Allez-y, ne fut-ce que pour lire

octobre 18, 2017

Bloquée par Facebook et donc dans l’incapacité pour jouer mon petit rôle de facteur pour aider comme je peux ici ou là, je regarde vaguement le match du soir et je parcours les commentaires du jour, principalement sur le groupe Hébergement plateforme citoyenne.

C’est là que les citoyens de Belgique communiquent pour pouvoir héberger des gens que notre gouvernement veut à tout prix renvoyer au pays. Des gens qui pour des raisons diverses (qui vont de l’absence totale d’informations à la peur de rester dans un pays où on les brutalise tous les jours après avoir fui un pays où on les brutalisait tous les jours, en passant par, pour certains, la volonté d’aller en Angleterre ou la peur d’être renvoyés au pays, par exemple via l’Italie) sont à la rue. Des gens qui sont hébergés pour être protégés du froid mais aussi et surtout de notre gouvernement et de ses policiers volontaires. Des gens qui profitent de cet hébergement pour dormir (des heures, des heures), laver leurs affaires, se laver (des heures, des heures), se soigner, manger (quand ils ne tombent pas de sommeil), rencontrer d’autres gens solidaires (notre honneur est sauf).

Les commentaires de ce soir sont comme ceux des autres soirs, depuis des jours et des jours. Untel a 3 places à Schaerbeek, mais pas de véhicule. Quelqu’un se propose. Unetelle a 5 places à Chaumont-Gistoux, mais pas de voiture. Quelqu’un lui propose ses coordonnées en privé. Quelqu’un a dégoté une camionnette et arrive. Quelqu’un voudrait retrouver X ou Y, qu’il a accueilli la veille. Vous avez vu ? Le bourgmestre de Bruxelles a présenté ses excuses et promis que « ça » ne se reproduirait plus. Mais il va faire quoi ? Enfin bon, c’est déjà ça… Quelqu’un cherche le parc. Quelqu’un peut venir ce soir, mais cherche quelqu’un pour reprendre ses invités le lendemain. Quelqu’un se demande si quelqu’un aurait quelques essuies à lui prêter. Quelqu’un voudrait des sacs à dos pour y glisser des affaires pour ses invités, parce que la police a tout pris. Quelqu’un raconte que sa petite fille de 11 ans a donné son GSM à son invité, pour qu’il puisse regarder les photos de sa famille, parce que le sien est cassé (par la police, mais elle ne le sait pas). Des étudiants vont se serrer dans leur colloc. Ca va les bénévoles ? Vous tenez le coup ? Il en reste combien ? Quelqu’un voudrait faire une pause, habite telle région, voudrait que quelqu’un prenne le relais un jour ou deux, quelqu’un gardera ses invités une nuit de plus, quelqu’un va garder les siens en journée, quelqu’un raconte que son fils, du genre timide, a témoigné devant toute l’école… Des groupes se sont créés par région, pour une meilleure organisation. Chacun renseigne chacun. Donne des nouvelles. Remercie pour l’expérience. Tout le monde trouve l’aide demandée. Tout le monde.

Je lis chaque commentaire de ces gens fantastiques. Chacun. Bientôt, je pourrai accueillir, moi aussi. Je lis chaque commentaire et chaque commentaire me donne le frisson.

Rejoignez ce groupe. Ne fut-ce que pour lire, vous aussi.

Et puis pensez à ces gens qui s’obstinent avec notre argent à brutaliser d’autres gens, à intimider des citoyens généreux, à poursuivre des procédures insensées pour absolument renvoyer une poignée de personnes dans une dictature. Si vous êtes comme moi, ils vous feront un peu pitié…

2 Réponses vers “Allez-y, ne fut-ce que pour lire”

  1. Martine Pottier said

    Que dire? Si ce n’est qu’il y encore des personnes merveilleuses !

  2. Régine Naulin said

    Témoigner de l’humanité telle qu’elle est, parfois noire, parfois grise, parfois très colorée. Continues ! et merci pr ta voix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :