J’ai lu ce moment

septembre 9, 2014

Je vais vous parler du livre. Vous savez, LE livre. Celui qui bat tous les records de vente parce que plein de gens en parlent sans l’avoir lu. Sauf que moi, je l’ai lu. Sans l’acheter, hein, faut pas pousser.

Donc j’ai lu « Merci pour ce moment ».

C’est l’histoire d’une femme mariée qui tombe amoureuse d’un homme pas libre, mais pas le sien. Ils frouchèlent ensemble, ils s’aiment d’amour. C’est beau parce qu’ils ne sont pas du même milieu : elle, comme elle le dit 46 fois dans le livre, c’est Cosette (c’est lui qui l’appelle comme ça), lui c’est un bourge qui aime le luxe même s’il est socialiste.

Un jour, il devient président de la France, ce à quoi elle ne s’attendait pas du tout, comme elle le raconte 46 fois dans le livre. Elle fait plein de trucs caritatifs, elle est très gentille avec le personnel, elle lui donne plein de conseils judicieux pour sa comm (à son amoureux, pas à son personnel), il (son amoureux) ne fait pas très attention à elle, les gens sont très ingrats et il y a des rumeurs. On raconte par exemple qu’il couche avec une actrice, elle rigole, il nie, puis elle rigole moins et il nie toujours. Puis un magazine révèle que c’est vrai et il la quitte et elle est super malheureuse et elle commence à comprendre que tromper, c’est pas bien.

Alors elle a écrit un livre où elle raconte tout ça et même que le président de la France, il appelle les pauvres « les sans dents », et ça, c’est vraiment dégueulasse.

Voilà. Je crois que cette femme bafouée et humiliée va mieux maintenant qu’elle s’est encore plus humiliée. A mon avis, elle couche avec un homme politique de droite, parce que gagner autant d’argent en faisant autant de mal à une gauche que le devoir de réserve empêche de réagir, ça n’est pas très socialiste !

Publicités

4 Réponses to “J’ai lu ce moment”

  1. Adriana Andrade said

    Super résumé! Bravo!

  2. platissine said

    Elle, elle n’est pas socialiste. Elle, elle est surtout journaliste politique, et donc la morale est qu’il faut éviter de traiter comme un goujat une nana qui « sait » écrire et a soif de vengeance. Enfin, la vague morale, car il est clair que ce livre n’a aucun intérêt. Mais pour elle, il en existait un : lui faire autant de mal à lui pour qu’il se prenne la claque féminine de sa vie (et égratigner au passage sa rivale de toujours). C’est fait. Donc je pense que oui, elle va mieux : humilier le parti socialiste ou ternir davantage (si possible) sa propre image, je crois… qu’elle s’en tapait. Oui, j’avoue, je l’ai lu aussi : je voulais équilibrer l’étage branlant de ma bibliothèque, celui où il y a la biographie de Loana… 🙂 Anne, j’aime bien ton style et tes mots!

  3. Je n’ai pas lu ce livre mais je n’exclus pas de le commenter sans le lire. Avec l’accord de Pierre Bayard (http://condrozbelge.com/?p=1164.)

  4. raannemari said

    Et dire que ça se vend !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :