Egalitée!©

mars 8, 2013

Un jour, ma maman s’est absentée en laissant à mon papa un truc inouï : un plat préparé acheté en grande surface.

Heureusement que j’étais là, disponible au téléphone, pour lui expliquer la chose étrange qu’il devait manger, parce que sans moi, il l’aurait enfournée sous vide, avec le carton, le plastique et peut-être bien le sac de courses.

Je vous parle bien sûr d’un temps que les filles de moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Du moins si comme moi elles savent changer une roue, le joint d’un robinet, boire 12 bières sans avoir le tournis, tondre une pelouse, remettre un fusible, vérifier le niveau d’huile d’autre chose qu’une friteuse, engueuler un fournisseur qui ne fait pas bien son boulot, se faire entendre dans une assemblée et déléguer les tâches ménagères.

Je vous parle d’un temps où les mamans nous conduisaient à l’école, allaient nous y rechercher, nous préparaient le goûter, torchaient nos nez et le derrière du petit, surveillaient nos devoirs, préparaient le souper, nous donnaient le bain, faisaient le ménage, le repassage et écoutaient leur mari pérorer sur le coût de la vie et ses problèmes au travail.

Je vous parle d’un temps où la plupart des femmes qui travaillaient faisaient ça en plus de tout ce qui précède et pour un salaire moindre que leurs collègues masculins.

Je vous parle d’aujourd’hui.

Parce qu’aujourd’hui, elles sont encore nombreuses, très nombreuses, à vivre à ce rythme. Certaines le subissent, d’autres l’acceptent. D’autres encore le revendiquent.

Aujourd’hui, elles sont encore nombreuses, très nombreuses, à faire encore tout ça ET le lit du petit ET le rangement de la chambre du petit ET la vaisselle du petit et même… les devoirs du petit (si, si).

Aujourd’hui, c’est la journée de la femme. Pardon, des femmes. C’est la journée de ces êtres étranges qu’il ne faut surtout pas chercher à comprendre si on veut les aimer. C’est la journée de ce genre qu’on retrouve à poil sur les panneaux, moulé dans un tablier dans les publicités, assis à même le sol, un bébé dans le dos, une marmite sous les mains sur les affiches des ONG.

C’est la journée de celles qui passent une heure dans la salle de bain le matin. De celles qui écartent les jambes pour ne pas être battues. De celles qui sont battues même si elles écartent les jambes. De celles qui écartent les jambes parce qu’elles en ont envie.De celles qui se battent pour l’égalité.

De celles qui arrivent en retard et en nage à l’école pour reprendre un petit dont il faut préparer le goûter, torcher le nez, faire les devoirs, laver le corps, préparer le souper, repasser le linge.

De celles qui ont arrêté de se mettre la pression et arrivent en retard à l’école pour reprendre un petit dont il faut préparer le goûter, torcher le nez, faire les devoirs, laver le corps, préparer le souper, repasser le linge.

De celles qui ont un compagnon qui leur permet d’arriver à la maison sans passer par la case « école » pour faire une partie seulement de ces multiples tâches.

De celles qui vivent dans nos gares, accouchent quasi dans nos gares et rêvent d’un pays où elles pourront arriver en retard à l’école  pour reprendre le petit et lui préparer le goûter, torcher son nez, faire ses devoirs, laver son corps, préparer le souper, repasser le linge.

De celles qui ne savent même pas que les gares existent.

De celles à qui l’occidental explique sagement qu’elles sont des êtres humains à part entière avant de rentrer chez lui profiter de son salaire plus ou moins élevé selon qu’il soit un homme ou une femme.

Bon, je vous laisse, j’ai un mari à trouver. Parce que le printemps arrive et je n’ai pas envie de m’occuper du jardin.

Titre: ©Ne pas plier

Une Réponse to “Egalitée!©”

  1. Bernard Halleux said

    tu as raison, cherche un mari, un homme ou une femme qui t’aime.. lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :