Parce qu’ici, on est fier d’être d’ici (Carte blanche parue dans la Nouvelle Gazette ce 30-03-13)

mars 30, 2013

Je suis née en Brabant wallon. J’ai grandi en Brabant wallon. Dans mon milieu, personne n’envisageait de devenir ouvrier. Dans mon milieu, on faisait des études techniques parce qu’on avait échoué dans le « général ».

La Louvière, c’était une de ces villes que je comptais visiter un jour, pour voir une ville grise.

Et puis, j’ai rencontré un Louviérois et ses potes louviérois. Ils m’ont dit : « Tu viens au carnaval ? » et j’ai répondu « A Binche ? », inconsciente de ma témérité. Ils m’ont pardonnée et j’ai découvert le carnaval de La Louvière. Et j’ai découvert La Louvière. Et je me suis dit : « Tiens, c’est aussi moche que Wavre ». Et je me suis dit « Purée, qu’est-ce qu’on s’amuse ! ».

Je vis à La Louvière depuis plus de 12 ans. Certains de mes amis ont craint pour ma vie. D’autres m’ont dit « Ton fils va avoir un accent ». Souvent, on me fait remarquer que j’ai une bonne plume, « pour une Louviéroise ». Mes visiteurs « étrangers » ont peur pour leur voiture. Il faut souvent que je leur explique que la distance de chez eux à chez moi est la même que celle de chez moi à chez eux.

Et puis, ils sont surpris. Que j’aie vu la pièce de Charlie Degotte à La Louvière. Que mon fils fasse de la musique classique à La Louvière. Que David Lynch expose à La Louvière. Que Franco Dragone ait ses bureaux à La Louvière et fasse tous les deux ans un spectacle dans les rues de La Louvière. Que Corinne Boulangier soit louviéroise,  qu’Achille Chavée l’était. Même la SNCB a oublié que La Louvière existait.

Et l’autre jour, sur Facebook, une photo a circulé. « La Louvière, ville morte ». Sur des pages de Louviérois, notamment. Et j’ai eu envie de hurler aussi sûrement que la veille, quand notre bourgmestre éploré et notre premier ministre éploré disaient leur tristesse face à la fermeture de Duferco. Aussi sûrement que devant le reportage du JT le même jour, qui annonçait « Le personnel de Duferco a décidé de fermer Duferco ».

Ville morte

Je pourrais vivre ailleurs. D’autant que je cherche un emploi et que ce n’est pas ici que j’en trouverai un. Surtout que je veux faire de la communication. Et que j’habite une ville qui se prétend morte. Une ville qui pense que la chirurgie esthétique et le commerce sont l’avenir. Une ville qui annonce vouloir « attirer les investisseurs » mais qui n’en finit pas de construire les routes qui pourraient les y amener. J’habite une ville qui bat tous les records en matière de chômage.

Mais je reste. Parce qu’ici, je connais mes voisins. Parce qu’ici, on est fier d’être d’ici. Parce qu’ici, quand il faut « en être », on « en est ». Parce qu’ici, on a une Histoire, un folklore, une culture super riche et plein de choses à faire, dont certaines de toute urgence. Parce qu’ici, on vit.

23 Réponses to “Parce qu’ici, on est fier d’être d’ici (Carte blanche parue dans la Nouvelle Gazette ce 30-03-13)”

  1. lemaire dam said

    bonjour Anne, respect. si je peux t’aider dans ta recherche de travail, je le ferai avec grand plaisir. n’hésite pas à me contacter.

  2. Laurence Bury said

    Comme tu le dis si bien, ici, où on est si fiers d’être d’ici, on n’est jamais vraiment seul… mais je me sens quand-même moins seule après avoir lu ton texte… une grande chaleur solidaire m’a tout de suite envahie…bravo & merci ! Laurence, une Louviéroise pure souche partie vivre 7 ans dans le sud de la France mais revenue parce qu’elle avait trop « mal à ses racines »…🙂

  3. Thierry Iks said

    RIRES !

    • annelowenthal said

      En fait, vous êtes un peu minable, comme type… Je m’en doutais, ceci dit…

      • Thierry Iks said

        Votre post était amusant. Quelques traits d’esprit que j’ai trouvé drôles. Je ne vois donc pas ce qui me vaut ce pet à l’acide.

        « Minable » : si je vous attribuais un qualificatif de cet acabit, je serais censuré (je l’ai été pour beaucoup moins d’ailleurs, comme lorsque vous m’avez traité de « pitre »).

        Je suis quasi certain que ce commentaire ne passera pas : histoire que vous gardiez le dernier mot et que je passe pour le vilain. Cela fait partie de votre notion à géométrie très variable de la liberté d’expression et de vos méthodes parfois douteuses.

  4. attention quand même à pas pousser trop loin après la fameuse semaine de 35 heures, voici l’année à 30 mois voir plus …. 🙂 (30-30-2013 au lieu de 30-03-2013)

  5. annelowenthal said

    Vous voyez, il passe.

  6. POSKIN said

    Moi je trouve ça plutôt normal qu’on censure le « IKS » sur un blog accessible au moins de 18ans …
    Anne, on sait que t’as une plume mais elle est tellement belle…:-)
    Ton texte est superbe et tellement vrai !!!
    Savoir traiter de la gravité et toucher les gens avec humour n’est certainement pas donner à tout le monde … Il faut du talent !
    J’ai hâte de te relire …
    Merci encore,

  7. tellement vrai ,moi qui ai travaillé 30 années a Duferco et consorts et qui venait d’un milieu et d’une région « autre »j’entend souvent les mêmes « commentaires »venant des Bruxellois ou des brabancons,Qui veulent se croire hors d’atteinte des effets de la crise mais …patience il y en auras pour tout le monde (entier!)

  8. […] la lecture de mon article précédent, certains ont achoppé sur la notion de « fierté d’être de quelque […]

  9. Leysens said

    Ils sont gentils à l’ONEM Ils devraient vous forcer à arrêter d’écrire pour faire blanchisseuse ou je ne sais quoi de plus tuile que ces conneries écrites du pied gauche.

  10. Thierry Iks said

    La Louvière a eu – en son temps – une équipe de football performante : ne l’oublions pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :