STIB: sécurisons vraiment!

février 13, 2014

Hier, dans un débat sur la sécurité organisé par le CDH de Forest avec Joëlle Milquet, cette dernière a déclaré que « les faits jugés l’autre jour ont démontré une insécurité beaucoup plus importante dans les transports en commun« …

Les faits auxquels elle faisait allusion sont les suivants: un homme de 28 ans, belge, ivre et sous l’effet de cannabis, arrive en voiture sur les lieux de l’accident d’un de ses amis avec un bus de la STIB et se dispute avec le superviseur de l’entreprise publique. Il lui assène un coup de poing. L’homme tombe, sa tête heurte le sol et il décède.

Là-dessus, Joëlle Milquet obtient du gouvernement fédéral et de celui de la Région bruxelloise l’affectation de 400 policiers supplémentaires pour Bruxelles et le recrutement d’agents d’intervention supplémentaires pour améliorer la sécurité du réseau de la STIB. Des nouveaux portiques sont également installés dans les stations.

Cette réaction, fort opportune pour une ministre de l’intérieur qui a besoin de soigner son image, laisse rêveur...

Mais très vite, on a compris l’usage qui serait fait de ces effectifs supplémentaires, puisque depuis quelques mois et de plus en plus souvent ces derniers temps, des rafles sont organisées dans les transports en commun: des policiers, secondés par des agents de la STIB, débarquent en nombre dans les arrêts de bus, dans les bus, les trams et les métros et contrôlent les identités. Les sans-papiers sont emmenés manu militari et envoyés en centres fermés.

Là, vous vous demandez peut-être comme moi si c’est vraiment pour ça qu’on paie des transports en commun de plus en plus cher mais pas pour autant de plus en plus efficaces (du moins pour vous mener dans de bonnes conditions d’un point à un autre).

Et peut-être que vous vous demandez aussi quel est le rapport entre les faits narrés au début de ce billet et l’arrestation de sans-papiers.

Eh bien il n’y en a pas. On va dire que c’est une erreur d’aiguillage. Pour la sécurité de la STIB, réclamons dans ses infrastructures des rafles d’hommes belges, ivres et sous l’effet de cannabis, munis d’un permis de conduire et d’une voiture. Puisqu’on doit financer des politiques sécuritaires, qu’au moins elles nous sécurisent.

12 Réponses to “STIB: sécurisons vraiment!”

  1. Jean Jauraissu said

    J’ai mal à ma STIB.

  2. raannemari said

    Et pourquoi pas des transports en commun gratuits, certaines villes françaises l’expérimentent avec succès

  3. Greg said

    D’accord avec votre propos sur le fond mais le mot « rafle » n’était pas des plus judicieux, mesurez le poids des mots svp.

    • annelowenthal said

      rafle
      Définitions Web

      Une rafle est une opération policière d’interpellation et d’arrestation de masse de personnes prises au hasard sur la voie publique ou visant une population particulière.

      • Greg said

        On est donc loin du contrôle des billets, même si celui-ci est l’occasion de l’arrestation de personnes recherchées ou qui se trouvent en situation illégale sur le territoire et qui sont arrêtées pour ces motifs conformément aux dispositions légales votées au sein d’une démocratie. Soyons francs, vous savez parfaitement pourquoi vous avez choisi ce mot plutôt qu’un autre et selon moi il n’était pas adéquat dans ce contexte.

      • annelowenthal said

        J’ai choisi ce mot parce que c’est le mot. A la STIB, on m’a expliqué que ces opérations policières n’étaient pas organisées à la demande de la STIB mais à la seule initiative de la police. Ce sont de pures opérations policières en vue de détecter les illégaux.

  4. Lola said

    Dans ce cas, les rafles de juifs dans les années 40 étaient justifiées, étant donné que dans ce contexte, le partit nazi déterminait illégal, le droit de vie pour les personnes de nationalité juive ? Cela revient au même, je trouve le mot « rafle » est tout à fait justifié et adéquat.

    • Jean Jauraissu said

      Juif n’est pas une nationalité.
      Puis, faut un peu se calmer avec les références aux « heures les plus sombres de notre histoire » hein. Vos réfugiés ne finissent pas dans des chambres à gaz quand même.

      • SciencetConscience said

        Par règlement nazi, les juifs étaient considérés comme des sous-hommes. A ce titre, après les avoir harcelé, effectivement on les a traqué, au moyen de rafles afin de les expulser en.. camps…

        Ici, contrairement à votre relativisme de très mauvais aloi et qui est vite dérangée par la r é a l i t é des f a i t s, ce relativisme de la bofitude grasse, il s’agit b i e n de rafles.

        Seulement, il est vrai que la Belgique a toujours été vierge, limpide, propre, korrecte et que ses lois-règlements-etc sont parfaits et justifiables. Non?
        Ne jamais se poser de questions. Surtout pas. Ne rien voir, savoir et pis, quand on y confronté, trouver toutes sortes d’excuses de beauf, pour dire … rauss!

        Un peu ce que disaient-pensaient les allemands des années 30 : nous sommes parfaits, jamais il ne faut poser de questions, ni savoir ni avoir une morale. Surtout pas, pensez donc!

        20% de pauvres en Belgique. Surtout ne pas voir, ni penser, hein, Mr Homer? Ca dérange les h a b i t u d e s, ça. Moi pas voir. A Auschwitz, d’ailleurs, on y allait « pour son bien » ou pour gazer des pous, non?

        Ne pas déranger…

      • SciencetConscience said

        Ah, vous ignorez qu’on les remballe dans des pays en guerre? Zavez des infos dans votre bled ou bien tout y est obscurci par le petit besoin de petit confort pour petites habitudes de base qui sclérosent le cerveau en pilotage automatique? (Voir bd de Reiser, votre portrait s’y trouve!)

  5. Jean Jauraissu said

    Sinon, vos copines girondes et joufflues se pâment toujours devant M Mélenchon ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :