Une histoire de WC

août 17, 2017

Au parc Maximilien, il y a des migrants. Des gens qui sont arrivés en Belgique et qui, pour la plupart, n’ont pas de papiers parce qu’ils n’ont pas introduit de demande. On ne va pas s’appesantir sur leurs raisons, elles sont multiples et pas toujours bonnes, et en grande partie la conséquence d’une désinformation ou de l’absence totale d’informations.

Donc on a des gens qui se posent dans un parc communal (Ville de Bruxelles) dont un bourgmestre est responsable (Philippe Close) et qui sont dans une situation administrative qui entre dans les compétences d’un secrétaire d’État fédéral (Théo Francken), secrétaire d’État dont on sait déjà qu’il ne souhaite qu’une chose : renvoyer ces gens « au pays », de gré ou de force. Et donc de force.

En attendant, ces gens sont là, désoeuvrés, sans aucune ressource. Ni nourriture, ni abri, ni couchage, ni soins, ni hygiène. Ils n’ont rien. Et donc des citoyens et associations se mobilisent, récoltent des dons, sont sur le terrain, donnent, récoltent, donnent, récoltent.

Les pouvoirs publics, eux, régulièrement, envoient leurs policiers interdire de planter des tentes, menacer d’arrestation, chasser du parc, arrêter-relâcher-oupas, faire emporter les affaires données à la décharge, peu importe si des biens précieux (papiers, smartphones…) disparaissent au passage.

Les pouvoirs publics, eux, envoient quelqu’un fermer le wc public qui borde le parc. Les pouvoirs publics ne donnent pas d’explication. Finissent par dire que les lieux sont détériorés. N’envoient personne pour réparer.

Des citoyens réfléchissent. Que faire ? Forcer la porte ? C’est de la dégradation, ça mettrait les migrants en danger. Installer une toilette sèche ? C’est interdit, ça mettrait les migrants en danger. Gueuler dans les médias ? Ca va fâcher le communal qui va dire que c’est le fédéral qui va envoyer des policiers pour chasser et menacer tout le monde.

Les pouvoirs publics, eux, nous expliqueront doctement qu’il y a des excréments dans le parc et aux abords du parc et que les riverains se plaignent à juste titre de cette pollution.

Les pouvoirs publics se serviront de ça pour chasser les migrants. Qui reviendront, là où ailleurs, parce qu’aujourd’hui, en les chassant, les policiers leur ont dit que s’ils revenaient, ils seraient emprisonnés pour trois mois.

Samedi, un arrivage massif de sacs de couchage est prévu au parc. Tout est organisé, les pouvoirs publics le savent, personne ne s’en est d’ailleurs caché. Sauf qu’aujourd’hui, ils viennent d’évacuer le parc et de menacer les migrants de prison s’ils y reviennent.

Et donc les citoyens vont se demander quoi faire avec leurs sacs de couchage qui ne mette pas les migrants en danger. Et quoiqu’ils fassent, les migrants seront en danger, parce que les pouvoirs publics ont tout fait pour que tout soit interdit et/ou dangereux pour les migrants : dormir dehors dans un parc et y manger et y chier, y planter une tente, squatter un bâtiment, voler de la nourriture, distribuer de la nourriture, protester contre la police, reprocher au fédéral ce qui dépend du communal, reprocher au communal ce qui dépend du fédéral, manifester pour dire son désaccord, mettre la lumière sur ces gens et les exposer, ne pas parler de ces gens et ne rien avoir à leur donner.

En fait, la seule chose qui semble permise dans ce dossier, c’est de laisser des gens crever à la rue.

med

Une Réponse vers “Une histoire de WC”

  1. Paul Lowenthal said

    Anne,

    Francken ne réussissant pas à envoyer les migrants à la merde, la leur apporte. Chacun apporte ce qu’il peut…

    Bisous,

    Paul LÖWENTHAL
    Beau-Frêne 4
    B – 1315 Piétrebais (Belgique)
    (32)(0)10 84 50 17
    http://paul-lowenthal.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :