Ca y est, on a interdit la générosité.

avril 21, 2013

Un groupe de radicaux profiterait de distributions de repas dans la gare du Nord de Bruxelles pour faire de la propagande.

Pour lutter contre cela, le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, a décidé… d’interdire la distribution de repas dans la gare du Nord.

Si, si.

Donc on a un terrain favorable : la misère. On a une problématique électoralement porteuse: les radicaux. On mélange le tout et on en fait une soupe imbuvable dont même les SDF de la gare du Nord ne voudraient pas.

Bien sûr, on peut se demander pourquoi on tolère que des terrains soient si favorables à la radicalisation. On peut aussi se demander en quoi interdire les distributions de nourriture aux SDF fera taire quelques radicaux. Et même, on peut se demander en quoi il est plus facile d’interdire la gare du Nord à des citoyens responsables que de l’interdire à quelques radicaux.

Mais bon. Bernard Clerfayt préfère déloger la générosité que la propagande radicale. C’est bizarre, mais on ne va pas se poser de questions.

Enfin si, une: est-il tolérable d’obéir à une pareille décision? En s’abstenant de secourir des gens que notre société a réduits à squatter nos gares parce que ça nous est interdit, n’est-on pas les collaborateurs d’un système meurtrier? (Parce que sans manger, on meurt, pour ceux qui l’auraient oublié).

On est quelques uns à avoir répondu: non, ce n’est pas tolérable. Alors on ira à la gare du Nord dès demain lundi 22 avril à 19h (sous l’escalier de l’entrée CNN) et on distribuera de la nourriture aux SDF de la gare du Nord. Et on recommencera chaque jour de la semaine. Parce qu’on ne tolérera pas que nos dirigeants instrumentalisent à ce point la misère, qui n’est pas qu’économique.

Intéressés? Cliquez ici pour voir l’événement.

clerfayt

2 Réponses to “Ca y est, on a interdit la générosité.”

  1. Léon GILLAIN said

    D’abord on peut interroger la légalité de l’arrêté mayoral, notamment au motif d’excès et de détournement de compétence: ça c’est pour les conseillers communaux; ensuite la réponse proportionnée serait d’organiser la distribution par des organismes publics ou privés dont l’absence de prosélytisme serait attesté et contrôlé ! Ca c’est pour TOUS LES GROUPES POLITIQUES ET SOCIAUX ORGANISES que le mayeur aurait été en charge de mobiliser et fédérer sur l’initiative, s’il avait voulu réellement d’une solution à multiples bénéfices: sur le risque qu’il dénonce, sur l’effectivité d’une solidarité démontrée, et sur l’incitation des marginalisés oubliés à affirmer leur existence sociale et leur capacité de s’investir eux-mêmes dans la participation altruiste à un projet (celui là ou un autre) à travers lequel ils trouveront ou retrouveront la fierté et l’amour de leur propre personne ainsi que le bonheur de « faire » par eux-mêmes, avec et pour les autres, sur le terrain proche, plutôt que de se laisser utiliser à mort par des pseudo-idéalistes qui « n’en ont rien à faire » d’eux !

  2. […] aux réactions suscitées par l’arrêté communal, notamment dans les médias et notamment notre décision d’y désobéir, Monsieur Clerfayt a admis qu’il était trop dur et l’a retravaillé. Désormais donc, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :