Une politique efficace (Chronique pour solidaire)

mars 27, 2013

Aujourd’hui, j’ai reçu un mail du Forem. On me propose une formation de 30 semaines pour devenir « Gestionnaire de la chaîne logistique » et on me demande de dire par retour de mail si a) je prendrai part à la séance d’information b) je ne suis pas intéressée par la formation c) je travaille depuis le … (compléter).

D’abord tentée de répondre b) je ne suis pas intéressée par la formation, je me renseigne sur facebook pour savoir si la chose risque de m’attirer les foudres du ciel, une pénalité ou la fin du monde. Et là, j’ai des réponses en tous genres mais globalement dans un seul sens « Fais gaffe! Va à la séance et explique-leur pourquoi ça ne t’intéresse pas! Si tu refuses X fois, tu seras sanctionnée , appelle ton conseiller, etc ».

Alors je tente de me raisonner. Je me dis que mon conseiller est sympa, qu’il est intelligent, qu’il a bien compris où je voulais aller et qu’il sait pertinemment que je fais tout ce qu’il faut pour y arriver. D’ailleurs, il m’a dit que je me débrouillais très bien toute seule et que le Forem est là pour m’aider au besoin.

Mais j’ai du mal à me rassurer quand même, parce que je lis pis que pendre sur facebook et que je n’ai vraiment pas les moyens d’une sanction.

Alors je tente encore de me raisonner. Et je me dis qu’ils sont bien gentils et que certes, je pourrais vouloir un jour réorienter ma fabuleuse carrière, mais que non, je ne suis vraiment pas faite pour devenir « Gestionnaire de la chaîne logistique ». Que je vis dans une ville pleine de gens qui aimeront ce métier et qui en ont grandement besoin.

Mais j’ai du mal à me rassurer quand même, parce que je sais bien qu’ « on » va encore me tomber dessus en me disant que si vraiment je voulais m’en sortir (entendez « arrêter d’être une assistée-que-c’est-nous-qu’on-paie-merde »), je ne ferais pas la fine bouche.

Et là, je me rends compte d’un truc horrible : ils ont réussi. Pas à créer de l’emploi. Ils ont réussi à nous foutre la trouille. On reçoit un courrier, on tremble, on reçoit un mail, on tremble, on reçoit une convocation, on se décompose.

Je serre les dents et les fesses, je croise les doigts et les orteils, je pose mes doigts sur mon clavier et j’écris « Je ne suis pas intéressée par la formation ». Puis j’envoie.

Publicités

7 Réponses to “Une politique efficace (Chronique pour solidaire)”

  1. Thierry Iks said

    Vous êtes influençable. N’écoutez pas les gens, seulement votre bon sens.

    • annelowenthal said

      C’est ce que je fais… mais je me renseigne aussi, parce que je sais que le bon sens ne paie pas dans certaines situations (quand on est confronté à certains arbitraires), alors autant savoir les conséquences possibles de ses choix…

      • Thierry Iks said

        Ils réussissent à vous foutre la trouille parce que vous leur donnez ce pouvoir, à ces gens de l’ONEM et autres organismes à la FOREM, Actiris, syndicats des bras cassés etc.

      • Vous avez déjà vécu deux mois sans AUCUN revenu, vous? Moi oui. Et mon seul tort était d’avoir accepté un contrat d’un mois complet.

      • Alors oui, j’ai la trouille.

  2. Thierry Iks said

    3 mois. Heureusement j’avais de l’argent de côté… « Glups » l’expérience dirai-je.

  3. Samygin said

    La solution pour choisir sa vie selon son éthique, c’est le revenu de base inconditionnel. Une initiative citoyenne est en cours pour que l’UE se penche sur la question. Un million de signatures sont nécessaires.
    http://basicincome2013.eu/ubi/fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :