18. Philippe Legrain said

    Bon, en lisant les 10 premières lignes, j’avoue que j’étais prêt à déverser toute ma haine sur ton post. Surtout l’utilisation de la police « gras » à chaise fois que tu te justifie… Mais finalement, je suis en partie d’accord avec toi. Effectivement, aucun événement ne justifie quelques mesures sécuritaires prisent à la va-vite après un fait-divers. Et c’est la que je ne suis pas d’accord avec ton argumentaire. Tu connais des gens qui on déjà cogné, bien… Le mec était gentil, éventuellement ok (même si en fait, on n’en sais rien, c’est La Libre qui le dit – peut-être la DH?) . Mais pour moi, même si ça avait été une bande organisée qui avait tabassé le pauvre mec à 15 juste pour le fun, ça n’aurait pas justifié la prise de décision hâtive, celle bien populiste comme on viens d’y assister.

    • annelowenthal said

      Je ne mets pas de gras quand je me justifie, je le mets pour les paresseux qui ne lisent pas tout… c’est un « fil » de raisonnement 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :