Hugo Chavez et la poutre dans notre oeil.

mars 7, 2013

« Hugo Chavez est mort »

C’est tout ce que j’ai trouvé à dire quand j’ai appris la nouvelle. Pas de « RIP », pas de commentaire, juste l’info, comme ça. Parce qu’en fait, je ne suis jamais parvenue à me faire une opinion arrêtée du personnage et que je n’ai jamais vraiment pris la peine de creuser la question.

Il aura donc fallu qu’il meure pour que je m’y intéresse. Enfin non, qu’il meure et que mon mur se transforme en pugilat entre ceux qui pensent que c’était un saint et ceux qui pensent que c’était le diable, chacun tentant de convaincre à coups d’articles et autres vidéos eux-mêmes contestés par les autres.

Et puis, il y a eu cette phrase magnifique dans un article des Echos: « Le président du Venezuela a succombé à un cancer. Il laisse un bilan désastreux après 14 ans de pouvoir, hormis en matière de réduction des inégalités.« 

Une phrase lourde de sens, celui que nos dirigeants, y compris et surtout financiers, ont imposé à nos sociétés.

Je n’ai toujours pas une idée arrêtée du personnage, mais j’ai désormais la confirmation d’un phénomène auquel on assiste tous les jours: il est facile de fustiger là bas ce qu’on cautionne ici.

Et entre un dirigeant peu démocratique qui est parvenu à réduire les inégalités sociales en refusant un système et un gouvernement qui me dit qu’il est obligé d’affamer des gens parce qu’il n’a pas le choix si on veut rester dans ledit système, je préfère personnellement gueuler sur mon gouvernement.

7 Réponses to “Hugo Chavez et la poutre dans notre oeil.”

  1. Parmi toutes les inepties passant d’une extrême à l’autre sur Chavez que j’ai lu, pardon, qu’on m’a imposé depuis hier… Ceci est un modèle d’objectivité.
    Pour ma part, bien que trouvant les nôtres bien plus coupables, je préfère combattre les deux… mais il est vrai que le vocable « gouvernement » et moi… c’est un peu comme l’huile et l’eau!

    • Bernard Halleux said

      @ Page de suie : il serait honnête que votre blog permette de laisser des commentaires…c’est vrai qu’entre les injures, les caricatures et le arguments assénés, vous montrez bien vos propres limites au dialogue; qui est pour vous comme l’eau et l’huile… (ne me remerciez pas pour cette pub gratuite)

      • Jacques Iboudsen said

        « Passant d’un extrême à l’autre » : c’est vrai qu’elle se pose là, la mère Page de Suie.

        Bernard, je ne vous remercie pas de m’avoir fait découvrir ce blog pas plus que je ne vous condamne : une rapide lecture en diagonale m’a suffit pour en capter la quintessence.

      • Il serait surtout utile de revoir vos capacités informatiques… depuis quand Page de suie ne permet pas les commentaires? Hé oui, tout le monde ne partage pas vos idées… la belle affaire!

      • Jacques Iboudsen said

        Page de Suie, directement dans l’agressivité, comme la plupart de ces gens aux idées tirant vers une certaine gauche, plutôt extrême.

  2. DETHIER Vincent said

    Bien dit!

  3. Jacques Iboudsen said

    Il est mort d’avoir reçu une poutre dans l’oeil ? Je n’ai pas bien suivi : c’est loin le Vuvuzela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :