Afghans – « Nous ne sommes pas les eunuques de la politique »

janvier 28, 2014

Ce soir, le conseil communal de La Louvière examinait une motion de soutien aux sans-papiers Afghans actuellement réfugiés pour la plupart dans l’église du Béguinage à Bruxelles.

Cette motion a déjà été votée dans plusieurs communes. Ixelles fut la première, à l’initiative de l’opposition Ecolo et à l’unanimité du conseil communal.

La Louvière fut une étape de la première marche des Afghans (vers Mons). L’accueil y fut très chaleureux, ce que n’a pas manqué de souligner Antoine Hermant (conseiller d’opposition PTB). Il pouvait, c’est dans une salle prêtée par son parti que les Afghans ont été accueillis, puisque la commune n’a pas daigné lever le petit doigt, pas même pour donner un pack de lait.

Par contre, après avoir tenté de diriger la marche vers une église éloignée du centre, les autorités communales avaient accueilli une délégation à la maison communale. Colette Burgeon (PS, députée fédérale, présidente du CPAS) et Françoise Ghiot (PS, échevine) avaient à cette occasion dit la fierté de la commune d’accueillir la marche et annoncé qu’une motion de soutien serait examinée.

Ce fut le cas ce soir, d’abord dans une réunion de chefs de groupes préalable, où les propos du genre « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde » et « Si on fait ça, on va en attirer plein » ont fait sortir l’opposition (CDH, Ecolo, PTB) de ses gonds (et Ecolo de la réunion), puis en séance publique.

Antoine Hermant, qui présentait la motion, a annoncé la volonté du MR et du PS d’amender le texte:
– on n’interpelle pas Maggie De Block, on l’invite au dialogue
– on ne demande pas un moratoire, on lui demande de trouver une solution et de respecter les recommandations du HCR

De plus, il est demandé de prendre en cause la situation des enfants.

Le conseiller PTB a rappelé l’importance de rappeler le gouvernement à une politique plus humaine et le PS à une politique de gauche

Il a demandé qu’on invite la secrétaire d’Etat à envoyer en Afghanistan des experts indépendants, qu’un débat parlementaire soit mené et qu’une position claire soit adoptée afin qu’il soit mis fin à la loterie actuelle.

Il a rappelé que les troupes étrangères allaient quitter le pays et que des élections allaient y avoir lieu, ce qui rendait la situation afghane encore plus incertaine. « On ne peut pas envoyer les gens au casse-pipe. Il ne s’agit pas de changer la politique, il s’agit de se donner le temps de la réflexion politique« , a-t-il conclu.

Muriel Hanot (Ecolo) a appelé au « temps mort dans ce dossier. Le PS et le MR proposent une version édulcorée de la motion, du genre ‘les Afghans au pays de Candy’. On nous dit que nous ne sommes pas aptes à nous prononcer en conseil communal sur un dossier fédéral mais nous ne sommes pas des eunuques de la politique. Des décisions fédérales ont un impact dans les communes et les communes pèsent sur des décisions fédérales« . Elle a demandé « qu’on arrête de regarder les sondages« , ce qui lui a valu de la part d’Olivier Destrebecq (MR, échevin des finances, député fédéral) les qualificatifs de « poujadiste » et « démago » (c’est d’ailleurs tout ce que l’échevin, rigolard durant tout le débat, a trouvé à y dire, avec un merveilleux « En Syrie, c’est pire« , comme si on mourait moins fort là que là…).

Olga Zrihen (PS, conseillère, sénatrice) ne voit pas « en quoi faire référence au HCR pose un problème« . Et d’ajouter: « Un moratoire peut être important et même nécessaire, mais une question se pose alors: que se passe-t-il sur le terrain? » (Là, j’ai failli me lever pour lui dire ce qui se passe en ce moment « sur le terrain », ou pas un MR ni un PS n’a jamais mis les pieds…). Et la conseillère d’ajouter « Là ils se promènent un peu partout en Belgique, mais que fera-t-on d’eux s’il y a un moratoire? Vous y avez pensé? ». Et de prôner un règlement « au cas par cas, je ne vois pas en quoi ça pose un problème » (Et là, j’ai failli lui dire que ce qui se passait en ce moment, c’est justement un règlement au cas par cas dans une situation de guerre qui est la même pour tout le monde).

Yves Drugmand (CDH) a déclaré: « On ne peut pas ne pas répondre, les envoyer paître après les avoir accueillis. Il faut prendre une décision très claire. Notre parti est contre un moratoire, mais nous, à La Louvière, nous avons une liberté intellectuelle et le droit de réfléchir autrement. Nous pensons que la politique actuellement menée tient de la stratégie politique et que ce gouvernement a peur de faire de l’ombre à Maggie De Block« , ce à quoi Jean-Claude Wargnies (PS, ils sont décidément magnifiques…) a répondu qu’il était « dommage d’en faire un conflit bassement politique« …

Olga Zrihen, têtue, a alors déclaré: « Si on arrête le temps, que fait-on? On a suffisamment d’informations en télévision pour voir ce qu’il en est« . (Et là, j’aurais bien voulu lui dire qu’en effet, le week-end dernier, on avait vu un restaurant exploser à Kaboul, où on envoyait des Afghans « au cas par cas » parce que leur région d’origine n’était pas sûre…)

Muriel Hanot lui a répondu: « Au cas par cas, on a défini des zones de paix et des zones de guerre. On s’est dit ‘J’ai regardé la télévision et j’ai vu que telle zone était en paix et telle autre en guerre? En plus on sait que les médias ne vont pas en zone de guerre. On ne peut pas prendre de risque avec la vie humaine. Ce pays est en guerre et la Belgique mène une politique inhumaine« .

Michaël Van Hooland (CDH) estime qu’un moratoire serait une saine solution en période électorale: « c’est bien plus sage, ça permettra au gouvernement de prendre des décisions in tempore non suspecto. Quelques centaines d’Afghans, c’est une paille. Au sein de ce conseil communal, de nombreuses personnes ont un patronyme qui nous rappelle que l’accueil n’est pas un vain mot à La Louvière. Maintenant qu’ils sont le cul dans le beurre, ils manquent d’humanité. On sait ce qu’il en est de la politique au cas par cas. Un jeune a été renvoyé en Afghanistan et a été tué« .

Antoine Hermant a ensuite rappelé qu’en ce moment, les Afghans sans papiers vivaient de la charité et c’est la qu’enfin, Jacques Gobert (PS, bourgmestre) est venu apporter sa petite touche odieuse au débat: « Justement, avec un moratoire, on prolongerait cette situation d’instabilité et d’insécurité« .

Ensuite, le conseil communal est passé au vote:

– La motion du PTB a été refusée par 29 voix contre 10 (opposition et Fatima Rmili, PS)

– La motion amendée par le PS et le MR a été approuvée par 28 voix contre 7 « non » (Ecolo, CDH, le PTB et Fatima Rmili estimant que c’était mieux que rien du tout) et 4 abstentions.

A propos de « cas par cas », Jawadjon Hasanzadeh, dont l’expulsion de la semaine dernière avait été annulée au dernier moment, va se faire expulser demain (mardi) par le vol de 8h15 vers Amsterdam (Vol KL1722).

RENDEZ-VOUS à Zaventem à 6h15 pour parler aux passagers.

jawa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :