Elections : ma réaction à chaud

octobre 15, 2012

A La Louvière, le PS a cartonné (+8,38%, 50,09% des suffrages). Ecolo fait 1% de plus (7,55), MR et CDH 1,5 de moins (avec respectivement 15 et 12%), le PTB stagne ou presque (4,86%), le FNW chute mais garde un siège, Pirate et le Parti wallon dépassent le Front des Gauches et DLC fait 0,31%.

Pas de quoi se réjouir donc, même si au PTB, l’objectif est atteint, puisque cette nouvelle équipe voulait avant tout conserver son siège.

A titre personnel, puisque beaucoup me demandent, je n’ai pas vraiment de réaction quant à mon score (68). Je pensais avoir 20 à 50 voix de préférence, donc en cela je peux être satisfaite, même si j’espérais vraiment que le PTB fasse un score plus élevé.

D’autant que partout, tout le temps, on entend les gens râler, réclamer du changement, se plaindre que « c’est toujours les mêmes ». Plus de 20% de chômeurs, ce n’est tout de même pas rien, dans une ville où il y a un emploi vacant pour plus de 30 chômeurs… On m’objectera que la compétence n’est pas communale, et on aura raison dans une certaine mesure, mais dans une certaine mesure seulement. Il suffit de regarder les débats post électoraux pour comprendre que tout est lié et que chacun a des responsabilités à tous les niveaux de pouvoir.

Bref, à La Louvière, le changement, ce n’est pas pour demain. Il faudra réfléchir à ça. Il faudra comprendre pourquoi la vraie gauche a eu tant de succès ailleurs (et de ça, je suis vraiment très, très contente). Il faudra espérer le changement sans que pour cela, il nous faille passer par des faillites d’entreprise et une misère encore plus forte, ce qui a probablement joué ailleurs.

Et il faut maintenant tout faire pour que ceux que les Louviérois ont encore plébiscités fassent de notre désormais presque jolie ville un endroit où les gens peuvent s’épanouir face à des lendemains qui chantent. Parce que si nos élus d’hier sont reconduits aujourd’hui, ce n’est certainement parce que c’est le cas. Mais ils peuvent y oeuvrer. Ils doivent y oeuvrer. Ils sont à tous les niveaux de pouvoir pour y oeuvrer et ils se disent socialistes.

Publicités

10 Réponses to “Elections : ma réaction à chaud”

  1. David Urban said

    Ma rétroaction immédiate

    L’Homme est une chose empirique.
    Malgré les analyses multiformes qui jaillissent aux lendemains des élections, elles sont obligées de tenir compte de l’être humain afin de rendre intelligible les résultats de la veille.
    Et ce n’est pas seulement depuis Max Weber que nous savons que les rationalités qui guident nos choix sont souvent bien contradictoires. Mais c’est cela aussi l’être humain. Ce n’est par ce que nous râlons sur quelque chose qu’il nous paraît utile de changer ceci. Nous râlons aussi sur nos enfants, nos maris, nos amis. Tout cela n’est pas suffisant pour que nous les abandonnions.
    Dire que « à la Louvière, les électeurs ont au moins compris que… », c’est probablement le première pas vers l’arrogance dont on taxe souvent les puissants au pouvoir et contre laquelle il est utile de s’armer. Car pour saisir les choix de l’électeur, il faut essayer d’imaginer en quoi il serait moins coûteux pour lui de se lancer dans l’incertitude du changement au lieu de se contenter du statu quo.
    En fait, le travail du candidat aux élections 2018 commence maintenant. Dans sa commune, dans l’école de son fief, dans son club sportif, à son travail ou au forem, chez son coiffeur, au supermarché, à la pompe à essence du quartier, au café du coin, ou – tout dépend un peu de l’électorat qu’on vise – au Lions club de sa ville : là où il y des gens.
    Dans sa lutte contre son désenchantement, l’Homme a perdu Dieu. Du coup, il ne reste plus que lui-même pour contenter son besoin de métaphysique : l’humain veut de l’humain. Ce sont donc des contacts de longue durée qui nous rappellent que nos rapports à la société ne sont vraisemblablement pas si immédiats que cela…
    Et les résultats électoraux de La Louvière constituent un bel encouragement pour toi afin d’approfondir ton engagement politique !

  2. Bernard Halleux said

    @ AL : j’analyse les scores : tu as fait 300 % de tes attentes minimales et plus de 150 ´% de tes attentes maximales : c’est un succes : ton implication personnelle a dépassé tes objectifs …Tu peux être satisfaite : tes objectifs personnels sont largement accomplis…En plus, ta candidature d’ouverture a rempli son objectif : à La Louvière le PTB se maintient

  3. Bernard Halleux said

    @ David :L’Homme n’est pas une « chose empiririque », c’est un sujet…c’est un homme (sans majuscule) : c’est toi, c’est moi, hic et nunc… Bernard Halleux et tous les autres

    • David Urban said

      Dans l’article que tu commentes, l’Homme au majuscule est une chose empirique. Mais tu as raison, ce n’est qu’une question épistémologique.

  4. Bernard Halleux said

    La répitition étant la base de l’apprentissage : je me répète, l’hommme (avec ou sans majuscule ou virgule) n’est pas une chose…ni une question epistémologique : l’homme n’est pas qu’un objet d’analyse (je fais la traduction « epistémologique)pour les « autres », les « gens »…C’est un sujet : je me répète : c’est toi, c’est moi, c’est AL (même si c’est une femme !) et ceux/celles qui votent pour le PTB et les autres partis …C’est le respect des « gens », du peuple, des humains..

  5. David Urban said

    Au risque de rester un élève impertinent ou de mettre involontairement en question tes qualités pédagogiques skinneriennes, il était voulu de présenter l’Homme en tant qu’objet d’étude – ce qui fut peut-être une erreur, car je m’éloigne de ce postulat dès la deuxième phrase. Nous savons hélas très peu de choses sur « ce qu’est le sujet » et les convictions qui circulent à son égard ne sont pas des certitudes. Ou, comme disait l’autre, « non seulement l’humanisme n’existe pas dans les autres cultures, mais il est probablement dans la nôtre de l’ordre du mirage ».

  6. Bernard Halleux said

    Un bon pédagogue, questionne ; explique-moi le Skinnérien » !.
    Après, je pourrai peut-être suivre…

  7. David Urban said

    Visiblement, je communique très mal. J’assume ce défaut en te souhaitant une agréable soirée en espérant que ce message soit clair. 😉

  8. Bernard Halleux said

    David : merci et je ne sais pas ce que signifie « tes qualités pédagogiques skinneriennes » (cit)…Tu ecris et tu reponds
    Game over ?

  9. Johan Pirlot said

    Les partis des deux extrêmes comptent sur les villes et régions défavorisées pour gagner quelques voix. Sur un air bien connu. Continuez la lutte, camarades…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :