Nourrir ses enfants

avril 6, 2015

Vous qui affirmez souffrir encore avec les parents des victimes de Dutroux et consorts et qui gueulez sur son ex-femme, souvenez-vous que chaque année en Belgique, près de 4000 enfants sont maltraités.

Qu’à ce nombre, il faut ajouter ceux qu’on ne sait pas, ceux qui n’entrent pas dans les statistiques, ceux dont les parents n’ont plus de quoi remplir les assiettes chaque jour, ceux qui vivent à la rue…

Et puis les vôtres, peut-être, si vous vous nourrissez de votre haine viscérale, de vos cris d’effroi pleins de récits des atrocités commises alors qu’ils n’étaient même pas nés et qu’une certaine presse vous rappelle dès qu’elle le peut, dans le seul but de vous en nourrir encore parce que ça remplit ses caisses. Et uniquement pour ça, parce qu’elle se fout désormais de ces gamines mortes dans des conditions affreuses et de leurs proches, qu’elle pétrit chaque jour dans l’espoir de maintenir leur souffrance intacte, parce qu’elle rapporte.

On ne nourrit pas ses enfants d’atrocités et de haine. On les aide à grandir. A réparer leurs erreurs, à découvrir ce qu’ils aiment, à arriver à le vivre. On leur donne de l’amour. On veille sur eux. On entretient leur bonheur. Ils découvriront tout seuls bien assez tôt (parfois bien trop tôt) que tout le monde n’est pas gentil, que tout n’est pas facile et ça sera un choc. On les aidera à faire le tri. Avec toute l’intelligence dont nous sommes capables. Ce ne sera pas facile, parce qu’on a tous peur pour nos enfants et que la peur ne rend personne intelligent.

La haine non plus. Et ça, certains médias l’ont bien compris, eux qui s’efforcent de nous enfoncer dans une bêtise dont nous sommes tous capables, parce qu’ils s’en nourrissent.

Regardez-la, cette presse. Elle était hier devant chez Christian Panier. Elle manifestait parce qu’une femme y était accueillie. Elle gueulait des horreurs, hurlait au lynchage, souhaitait des morts, secouait des barrières, ses enfants dans les bras. Est-ce que c’est vraiment cet avenir-là que vous souhaitez aux vôtres?

2 Réponses to “Nourrir ses enfants”

  1. merci d’écrire clairement ce que je pense mais n’arrive pas à exprimer ainsi.Cette haine me dérange car en s’informant et regardant autour de soi, on voit des enfants maltraités ,mal nourris,battus ,abandonnés…..qui ne font que 3 lignes dans un journal (sauf si c’est assez sordide pour faire la Une)MM a été jugée et le processus suit son cours,je ne l’excuse évidemment en rien mais je pense que le danger de viol et maltraitance pour les enfants se trouve dans leur entourage proche et qu’il est inutile de prendre un bouc émissaire pour se donner bonne conscience….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :