Bernard Arnault, je peux vous aider!

septembre 9, 2012

Donc, Bernard Arnault, 4e fortune mondiale (estimée à 41 milliards de dollars), grand officier de la Légion d’… honneur depuis 2011, voudrait devenir belge. Pour, dit-il, développer ses investissements chez nous.

Là-dessus, Alain Destexhe déclare: « La Belgique devrait accorder de suite la nationalité à Bernard Arnault, mais je suppose que la Commission des naturalisations (composée de députés) fera semblant de le traiter sur le même pied que les ….45.000 dossiers en attente. Pourtant Bernard Arnaut, 4ème fortune mondiale, PDG d’un groupe de 100 000 salariés peut apporter beaucoup à notre pays. Mais sait-on encore reconnaître l’intérêt national ? »

Bon, moi, vous me connaissez, je suis plutôt à gauche, très à gauche. Ceci dit, je n’ai rien contre les riches. Surtout quand ils sont généreux.

Mais là, j’ai comme un doute.

– Déjà, je découvre que pour investir en Belgique, il faut être belge. Ca, c’est Arnault lui-même qui le dit. Bon, on peut comprendre, il n’a pas encore entamé de parcours d’intégration, il ne sait pas tout…

– Ensuite, Hollande vient de réaffirmer son intention de taxer à 75% les plus hauts revenus. Alors sans vouloir prêter d’intention à ce monsieur, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il y a tout de même des hasards étonnants!

– Enfin, je découvre que pour le MR, il y a des gens à qui il faut donner la nationalité belge tout de suite. Avant tous les autres. Un peu vous savez, comme si on accordait un logement social à quelqu’un qui n’a pas fait la file comme tout le monde. Un truc inimaginable, quoi.

Mais surtout, et quelles ques soient les raisons qui motivent ce brave homme, je voulais dire l’une ou l’autre choses à Monsieur Destexhe, que je ne trouve plus sur Facebook depuis que j’ai partagé sa réflexion (un bug, probablement):

D’abord, en Belgique, les fortunes ne sont pas taxées. Donc la fortune de Monsieur Arnault ne rapportera rien. Sauf s’il investit, me direz-vous. Certes, sauf s’il investit. Mais ça, il peut le faire sans être belge. D’ailleurs, il le fait déjà.

Ensuite, quand bien même la belgitude de Monsieur Arnault serait une manne pour la Belgique, elle est surtout une perte pour la France. Alors bon, si pour nous engraisser, on en affame d’autres, moi, je ne vois rien d’honorable ou de réjouissant…

Enfin, il existe chez nous, même qu’on en est fiers, un principe fondamental: l’égalité. Monsieur Arnault pourra vous expliquer, c’est dans la devise de son pays, vous savez, celui qu’il veut quitter, enfin, un peu.

Voilà. Maintenant, j’ai peut-être une idée pour faciliter les choses à tout le monde et nous permettre de parler d’autre chose: je veux bien l’épouser, moi, Monsieur Arnault!

Publicités

8 Réponses to “Bernard Arnault, je peux vous aider!”

  1. Julien said

    Monsieur Arnault peut demander à Justice Hennin comment faire, une fois belge, pour s’expatrier à Monaco et
    1. Ne pas être imposé sur le capital
    2. Avoir un impôt sur le revenu ridicule.

  2. kotopo said

    En Belgique, si les revenus du travail sont fortement taxés :
    1. le capital n’est pas imposé
    2. les revenus financiers sont impôsés de manière totalement dérisoire.
    http://www.dites33.be/Actu/article/Au-bonheur-des-rentiers-Paradis

  3. Vu dans Slate.fr, ceci : « Autre destination souvent évoquée, la Belgique, à privilégier pour éviter de payer des impôts sur les plus-values lors de la vente de votre entreprise. Une situation à laquelle le gouvernement tente de mettre fin depuis avril 2012 avec son exit tax. Mais les exilés fiscaux de Belgique, qui représentent 1% de tous les Français habitants chez notre voisin selon Patricia Grillo, n’ont pas à s’en faire: ils continueront à échapper à l’ISF. Evitez toutefois la Belgique si vous êtes salarié: l’impôt sur le revenu y est plus élevé qu’en France, notamment pour les très gros salaires. » URL de l’article ici : http://www.slate.fr/story/58101/exil-expatries-francais

  4. Adhérent du PTB said

    La réponse, c’est Mélenchon ! Il est en ce moment sur RTL (la radio française). Pan ! Boum ! Paf !

  5. Bernard Arnault ou ce qu’il faut savoir sur « l’affaire Boussac »

    On peut lire sur le lien suivant:
    http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/camt/fr/inventaires1987/1987003-2.html

    En 1978, le groupe Boussac est racheté pour 700 millions par le groupe Agache-Willot, par le biais de la société Saint Frères. C’est la création de la société Boussac-Saint Frères, filiale qui réunit les activités industrielles d’Agache-Willot, et dont le siège social est à Lille. En 1981, un an après la mort de Marcel Boussac, Boussac-Saint Frères puis le holding Agache-Willot sont mis en règlement judiciaire, cette mesure concernant 80 usines réparties dans les Vosges, le Nord et la Normandie (22 000 salariés). Après un imbroglio juridique de plus de 3 ans, pendant lequel l’Etat soutient la poursuite des activités de Boussac-Saint Frères par le biais de l’Institut de développement industriel, le groupe immobilier Ferret-Savinel et un consortium bancaire reprennent la majorité du holding.

    Et sur cet autre lien:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Arnault

    Après avoir perçu près de 2 milliards de francs de l’État (gouvernement Fabius) contre la promesse de ne pas licencier les quelque 16 000 salariés du groupe, le 14 décembre 1984 Bernard Arnault a adressé une lettre à Laurent Fabius s’engageant ainsi : « J’assurerai personnellement la direction de la DBSF et je procéderai à la mise en œuvre du plan industriel et social tel qu’il a été communiqué aux administrations ». Il en revend les actifs les plus importants, ne conservant que la prestigieuse marque Christian Dior (Couture) et le grand magasin Le Bon Marché. Après une restructuration sévère, les activités textiles de Boussac sont finalement revendues au groupe Prouvost. Après cette acquisition, Christian Deverloy, PDG du groupe Prouvost, déclare ne pas être lié par les engagements pris par Bernard Arnault auprès des pouvoirs publics (observation du Sénat 28/06/2001).

    Petites magouilles entre amis ou comment faire fortune dans l’ombre du club « le siècle ».
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :