Ministre au balcon, vacances au tison

mars 27, 2013

La situation était intenable. Tandis que certains se morfondaient, incapables de profiter de rares occasions d’un repos pourtant bien mérité, d’autres, plus audacieux, refusaient de prendre congé aux périodes concernées.

Depuis trop longtemps, les vacances scolaires avaient cette odeur nauséabonde dégagée par le petit Jésus, le boeuf, l’âne et la dépouille d’un mec sorti de sa tombe trois jours après y être entré.

Enfin, une ministre a pris la décision qui s’imposait. Une décision audacieuse, a fortiori pour une ministre issue d’un parti encore peuplé de chrétiens. Une décision téméraire pour une ministre de l’enseignement.

Faisant fi des origines païennes des fêtes de Pâques et de Noël, qui toutes deux marquaient les saisons, Marie-Dominique Simonet a décidé que désormais les congés porteraient le nom… de saisons. (*)

Car aujourd’hui, dans l’esprit du plus grand nombre, Noël et Pâques sont des fêtes religieuses.

Il fallait venir en aide aux gens qui, de plus en plus nombreux, ne croient tellement pas en Dieu que sa simple évocation leur donne un coup au moral.

Face à une telle décision, on ne peut que s’incliner avec respect. Un respect qui irait grandissant si notre ministre allait au bout de sa démarche en déplaçant les fêtes de Noël et de Pâques hors des vacances désormais « d’hiver » et « de printemps ». Pour que ces gens puissent offrir à leurs petites têtes blondes des cadeaux de Noël et des oeufs de Pâques sans que cela ne vienne perturber leurs congés.

(*) Nous apprenons de source bien informée que la Ministre Simonet sera dorénavant mise sous protection policière, des lettres de menace oblitérées à Binche lui étant parvenues suite à sa décision de débaptiser les « congés de carnaval », désormais appelés « congés de détente ».
 
Nous apprenons aussi que très sagement, la ministre a décidé de ne pas évoquer les jours fériés de la Pentecôte et de l’Ascension. Dans le cas contraire, il eut fallu les supprimer, ce qui aurait pu provoquer une unanimité de bien mauvais aloi en ces périodes de disette.
Publicités

3 Réponses to “Ministre au balcon, vacances au tison”

  1. Collignon said

    Ah ! Que j’aime le tour que prend tes justes récriminations à l’endroit de ces gens… tu devrais faire chroniqueuse, tiens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :